leral.net | S'informer en temps réel

Me Massokhna Kane demande à l’Etat et aux enseignants ‘’de trouver vite un accord’’

Le président de l’association consumériste ‘’Sos Consommateurs’’ dit ‘’halte à la grève'' dans le secteur de l'éducation et demande à l’Etat et aux enseignants ‘’de trouver vite un accord (….)’’.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Mars 2015 à 18:42 | | 0 commentaire(s)|

Me Massokhna Kane demande à l’Etat et aux enseignants ‘’de trouver vite un accord’’
Dans un communiqué reçu à l’APS, jeudi, Me Massokhna Kane, trouve ‘’regrettable, inadmissible, qu’il y ait des grèves partout dans l’éducation, du primaire au supérieur en passant par le moyen élémentaire’’.

‘’La pratique de la grève au Sénégal tue le droit de grève et, lorsque l'Etat veut en tirer la conséquence normale qui est le non paiement des salaires pour les jours de grève, on crie au scandale et cela n'est pas responsable’’, selon M. Kane.

La conséquence de toutes ces grèves ‘’est que ce n'est pas l'Etat-employeur qui paie les pots cassés mais nos enfants qui n'y sont pour rien’’, déplore Massokha Kane, qui rappelle que l’éducation ‘’est aussi un droit fondamental garanti par la constitution, tout comme le droit de grève’’.

Sos Consommateur ‘’lance un appel au chef de l’Etat, seul détenteur du pouvoir, pour mettre fin à cette anarchie qui ne peut, en aucun cas être considérée comme l’exercice normal d’un droit de grève’’.

Le système éducatif connait une série de perturbations dans le supérieur où le Syndicat des enseignants du supérieur (SAES) dénonce la loi-cadre sur les universités publiques. Une rencontre entre le syndicat et le gouvernement est prévue vendredi.

Dans le moyen-secondaire, le Grand cadre des syndicats de l’enseignement (GCSE) a décidé mercredi de poursuivre sa grève, malgré la suspension demandée par la Coordination nationale des inspecteurs d’académie du Sénégal.

"Notre troisième plan d’action va se poursuivre", a déclaré le coordonateur du GCSE, Mamadou Lamine Dianté, à la fin d’une réunion avec les inspecteurs de l’éducation.

Les syndicats réclament au gouvernement le traitement diligent des dossiers des agents de la Fonction publique en général, et des enseignants en particulier, l’effectivité de la validation des années de volontariat, de vacation et de contractualisation pour les enseignants recrutés comme fonctionnaires, etc.

Pour exiger l’application des accords signés avec le gouvernement, le Grand cadre a entamé une série de grèves depuis plusieurs mois. Ils exécutent depuis mardi le "troisième plan d’action" de leur mouvement de grève.

Ce plan comprend la rétention des notes du premier semestre et le boycott des conseils de classe, un débrayage observé mardi et une grève totale pour mercredi et jeudi. Un autre débrayage aura lieu lundi prochain, à 9h. Il sera suivi d’une "grève totale" prévue mardi et mercredi prochains.

APS






Hebergeur d'image