leral.net | S'informer en temps réel

Mbour : Le Kankourang fêté avec près de six mille préservatifs

A Mbour, après le Kankourang, ce masque mystique qui protège les circoncis, c’est la période des grossesses et autres maladies sexuellement transmissibles.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Novembre 2011 à 14:17 | | 3 commentaire(s)|

Mbour : Le Kankourang fêté avec près de six mille préservatifs
Durant la fête du Kanjourang, les jeunes de cette zone touristique bénéficient d’une totale liberté et les parents ne disent presque rien. Et selon une sage-femme de la localité, Mame Yacine Ndiaye, les jeunes de Mbour ont une sexualité très précoce. Beaucoup de jeunes âgés entre 16 et 25 ont une sexualité très active. Et rien qu’entre juillet et septembre, le centre conseil ado a enregistré une demande de près de six mille préservatifs. Un chiffre qui fait vraiment peur.



1.Posté par schwarzeraal le 23/11/2011 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

par rapport á la population de mbour 6000 preservatifs de demandes sont insuffisantes.et il faut saluer ceux qui se protegent contre les maladies sexuellement transmissibles et grossesses non voulues.

2.Posté par Boubacar Dabo le 23/11/2011 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hey ne salissez la culture d'autrui, si ces jeunes sont aller chercher des préservatifs cela ne nous engage pas du tout, vous voulez prendre le mois des initiations comme responsable de ces actes alors que ces personnes sont entierement responsables de leurs actes, alors s'il vous plait arretez ces sauvageries et respectez de grace la culture d'autrui,
baadi mandingko mbé bé kontonna.

3.Posté par mane le 27/11/2011 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La demande de 6000 préservatifs par une partie de la la jeunesse mbouroise ne devrait pas faire peur. Elle témoigne de la prise de conscience de cette frange de la population de la petite cote. Je souhaite plutôt que plus de jeunes soient conscients du danger des rapports sexuels non protégés. Il ne s'agit pas de permissivité, mais de réalisme.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image