leral.net | S'informer en temps réel

Me Amadou Sall : «Karim Wade sera bientôt au Sénégal, il est notre cheval pour gagner les prochaines joutes électorales»


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Novembre 2016 à 13:52 | | 6 commentaire(s)|

Me Amadou Sall, «Karim Wade a été exilé», mais qu'il va revenir bientôt pour être le candidat du PDS à la présidentielle de 2019.
Me Amadou Sall, «Karim Wade a été exilé», mais qu'il va revenir bientôt pour être le candidat du PDS à la présidentielle de 2019.

Karim Wade sera au Sénégal très bientôt. Cette révélation été faite, hier, par Me Amadou Sall, invité de l’émission Objection sur les ondes de Sud Fm. Le responsable politique au Parti Démocratique Sénégalais (Pds) et avocat à la cour s’est également prononcé sur le remous qu’il y a dans la justice. Il a estimé que l’Union des magistrats du Sénégal a raison de désapprouver la loi organique portant statut des magistrats et celui relatif à la Cour suprême
 
Invité de l’émission « Objection », hier, l’ancien ministre de la Justice et responsable politique au Parti Démocratique Sénégalais (Pds), Me Amadou Sall annoncé le retour très prochain de Karim Wade qui, depuis sa libération de prison, est à l’étranger plus précisément au Qatar. Dans son intervention, l’avocat a laissé entendre que Karim Wade n’a pas quitté ce pays de son gré.
 
Ce dernier, affirme l’avocat, a été contraint à quitter le Sénégal après que le chef de l’Etat lui a accordé une grâce présidentielle. Ainsi donc, Me Amadou Sall pense que l’actuel Garde des Sceaux, Me Sidiki Kaba dit des contrevérités quand il soutient que Karim Wade peut aller où il veut. « Le monde sait que le billet d’élargissement de la levée d’écrou impose de libérer le détenu à partir du seuil de la porte de la prison. Karim Wade n’a pas été libéré au seuil de la porte de la prison. De la prison, on lui a confectionné un passeport et, le passeport et les services sont venus le trouver en prison. Il est sorti après minuit dans un véhicule de l’administration conduit par un chauffeur de l’administration qui avait à ses côtés le directeur de la prison, le directeur de l’administration pénitentiaire, le commandant de la légion de gendarmerie et le directeur de la division des investigations criminelles. Ce sont ces personnes qui l’ont convoyé et qui l’ont emmené directement à l’aéroport. Ils étaient là, ils l’ont attendu à prendre un avion, que l’avion décolle avant qu’ils ne le quittent », a expliqué Me Amadou Sall.
 
Qui poursuivant son argumentaire, déclare sans sourciller que « Karim Wade a été exilé. Dans ce pays, la constitution en exercice dit : ‘‘est élève au rang de valeur constitutionnelle la transparence et la bonne gouvernance’’. Nos gouvernants doivent nous dire toujours la vérité. Mais, dans cette affaire, je peux dire que dans le jardin de Me Sidiki Kaba a poussé un gros mensonge. »
 
Cependant, Me Amadou Sall annonce que le fils de l’ancien président de la République sera au Sénégal dans les prochains jours. « Il sera là et il n’en ratera aucun rendez-vous électoral. Il sera là avec nous et il fera la campagne des élections avec nous », a promis la robe noire qui renseigne, sur la même lancée que Karim Wade partage avec le parti tout le combat qu’il est en train de mener. « Karim Wade fait partie du travail. Là où il est, il fait un travail en direction de toutes les échéances qui nous attendent », a-t-il soutenu en disant qu’il comprend que des militants et responsables du Pds aient hâte de voir Karim Wade sur le terrain et de mener avec eux le travail.
« Il est notre candidat. Il est en quelque sorte notre cheval pour gagner les prochaines courses électorales. Mais, il sera là le moment venu. Tout à une fin, le retour est proche et il sera là bientôt », soutient-il. «Nous avons en face de nous un régime oppressif, un régime autoritaire ».
 
SOURCE LIBERATION






Hebergeur d'image