leral.net | S'informer en temps réel

Me Assane Dioma Ndiaye plaide pour une réforme visant à légaliser de l’avortement

Le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (Lsdh) présentait hier un rapport sur l’application des conventions sur les droits de l’homme. Il a saisi l’occasion pour proposer une réforme visant légaliser l’avortement.


Rédigé par leral.net le Samedi 18 Mai 2013 à 09:54 | | 3 commentaire(s)|

Me Assane Dioma Ndiaye plaide pour une réforme visant à légaliser de l’avortement
Me Assane Dioma Ndiaye plaide pour un aménagement de la loi qui interdit l’avortement afin de prendre en charge certains cas exceptionnels tels que les viols sur mineures ou encore les cas de grossesses où la vie de la mère serait en danger. Toutefois, il a précisé que ce serait sous forme d’avortement médicalisé autorisé sous un certain nombre de conditions. D’après lui, cette réforme permettra au Sénégal, qui a ratifié la Convention de Vienne qui prévoit de tels cas de figures, de se conformer aux textes de loi. En effet, depuis la ratification ladite Convention, le Sénégal viole ses obligations internationales en réprimant toujours l’avortement.



1.Posté par Serigne Abdou Khadre MBAYE le 18/05/2013 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut
il ya une conduite a tenir vis a vis du viol et qui concerne la victime de sexe feminin en particulier. En effet il s'agit d'un protocole d'urgence pour lutter contre les IST, une grossesse non désirée,un choc post traumatique,etc. C'est un protocole d'urgence donc applicable dans les 72H. Je me suis toujour demandé pourquoi on n'en parlait pas assez.Je pense que les droit de lhommistes senegalais veulent aborder le probleme global de l'avortement en commencant par lavortement dune ancienne violée avec comme conséquence une grossesse non désirée. Je suis pour une bonne sensibilisation du protocole que j'ai cité plus haut et qui est enseigné dans les facultés de médecine,et au lieu de garder le viol secret jusqu'a la decouverte de la grossesse,que la victime soit tres tot prise en charge.

2.Posté par Serigne Abdou Khadre MBAYE le 18/05/2013 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Messieurs Alioune TINE , Assane Dioma NDIAYE et compagnie soient courageux en affrontant leur probleme de maniere frontale,la population n'est pas dupe. Si leur seule préoccupation réside dans ces grossesses non désirées je pense que le combat pourrait etre mené ailleurs que dans la légalisation de l'avortement.

3.Posté par izzou le 19/05/2013 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

madame le maire DE LOUGA , où est la sécurité dans votre commune? BAYIL SOUFOU DIAMBOUR YI NGAYE DIEMEU TEK LOXO. LOLOU DOU DIALE. vous ferez mieux de vous consacrer à l'eclairage et à la sécurité. BAYIL SOUNIOU SOUF NIOKO MOME THI ANAME YOU LEER. LEW NA NIOU DOME. INSPIREZ VOUS DE L'EXEMPLE DU MAIRE KHALIFA SALL. il n'est jamais trop tard pour se ressaisir. DELOSSIL SA KHEL.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image