Leral.net | S'informer en temps réel



Mauritanie / incinération de livres islamiques : Un dirigeant anti-esclavagiste présente ses excuses.

le 7 Juin 2012 à 20:25 | Lu 632 fois

Le président de l'Initiative abolitionniste (IRA), Biram Ould Abeid, a expliqué, dans un communiqué, que l'incinération de livres islamiques par des militants de son mouvement ne vise pas "l'atteinte à l'amour propre des musulmans, ni aux préceptes sacrés de l'islam".


Mauritanie / incinération de livres islamiques : Un dirigeant anti-esclavagiste présente ses excuses.
Dans ce communiqué publié à partir de sa prison, il a exprimé son regret par rapport "la mauvaise compréhension" de l'acte d'autodafé de livres malikites, a appris Xinhua.

Biram qui est en prison depuis le 1er mai dernier, en même temps que sept de ses militants, précise que son objectif était " d'exprimer son rejet total pour ceux qui continuent à faire référence à ces livres afin de justifier l'esclavage, loin de toute compréhension de l'Islam dans sa réalité".

Il a ajouté que "comme religion, l'islam a ouvert la voie à l'abolition de l'esclavage pour en débarrasser définitivement l'humanité".

Il présenté ses excuses au peuple mauritanien et rappelle que le recours à l'autodafé n'est pas un phénomène nouveau dans l'histoire de l'Islam, parce, "les Mourabitounes avait brulé les livres de Ghazali pour exprimer leur rejet pour les théories soufi ".

Le 30 mai dernier le parquet de Nouakchott avait entendu Biram et ses codétenus et a inculpés sept d'entre eux, dont le président de l'IRA Biram Ould Dah, "d'atteinte à la sécurité de l'Etat et de création d'une organisation non autorisée", avant de d'ordonner leur mise en dépôt à la prison civile. Trois parmi le groupe avaient été élargis.

L'acte d'autodafé des livres du rite malikite avait suscité un vaste mouvement de réprobation à travers le pays, où des oulémas avaient demandé le jugement des auteurs.

C'est devant une foule en venue exprimer sa colère sous les fenêtres du palais présidentiel que le président mauritanien avait alors exprimé son engagement "punir sévèrement les auteurs de cet acte hérétique".



SOURCE:cridem.org



1.Posté par traore le 08/06/2012 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les féodaux mauritaniens et leurs homologues sénégalais ont falsifié les écrits de malick pour en faire ce qu'ils veulent Mais est un hommes de DIEU ,ils ne peut pas dire ces idiocies

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site