leral.net | S'informer en temps réel

Me Mame Adama Guèye: "Barthélémy Dias, doit être entendu par la police (...) Il ne saurait juridiquement se prévaloir d'une quelconque immunité (...)"

L'avocat Me Adama Guèye rumine encore sa colère sur ce qu'il est convenu d'appeler le "cas Barthélémy Dias/Régies Publicitaires". A preuve, il a trempé sa plume dans du vitriol pour se plaindre auprès du Sous-Préfet de Dakar. Aussi, le Procureur de la République a t'il recu sa plainte entre autres autorités.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Juillet 2015 à 21:24 | | 9 commentaire(s)|

Me Mame Adama Guèye: "Barthélémy Dias, doit être entendu par la police (...) Il ne saurait juridiquement se prévaloir d'une quelconque immunité (...)"
En fait, dakarposte tient que Me Adama Guèye a transmis des missives, d'ordre et pour le compte de ses mandantes. Il avait d'abord déposé une plainte, il y'a quelques jours, précisément le 12 Juin dernier contre le maire Barthélémy Dias et autres pour plusieurs délits, à savoir: association de malfaiteurs, destruction de biens appartenant à autrui, vols, voies de fait, injures. "Ainsi que toutes autres infractions que l'enquête révélera" renchérit Me Adama Guèye.

Et, l'on se rappelle que par la suite, le dossier a été transmis à la Sureté Urbaine de Dakar aux fins de procéder à l'enquête. La police a alors entendu toutes les personnes visées par la plainte, sauf Barthélémy Dias. "Qui, n'a pas daigné déférer à la convocation de la Sureté Urbaine" fulmine Me Guèye. "Mieux, poursuit-il, Barhélémy a soutenu publiquement qu'il ne répondrait à aucune convocation de la police, au motif qu'il est député et que l'Assemblée Nationale est en session. Or, il ne faut aucun doute qu'en l'espèce, le député Barthélémy Dias ne saurait juridiquement se prévaloir d'une quelconque immunité car le faits qu'il a commis relèvent manifestement de la fragrance."

Et, Me Guèye de rappeler qu'en ce cas, comme indiqué expressément par l'article 61 de la Constitution Sénégalaise ainsi que l'arctile 51 du réglement interieur de l'Assemblée Nationale, "le député qui a commis un flagrant délit ne bénéficie nullement de l'immunité parlementaire."

Selon l'avocat, "en l'espèce le sieur Dias a revendiqué publiquement la commission des faits qui lui sont reprochés et réitéré à plusieurs reprises. Mieux, il a également indiqué publiquement qu'il ne répondrait à aucune convocation de la police."

Me Guèye d'en déduire que Barthélémy Dias "a fait injonction à l'institution judiciaire de libérer ses co-auteurs. Par ces propos, Monsieur Dias, a défié publiquement l'institution judiciaire ainsi que l'Etat de droit.Contre toute attente, nous avons constaté qu'aucune suite n'a été donné à son refus délibéré de répondre à la justice et en prime, ses co-auteurs ont été libérés."

Bref, l'avocat pense que les faits dont Barthélémy "est l'auteur sont suffisamment graves pour ne pas rester impunis".

dakarposte.com






Hebergeur d'image