leral.net | S'informer en temps réel

Me Ciré Clédor Ly, avocat de Khalifa Sall:" Une conspiration qui a été déjà ficelée"

Khalifa Sall et ses collègues n'ont pas été entendus par le juge d'instruction alors qu'ils avaient tous déféré à sa convocation. L'audition a été reportée à ce jour à la demande des avocats de la défense qui, disent-ils, veulent connaitre le dossier. S'adressant à la presse, Me Ciré Clédor Ly a déclaré que cette affaire " est une conspiration qui été déjà ficelée."


Rédigé par leral.net le Mardi 7 Mars 2017 à 12:23 | | 0 commentaire(s)|

Me Ciré Clédor Ly, avocat de Khalifa sall:" Une conspiration qui a été déjà ficelée"
Me Ciré Clédor Ly, avocat de Khalifa sall:" Une conspiration qui a été déjà ficelée"
Le maire de Dakar a déféré, hier, à la convocation du juge d'instruction. Mais Khalifa Sall n'a pas duré dans le bureau du juge Samba Sall, il est ressorti quelques minutes plus tard. Son face-à-face avec ce dernier n'a pas finalement eu lieu. Il est reporté à aujourd'hui, dans l'après-midi à la demande de ses avocats. Ceux-ci ont sollicité le report pour, disent-ils, savoir pourquoi Khalifa Sall et Cie sont poursuivis.

"Nous avons, conformément aux dispositions légales, demandé et obtenu que le dossier, les inculpations et autres soient reportés jusqu'à demain (Ndlr: aujourd'hui à 16 heures) ", a déclaré l'un deux, Me Ciré Clédor Ly, laissant entendre que le plan du procureur de la République ne s'est pas déroulé comme il le voulait.

Pour la seule et simple raison que l'édile de la ville de Dakar et ses collègues sont entourés par des avocats qui sont des techniciens du droit et qui sont déterminés à ne pas leur laisser un seul centimètre d'arbitraire.

"Nous sommes prêts à revendiquer toute parcelle de droit", prévient Me Ly pour faire savoir que la bataille judiciaire ne sera pas chose aisée. Très en verve, il demeure convaincu que cette affaire est "une conspiration qui été déjà ficelée. Ils ont concocté un cocktail qu'ils veulent faire boire à tout le monde."

"Il y aura certes des abus mais les avocats de la défense feront leur cette affaire et vont la régler devant les juges conformément aux lois et règles en vigueur. S'ils pensaient pouvoir les mettre en prison aujourd'hui, ils ont échoué", a-t-il fait remarquer. Me Ciré Clédor Ly s'est par ailleurs prononcé sur la sortie du maître des poursuites, Serigne Bassirou Guèye. Qui, d'après la robe noire, a fait cette conférence de presse pour annoncer que Khalifa Sall et ses collègues iront en prison quoi qu'il en soit.

Dans le même sillage, il a dénoncé l'instrumentalisation de la justice en déclarant ceci: "nous sommes dans un pays où le procureur de la République répond aux ordres. C'est le bras armé du pouvoir exécutif".

Libération