leral.net | S'informer en temps réel

Me El Hadji Diouf : «Ousmane Sonko est un imposteur et quand on est un fou heureux, on ne s’arrête jamais »


Rédigé par leral.net le Dimanche 16 Octobre 2016 à 13:11 | | 28 commentaire(s)|

Me El Hadji a tenu à répliquer à Ousmane Sonko, le leader de Pasteef les Patriotes  qu’il a traité d’inspecteur imposteur.
Me El Hadji a tenu à répliquer à Ousmane Sonko, le leader de Pasteef les Patriotes qu’il a traité d’inspecteur imposteur.

Me El Hadji a tenu à répliquer à Ousmane Sonko, le leader de Pasteef les Patriotes  qu’il a traité d’inspecteur imposteur,  puisque selon, celui qui a été caricaturé de «clown du peuple », «quand on est un fou heureux, on ne s’arrête jamais ».
 
«C’est un fou, il a dit que le débat sur le pétrole me dépasse. Moi, je lui rétorque de savoir lui , s'il a fait de la géologie ou s’il a été ingénieur  avant d’être inspecteur, il faut qu’on arrête. Ousmane Sonko est un imposteur. Et Quand on est un fou heureux, on ne s’arrête jamais. Il m’a aussi traité de nègre de service, mais, là c’est un postulat de raciste et de complexé», a lancé El Hadji Diouf, ce dimanche matin, lors de l’émission "Grand Jury" présentée par Mamadou Ibra Kane.
 
Ousmane Sonko avait récemment lancé des piques à Me El Hadji Diouf en déclarant que «ce débat n'est pas du niveau de notre clown national qui, for tristement, s'érige en nègre de service».
 
«C'est triste et risible de passer d'avocat (indûment) autoproclamé du Peuple, à clown insipide du Peuple. "L'avocat" du crépuscule a parlé en envoyé politique, me traitant même de novice en politique et de délateur professionnel. Ce débat n'est pas du niveau de notre clown national qui, fort tristement, s'érige en nègre de service. Ses propos, plus politiques que juridiques, révèlent plutôt l'avocat de Aliou Sall que celui de Vasilis TIMIS. Comme quoi un crime n'est jamais parfait. Malgré les millions encaissés contre les intérêts du peuple, la diversion ne passera pas : RENDEZ NOUS NOTRE PÉTROLE ET PAYEZ LES IMPÔTS», avait dit Ousmane Sonko.
 
Pour rappel, Me El Hadj Diouf, qui a déposé la plainte annoncée par son client, auprès du Procureur de la République, a publié une première liste de 11 personnes qui seront poursuivies pour diffamation et diffusion de fausses nouvelles.
 
Sur cette liste, figure justement le nom d’Ousmane Sonko et ceux de de Malick Gakou, Mamadou Diop Decroix, Adama Gaye, Mouth Bane, Birahime Seck.
 
Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Baba Aïdara, Alioune Guèye, Malick Ndiaye sont aussi visés par la plainte de Frank Timis diligentée par Me El Hadji Diouf. L’affaire suit son cours et continue à défrayer la chronique.
 
Massène DIOP Leral.net

Ousmane Sonko avait récemment lancé des piques à Me El Hadji Diouf en déclarant que «ce débat n'est pas du niveau de notre clown national qui, for tristement, s'érige en nègre de service».
Ousmane Sonko avait récemment lancé des piques à Me El Hadji Diouf en déclarant que «ce débat n'est pas du niveau de notre clown national qui, for tristement, s'érige en nègre de service».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image