leral.net | S'informer en temps réel

Match Sénégal-Côte d'ivoire : Macky Sall condamne les incidents et présente les excuses de son pays

Dakar, 14 oct (APS) - Le président sénégalais Macky Sall a condamné dimanche les incidents ayant émaillé le match Sénégal-Côte d'Ivoire du dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013 de football et présenté les excuses de son pays à la Côte d’Ivoire et à la Confédération africaine de football (CAF).


Rédigé par leral.net le Dimanche 14 Octobre 2012 à 21:42 | | 3 commentaire(s)|

Match Sénégal-Côte d'ivoire : Macky Sall condamne les incidents et présente les excuses de son pays
La Côte d'Ivoire menait par deux buts à zéro lors du match retour du dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013, au stade Léopold Sédar Senghor, quand les supporters des Lions ont interrompu la rencontre à la 76-ème minute en jetant des pierres sur la pelouse.

Avec ce score, les Lions ratent la qualification à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2013, qui se jouera en Afrique du Sud.

Sur la RTS, la télévision publique sénégalaise, Macky Sall, qui se trouvait samedi et dimanche à Kinshasa (République démocratique du Congo) où il assistait au 14ème sommet de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), a dénoncé les incidents qu'il condamne ''très fortement''.

''Le Sénégal est un pays d’hospitalité'', a dit M. Sall, ajoutant que ''la Côte d’Ivoire était la meilleure'' équipe de ce match.

''Retournons à nos efforts [...]. Réorganisons nos jeunes. La victoire est au bout de l’effort'', a-t-il conseillé aux Lions du Sénégal et à leur encadrement technique.

aps



1.Posté par SAES réclame l'audit de la gestion de l'UGB de Saint-Louis le 15/10/2012 04:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La section Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis du Syndicat autonome de l'enseignement supérieur (SAES) attire l'attention des autorités sénégalaises sur la nécessité d’auditer cette institution qui se trouve dans ''une situation désastreuse''.Après une assemblée générale, les délégués de la section UGB du SAES ont publié un communiqué dans lequel ils dénoncent ''la lecture partielle ou contextuelle que le recteur fait des textes'' qui ''régissent'' ladite université.

L'UGB se trouve dans une ''situation désastreuse'', déclarent-ils, attirant l'attention des ''pouvoirs publics sur la nécessité d’auditer les fonds alloués'' à cette université. Aussi exhortent-ils le recteur à ''respecter les textes en vigueur sur le recrutement des personnels enseignants non titulaires''.

Les délégués de la section UGB du SAES exigent aussi du recteur ''le paiement sans délai de toutes les sommes dues pour les heures complémentaires du second semestre et les perdiem de voyage d’études aux ayant droits restants''. Ils réclament ''le versement effectif des prélèvement opérés sur les salaires des enseignants au profit de certaines institutions financières et le paiement effectif des sommes dues aux institutions sanitaires'', lit-on dans le communiqué.

2.Posté par sénégal le 15/10/2012 04:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à qui la faute ? la situation d'hier au stade montre le travail de nos dirigeants et médias à notre jeunesse. on récolte notre semence ou plutôt ce que les gens qui gouverne notre pays nous ont appris à savoir bruler les biens publics , bruler des pneus en cas de non contentement .
les médias , les hommes politique de ce pays voulaient que la jeunesse sénégalaise apprenne à extérioriser leur colère par la violence , le manque de respect
c'est la première leçon appris à travers les rues et artères de Dakar ( la place de l'obélisque et à la place de l'indépendance ) qui est récitée et heureusement c'est la tête de notre ministre des sports qui en fait les frais . attendons la suite ...............
vous vouliez une jeunesse capable de se révolter en cas de non contentement c'est fait

3.Posté par Le bonsens le 15/10/2012 06:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faute aux médias qui ont trop fait croire aux senegalais que seule la victoire etait possible. Certains medias ont incité à la violence en offrant billets et bus gratuits à condition de semer le trouble et huer les Ivoiriens.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image