leral.net | S'informer en temps réel

Mbacké : 15 voleurs, lourdement armés, dérobent un coffre fort et 92 millions près de la gendarmerie et la police

Un cambriolage digne d'un film hollywoodien s'est déroulé avant-hier à Mbacké. Selon une des victimes qui s'est confié au Populaire, les assaillants étaient au nombre de 15. Téméraires, ils étaient à visage découvert et surtout lourdement armés : fusils, barres de fer et coupe-coupe. Une bagatelle de 92 millions 550 mille francs Cfa et un coffre-fort ont été emporté par les malfrats.


Rédigé par leral.net le Mardi 20 Janvier 2015 à 08:28 | | 3 commentaire(s)|

Mbacké : 15 voleurs, lourdement armés, dérobent un coffre fort et 92 millions près de la gendarmerie et la police
Ils ont visité en premier lieu le grand magasin d’Emile Daou, un Libano-syrien né à Mbacké, qui, joint par nos confrères, se trouvait encore à l’hôpital Matlaboul Fawzeyni au chevet de son frère blessé au cours de l’attaque. « Nous avons été surpris par une bande de huit personnes qui ont fait irruption dans notre chambre à coucher. Nous n’avons pas eu le temps de comprendre ce qui se passe. L’un d’eux a réclamé les clés du coffre-fort. Comme c’était une question de vie ou de mort, on lui a remis les clés pour se tirer d’affaire. Mais, avant cela, ils ont insisté en frappant mon frère Samy Daou avec une barre de fer à la nuque. Il a été gravement blessé. Nous avons pris les premiers soins à Touba, on l’évacue en ce moment vers Dakar. Finalement, ils ont ouvert le gros coffre fort qui contenait plus de 90 millions. Ils ont tout emporté avec eux », a confié la victime encore sous le choc.

Comme si la moisson n’était pas bonne, Le Pop indique que les cambrioleurs, qui sont à 100 m de la brigade de gendarmerie de Mbacké et 300 m de la police, lancent tranquillement un deuxième assaut sur une quincaillerie appartenant au sieur Cheikh Seck, un ancien immigré d’Espagne qui a choisi d’investir dans la ville de Mbacké. Sur place, rapporte le journal, aucun vigile aucune résistance. La porte qui fait face à la route de la commune est vite défoncée par des coups de barres de fer. Une fois à l’intérieur, les cambrioleurs, qui peinent à ouvrir le coffre bien sécurisé, conjuguent leurs efforts et parviennent pour le soulever et l’embarquer dans leur voiture avant de disparaître comme ils étaient venus. Ce n’est qu’au petit matin qu’un conducteur de vélo taxi Jakarta a averti le propriétaire du magasin, qui n’a pu que constater les dégâts avant de dénoncer un manque de sécurité total dans la ville de Mbacké.

Un fait d'ailleurs qui a poussé le sieur Seck à s'interroger sur l'utilité des forces de la gendarmerie et de la police. « Je me demande si nous avons réellement des forces de sécurité ? Regardez ! Le magasin est à 100 m de la brigade de gendarmerie et moins de 300 m du commissariat urbain. Avec tout le bruit qu’ils ont mis pour emporter le coffre qui pèse plus d’une tonne, c’est presque inimaginable », dit-il en colère. La victime de poursuivre : « Moi j’ai quitté l’Europe pour venir investir ici, maintenant si l’on ne dispose plus de sécurité nous serons à la merci des malfrats qui attendent qu’on fasse des bénéfices pour venir les voler au nez et à la barbe de la police et de la gendarmerie. Mbacké n’a plus de sécurité et l’Etat est responsable. Et jusque-là tous ceux qui ont commis des vols de ce genre courent toujours. C’est dommage pour nous autres ».

Le Pop de rappeler que la bande armée a commis quatre attaques entre Touba et Mbacké en l’espace de six jours. Quatre pharmacies ont été visitées et deux maisons dans le quartier Bari. Au quartier Ndamatou par contre, ces malfaiteurs ont été bien identifiés par une caméra de surveillance. Dans la vidéo, huit personnes armées ont été aperçues à visage découvert descendant d’une voiture 4x4 ligotant ensuite les vigiles surpris en train de prendre du thé devant l’officine de pharmacie. Seulement, ils ne parviendront pas à défoncer la porte ultra sécurisée. De peur d’être aperçus par les gens qui vont prier à la mosquée, ils arrêtèrent l’assaut avant de prendre la fuite.

Le commissaire de police de Mbacké, en réunion de sécurité avec ses hommes, pendant plusieurs heures, serait, selon les sources de nos confrères, sur la bonne voie de même que son collègue de Touba et les commandants des brigades de gendarmerie de Mbacké et de Touba ainsi que la brigade de recherche de la Légion Centre-ouest de gendarmerie de Thiès qui a déjà visionné la vidéo de la caméra de surveillance d’une des pharmacies visitées par cette fameuse bande armée qui semble être en roue libre.






Hebergeur d'image