leral.net | S'informer en temps réel

Me Amadou Sall : "Karim, on lui a imposé des conditions, il a donné sa parole..."


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Juin 2016 à 12:15 | | 20 commentaire(s)|

L'avocat Amadou Sall s'est prononcé, hier, sur la libération de Karim Wade qui continue de susciter la polémique. Invité, hier, sur la Tfm, Me Sall a confirmé qu'il y a eu bel et bien "des tractations", qui ont conduit à l'élargissement de son client et son départ pour "l'exil". "Quand il est sorti, le fils aîné du khalife général des mourides l'attendait quelque part où il l'a reçu et a formulé des prières. Ce qui veut dire qu'il y a eu des tractations à ce niveau", a dit le responsable libéral. Outre les chefs relgieux de Touba et Tivaouane, Me Sall révèle aussi que "des amis de Karim Wade sont intervenus" dans les "négociations". A la question de savoir est ce que le gouvernement lui a ordonné de quitter le territoire juste après sa libération, l'avocat s'est voulu clair : "Absolument, je le confirme". "Aujourd’hui, Karim Wade, s'il le voulait, demain, il sera au Sénégal. Il a la liberté de ses mouvements. Mais, il ne le fait pas, pour une seule raison, c'est qu'on lui a imposé des conditions. Pour toutes ces raisons, l'Emir du Qatar lui a dit, puisque sa présence pose problème de maintien de l'ordre, des gestions de sécurité, alors je t'invite à venir chez moi. Voilà, c'est tout". Selon Me Sall, Karim Wade n'a pas signé une demande de grâce. Karim, on lui imposé des conditions. Il a donné sa parole et il acceptera un certain nombre de ces conditions".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image