leral.net | S'informer en temps réel

Me Abdoulaye Wade: «J’ai été déçu par Macky Sall»

L’ancien président de la République continue son plaidoyer auprès des militants du Pds et des mouvements de soutien en faveur de Karim Wade sur l’innocence de son fils. Hier, Me Abdoulaye Wade a reçu les sections féminines du Pds de Pikine Nord et Est avant de tailler bavette avec les militants du mouvement «Alliance sauvons le Sénégal» (Ass) de Babacar Mbaye Ngaraaf. La rencontre, empreinte d’émotion, a été l’occasion pour le chef de l’Etat de blanchir son fils, mais aussi d’exprimer sa déception à l’endroit de Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Février 2015 à 15:17 | | 5 commentaire(s)|

Me Abdoulaye Wade: «J’ai été déçu par Macky Sall»
Le ballet des mouvements Karimistes se poursuit à la résidence du Pape du Sopi à Fann. Hier, outre les militants libéraux qui ont défilé chez lui, c’est le mouvement de soutien à Karim «Alliance sauvons le Sénégal» qui a été reçu longuement en présence de Ablaye Faye, Pape Samba Mboup, Woré Sarr, Toussaint Manga. Son coordonnateur Babacar Mbaye Ngaraf était à la tête d’une forte délégation composée de chefs religieux, de directeurs d’écoles venus de la banlieue. Ces derniers ont tenu, selon nos informations, à exprimer leur gratitude à Karim Wade «qui ne ménageait aucun effort pour les aider lorsque Me Wade était aux affaires».

En réponse, l’ancien Président s’est félicité de la reconnaissance des imams avant de rappeler que son fils a toujours aimé la banlieue. «Vous devez être heureux de constater, à l’instar de la majorité des Sénégalais, que cette affaire est montée de toutes pièces. Karim n’est pas épinglé par un audit ni une faute de gestion. Heureusement que tous les Sénégalais ont compris que la reddition des comptes annoncée a cédé la place à un règlement de comptes», a dit Me Wade avant de dénoncer la restriction de libertés. «J’ai été déçu par Macky Sall. Je m’attendais à ce qu’il continue le travail que j’ai entamé en remettant le pays sur les rails de l’émergence. Aujourd’hui, ceux qui sont près de lui peuvent dire ce qu’ils veulent sans être inquiétés», a déploré Me Wade. Un discours qui a plongé l’assistance dans l’émotion totale, puisque les gens se sont mis à pleurer. «C’est pour nous conformer aux préceptes de l’islam que nous sommes venus témoigner notre reconnaissance à l’endroit de Karim Wade qui nous a beaucoup aidés au niveau des mosquées ou lorsque nous faisions face aux inondations», ont dit les imams Ndiaye et Sané.

Le directeur d’école Mbaye Ndiaye également a rappelé le geste de l’ancien ministre de la Coopération internationale en faveur des écoles de la banlieue avant de dénoncer la remise en cause des acquis au niveau de l’enseignement et la crise qui sévit au niveau de l’éducation avec le mouvement de grève déclenchée par le Saes, le Grand cadre et le Cusems à partir d’aujourd’hui.

Pour le chef de la délégation, l’incarcération de Karim Wade s’explique par la volonté du régime de Macky Sall de l’empêcher de se présenter à la prochaine présidentielle. Babacar Mbaye Ngaraf demande l’intensification et la généralisation de la lutte pour sauver le Sénégal.






Hebergeur d'image