leral.net | S'informer en temps réel

Massata Diack se défend : « J’ai tiré un seul coup de feu qui a ricoché et les a touchés aux jambes »


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Octobre 2014 à 08:47 | | 0 commentaire(s)|

Massata Diack se défend : « J’ai tiré un seul coup de feu qui a ricoché et les a touchés aux jambes »
Après avoir blessé deux guinéens chez lui, Pape Massata Diack était hier à la Brigade Frêt de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Il explique dans les colonnes du « Populaire » qu’il n’a tiré un seul coup de feu de sommation, mais la balle a ricoché devant la porte de sa maison et a atteint les deux jeunes. « L’un a été touché au mollet et l’autre au tibia par les éclats », dit-il, soutenant qu’il voulait juste leur faire peur et les pousser à quitter les lieux.

Selon le journal, les deux jeunes n’ont jamais été dans le coma. « Ils ont été soignés à l’Hôpital général de Grand Yoff (Cto) et ont regagné leur domicile le même jour des faits, jeudi, dans la soirée. Ils ne vont au Cto que pour faire des pansements. Pour l’un d’eux, la plaie qui est très légère commence à se refermer. Il a été plâtré parce qu’il s’agit d’une fêlure ». Pour le second, Massata Diack soutient qu’il n’a jamais été interné à l’Hôpital général de Grand Yoff. « A moins qu’il y ait intention de nuire, je me demande où est-ce que les gens sont allés chercher toutes ces informations jusqu’à avancer qu’ils sont dans le coma. Ils vaquent à leurs occupations et n’ont jamais été dans le coma », se défend-il.

seneweb






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image