leral.net | S'informer en temps réel

Me Amadou Sall outré : "Ça suffit ! Nous ne pouvons plus accepter ces dérives fascistes de dictateurs"

On dirait que les avocats de Karim Wade sont perpétuellement en rogne. Pendant et après chaque audience du procès de Wade fils, la défense sort de ses gonds pour vilipender la Crei, ses procureurs et ses juges. Me El Hadji Amadou Sall est dans tous ses états après que la Cour suprême a déclaré irrecevable la requête qu'ils avaient déposée afin qu'elle se prononce sur l'exception d'incompétence de la Crei à juger leur client. Mais, plus encore, c'est le motif avancé que l'avocat n'arrive pas à digérer.


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Août 2014 à 11:51 | | 26 commentaire(s)|

Me Amadou Sall outré : "Ça suffit ! Nous ne pouvons plus accepter ces dérives fascistes de dictateurs"
"Tout est bon pour exécuter Karim Wade politiquement, on ne recule devant rien, on tord le cou, le bras à la justice et à tout le monde. On a l'impression que nous n'avons plus le courage. Ça suffit ! Ça suffit ! Nous ne pouvons plus accepter ces dérives fascistes de dictateurs. Il y a des magistrats qui nous manquent. Le président Kéba Mbaye nous manque, Gilbert André nous manque, Isac Foster nous manque. Il fut un temps où nous avions de hauts magistrats en face de nous", a-t-il dit indigné dans L'Observateur. Très en colère contre la décision de la Cour suprême, déclarant irrecevable leur requête au motif qu'une déclaration de pourvoi n'a pas été déposée au greffe de la CREI, Me Sall enchaîne : "on est en train d'écrire les pages les plus noires et les plus sombres de l'histoire judiciaire de notre pays. Nous avons mal pour notre justice. À chaque fois qu'une porte est ouverte pour Karim, on la lui enlève par la force. On a l'impression qu'on ne lui reconnait aucun droit. Cinq requêtes ont été examinées et toutes les requêtes ont été déclarées irrecevables sauf celle du Procureur général".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image