leral.net | S'informer en temps réel

Mayoro Faye sur la sortie de la bande à Fada et Aida Mbodj : "Je m'interroge sur leurs vraies intentions"

La sortie de la bande à Fada et Aïda Mbodj ne fait pas l’unanimité dans les rangs des libéraux. Joint au téléphone, hier, par Sud Quotidien, le chargé de la communication du Pds, Mayoro Faye, n’a pas usé de la langue de bois pour désapprouver la démarche de ses camarades de parti. Pour cause, il leur reproche d’avoir « choisi la voie des médias pour s’attaquer au parti, en dénigrant certains de ses responsables et en demandant même le départ du Président Wade du poste de Secrétaire général national alors que toutes les questions peuvent être discutées au sein du parti, dans les instances ».


Rédigé par leral.net le Jeudi 4 Juin 2015 à 12:10 | | 7 commentaire(s)|

Mayoro Faye sur la sortie de la bande à Fada et Aida Mbodj : "Je m'interroge sur leurs vraies intentions"
« Je m’interroge sur leurs vraies intentions. Les batailles de positionnements personnels, l’intox et la manipulation n’ont pas leurs places dans le Pds conquérant d’aujourd’hui », lance le responsable de la coordination Pds de Dakar. Poursuivant son propos, le chargé de la communication du Pds a invité les libéraux à concentrer les énergies sur le combat pour la libération du candidat Karim Wade et de tous les autres détenus politiques dont, Me El Hadji Amadou Sall, Toussaint Manga, patron de l’Ujtl et le patron du Meel Victor Diouf. Il les invite également à « s’engager non seulement davantage au combat que le parti livre contre Macky Sall et son régime agresseur, à l’animation du parti à la base, mais aussi à la construction loyale d’une dynamique unitaire, qui n’exclurait personne, autour de Me Abdoulaye Wade ». « Personne parmi nous n’a le droit, d’aider Macky Sall et son régime dans leur tentative de destruction du Pds et du Président Abdoulaye Wade. Les Sénégalais aujourd’hui désabusés ne vont même pas l’accepter », affirme-t-il dans les colonnes du journal avant de poursuivre : « Si Me Wade voulait partir aujourd’hui, la majorité des responsables du parti ainsi que la base et les sympathisants allaient refuser. Je considère ainsi que cette préoccupation n’est pas opportune actuellement. Après trois années de tâtonnements et de pilotage à vue, de Macky Sall ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image