leral.net | S'informer en temps réel

Me Nafissatou Diop Cissé : "Il faut maintenant donner la preuve que la Crei n'a pas été réactivée pour la seule personne de Karim Wade"

Après le prononcé du verdict de la Cour de répression de l'enrichissement illicite dans le procès Karim Wade, place aux réactions. Dans un entretien accordé à La Tribune, Me Nafissatou Diop Cissé se réjouit de l'indépendance de la justice dans cette affaire et demande la poursuite de la traque aux biens supposés mal acquis. Ce pour clouer le bec à ceux qui racontent que la Crei est activée contre l'ancien ministre d'Etat.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Mars 2015 à 09:22 | | 6 commentaire(s)|

"C'est une décision juste et proportionnée. On ne souhaite pas la prison même à son pire ennemi. Mais, à considérer le verdict qui a été rendu par les juges de la Crei, on sent l'impartialité et l'indépendance. C'est la preuve qu'au Sénégal, la séparation des pouvoirs est une réalité" a-t-elle confié à nos confrères. A propos du chaos promis en cas de condamnation de Wade-fils, Me Nafissatou Diop Cissé déclare : "Je ne me suis jamais mis dans la tête que des gens, parce que leur mentor a été condamné, vont brûler ce pays que nous partageons. Les Sénégalais ont déjà montré qu'ils sont un peuple mûr. Ceux qui ont toujours douté que la traque n'ira pas jusqu'à son terme se sont rendus à l'évidence avec le verdict du premier dossier soumis à la Crei. La condamnation de Karim Wade est un signal fort contre tous ceux qui ont des choses à se reprocher dans la gestion du pays. Le fils de Me Wade a occupé des fonctions qu'aucun individu avant lui n'a eu à occuper. Si le gros poisson est pris, les petits ne seront pas épargnés, conformément à l'adage qui dit : "qui peut le plus doit pouvoir le moins". Il faut maintenant donner la preuve que la Crei n'a été réactivée pour la seule personne de Karim Wade. La reddition des comptes est une exigence de la démocratie. Elle empêche les détournements de deniers publics et renforce la crédibilité des Institutions et de ceux qui l'incarnent".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image