Leral.net | S'informer en temps réel



Mauritanie : Le président déchu empêché d’entrer à Nouakchott

Rédigé par leral .net le 24 Janvier 2009 à 03:44 | Lu 525 fois

Le président mauritanien, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, renversé le 6 août 2008 par un coup d’Etat, a été empêché jeudi d’entrer à Nouakchott. Le « cortège » ayant été stoppé par les forces de l’ordre, le président Abdallahi qui demande une liberté de mouvement totale, a regagné son village natal de Lemden (250 km à l’est de Nouakchott), où il réside depuis sa remise en liberté par la junte, le 23 décembre dernier. Entassés dans la cour intérieure de sa maison de Nouakchott, les militants anti-putsch brandissent des portraits du président renversé.


Mauritanie : Le président déchu empêché d’entrer à Nouakchott
Pour son porte-parole, ce retour avorté prouve à l’Union européenne et à la communauté internationale que Sidi Ould Cheikh Abdallahi est toujours en résidence surveillée, un avis que partage un militant de l’Union des forces du progrès : « Ce qui est important, c’est de donner la preuve que les militaires au pouvoir en Mauritanie n’acceptent ni la liberté d’expression, ni la liberté de mouvement, pour ceux qui sont pour la restauration de la légitimité ».

Devant la maison du président déchu, un militant de l’Alliance populaire progressiste arbore une mine résignée. Il aurait voulu que Sidi Ould Cheikh Abdallahi puisse rentrer à Nouakchott pour participer, avec l’ensemble des acteurs, à l’élaboration d’une sortie de crise consensuelle : « Nous, en tant que politiciens, en tant que civils, entre nous, nous pouvions sauver le pays parce qu’on est pauvres pour être sanctionnés ou isolés. Ça, il faut le dire nettement. Et ce sont nous, les pauvres, qui sommes dans les banlieues et qui allons récolter les pots cassés ».

Dans un mois, le processus de discussions avec l’Union européenne arrivera à terme. Si la junte ne parvient pas à convaincre de sa volonté de rétablir la légalité constitutionnelle, des sanctions économiques lourdes pourront alors être décrétées.

Source : Rfi.fr


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage