leral.net | S'informer en temps réel

Mauvaises conditions de détention : Les prisonniers de Rebeuss annoncent une grève de la faim

Annoncé en début du mois de mai, les pensionnaires de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss entendent procéder à une grève de la faim pour dénoncer leurs mauvaises conditions de détention. Ils exigent de la célérité dans leur jugement et réclament une amélioration de leur alimentation.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Mai 2015 à 10:59 | | 1 commentaire(s)|

Mauvaises conditions de détention : Les prisonniers de Rebeuss annoncent une grève de la faim
Les détenus de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss avaient annoncé, au début du mois de mai, un préavis de grève de la faim pour réclamer une amélioration de leur alimentation mais aussi de leur condition de détention. Mais ils étaient obligés de surseoir à cette grève du fait que le procureur de la République avait promis de régler leur situation dans les plus brefs délais. Las d’attendre que ce dernier tienne sa promesse, ces détenus ont décidé d’aller en grève de la faim dans les prochains jours. Dans une lettre envoyée à nos confrères de La Tribune, ils rappellent : « Lors de notre dernière grève du mois de mars, le procureur de la République nous a personnellement promis de s’impliquer afin d’améliorer nos conditions de détention et de trouver un moyen au plus vite pour que tout détenu puisse avoir enfin droit à un jugement juste et équitable dans un délai d’un mois. En attendant que les chambres criminelles soient ouvertes conformément aux lois du nouveau code pénal voté à l’Assemblée nationale ». Poursuivant, ils estiment que « le plus déplorable, c’est que la seule solution visible est la construction de nouvelles cellules afin d’augmenter la population carcérale ». Aussi, lancent-ils un cri du cœur, "un dernier message de détresse à tout le peuple sénégalais" : « Nous voulons tout simplement notre jugement. Nous sommes fatigués des fausses promesses de la part des autorités judiciaires suite à l’échec de notre première et deuxième grève qui ont pour simple motif d’arrêter les longues détentions préventives de plus d’1 an à 10 ans que nous subissons ici à Rebeuss ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image