leral.net | S'informer en temps réel

Mbaye Guèye sur le "cadavre" Tyson : "L'argent ne doit pas pousser un athlète à ternir son palmarès"


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Mai 2015 à 10:05 | | 18 commentaire(s)|

Mbaye Guèye sur le "cadavre" Tyson : "L'argent ne doit pas pousser un athlète à ternir son palmarès"
Il y a un an, quand le combat Gris Bordeaux-Tyson avait été ficelé, Mbaye Guèye avait juré que son poulain n'allait pas tirer sur un cadavre. Une sortie qui lui avait valu un concert de critiques de la part des amateurs de la lutte. Même si l'histoire lui a donné raison, le premier Tigre de Fass explique qu'il n'avait nullement l'intention de nuire à la réputation du chef de file de l'écurie "Boul Faalé". "Quand je disais qu'on ne tire pas sur un cadavre, ce n'était pas méchant. Je ne suis pas quelqu'un du genre à dire du mal sur les autres. Je n'avais pas l'intention de blesser Tyson avec ma sortie. Je voulais sauver Tyson. C'est cette humiliation qu'il a subie actuellement que j'ai voulu lui épargner. Malheureusement pour lui, c'est arrivé. Il pouvait bien éviter tout cela. Aujourd'hui, il est la risée de tout le monde. Après tout ce qu'il a fait, il ne mérite pas de sortir par la petite porte. Je l'aime bien, ce gosse. Même lui le sait. Je partageais le même lit avec son père Ousseynou, chez Souleymane Dia à Fass. Donc, je ne peux que lui souhaiter du bien", a dit Mbaye Guèye qui, expliquant son parcours, informe que "l'argent ne doit pas pousser un athlète à ternir son palmarès". Et, sur ce point, il conseille à Mohammed Ndao Tyson de préparer sa relève. "Je ne peux pas lui demander de mettre fin à sa carrière, mais il doit savoir qu'après avoir révolutionné la lutte, après le parcours qu'il a fait, il ne doit pas sortir de la plus vilaine des manières. Il est temps qu'il pense à sa relève. Je sais qu'il n'a plus la motivation d'un lutteur. Il ne peut plus respecter les entraînements comme à l'époque. Il ne va plus dépenser beaucoup d'argent, de millions, pour l'aspect mystique. Quand un lutteur arrive à ce niveau, il doit sortir tranquillement", indique Mbaye Guèye dans les colonnes de L'Observateur.







Hebergeur d'image