leral.net | S'informer en temps réel

Matar Bâ après la victoire du « Oui » : Il faut revenir sur terre et continuer le travail »


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Mars 2016 à 13:34 | | 4 commentaire(s)|

La victoire du « Oui » à Fatick avec 84% des voix et un taux de participation de 42% traduit la réalité qui veut « que cette région soit une chasse gardée du Président Macky Sall », estime le maire de Fatick qui faisait face à la presse hier. Matar Bâ est convaincu que si « c’était une élection présidentielle, le Président allait passer dès le 1er tour ». Selon Le Quotidien, M. Bâ se félicite du fait que la population de la commune de Fatick et les responsables de la mouvance présidentielle aient « mouillé le maillot » pour faire triompher le « Oui » dimanche dernier. Après avoir salué les « positions républicaines » de Moustapha Niasse et de Tanor Dieng, le ministre des Sports invite les responsables de l’Apr à ne pas dormir sur leurs lauriers mais plutôt à faire une lecture « lucide de cette victoire » pour arriver à renforcer les acquis en vue des prochaines échéances électorales. « Nous devons voir là où il y a des réticences, de l’incompréhension, un refus de voter. Ces poches doivent être analysées. Ces obstacles doivent sauter. Et nous devons trouver les moyens de récupérer ce qu’on a perdu dans les autres localités. Ce qui va nous ouvrir les portes de 2017 et 2019. Ça ne sert à rien de continuer à jubiler. Il faut revenir sur terre et continuer le travail comme l’a dit le président de la République. On ne peut pas prendre des distances quand il n’y a pas d’élections. Et qu’au moment des élections qu’on voit les gens au niveau de leurs bases. Ça, c’est extrêmement dangereux. Il faut qu’on renforce les liens avec les populations », conseille le ministre des Sport.

Par ailleurs, le ministre des Sports, Matar Bâ a tenu à répondre à Cheikh Kanté qui revendique la victoire du « Oui » à Fatick. Ayant battu campagne pendant une semaine dans la commune et dans les autres localités, le maire de Fatick qualifie « d’aberration » la sortie du directeur du Port autonome de Dakar qui souligne que c’est grâce à lui que le camp du « Oui » a triomphé. « Je ne minimise aucun travail. Je suis le maire de Fatick, j’y suis le premier responsable du parti. S’il a participé à la victoire tant mieux. Je pense que c’est une aberration de vouloir faire croire qu’une seule personne peut travailler pour gagner une élection », a-t-il soutenu.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image