leral.net | S'informer en temps réel

Me Ousmane Ngom au père de Mamadou Diop : "C'est indécent et honteux de faire de la mort de son fils un fonds de commerce"

Les attaques répétées de Mama Diop, le père du défunt étudiant Mamadou Diop, ont fini par irriter les responsables de la cellule de Communication de l'ancien ministre de l'Intérieur, Me Ousmane Ngom, qui ne s'est, d'ailleurs, jamais prononcé sur cette affaire. Ils ont sonné, hier, la riposte en étalant le tumultueux passé de M. Diop et en levant un coin du voile entourant les questions pécuniaires du dossier.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Janvier 2016 à 10:13 | | 5 commentaire(s)|

"Dans l'affaire Mamadou Diop, mort accidentellement lors des manifestations pré-électorales de 2011, le père de la victime, Mama Diop, au-delà de toute décence, a multiplié des sorties médiatiques intempestives pour tenter de faire accréditer que c'est Arona Sy, commissaire central au moment des faits, et son chef, le ministre de l'Intérieur, Ousmane Ngom, qui ont "commandité" le "meurtre" de son fils. Le sieur Mama Diop, sans aucune émotion, ne rate pas d'occasion pour ameuter l'opinion, réclamer de l'argent et jeter l'anathème sur les deux personnalités citées plus haut. Il ne veut pas attendre l'issue du procès qu'il a intenté avec des réclamations pécuniaires fantaisistes", indique la cellule de Com de l'ancien premier flic du pays dans les colonnes de Grand Place.

Loin d'en avoir fini avec le sieur Diop, elle déballe : "Et pourtant Mama Diop, ce qu'il n'a jamais dit, a déjà reçu de l'argent de Ousmane Ngom au ministère de l'Intérieur et de Abdoulaye Wade qui, en pleine campagne électorale, s'est arrêté à Mbour pour présenter ses condoléances et remettre vingt (20) millions de francs. Mama Diop a déjà reçu plus de 40 millions et n'en parle jamais. Il continue de réclamer plus ! Il convient aussi de souligner que l'agent judiciaire de l'Etat a révélé que Mama Diop a reçu de Macky Sall et de la société civile d'importantes sommes d'argent".

Même s'il a refusé de se prononcer sur cette affaire encore pendante devant la justice, Me Ngom se serait contenté de dire : "C'est indécent, c'est honteux de faire de la mort de son fils un fonds de commerce". Et les partisans du ministre de s'interroger sur les accusations de meurtre porté contre leur patron : "Ousmane Ngom, jusqu'ici, s'est refusé de réagir aux attaques injustifiées et excessives du sieur Mama Diop car, comment un ministre de l'Intérieur peut, depuis son bureau de la Place Washington, dire aux policiers conduisant un véhicule de 60 tonnes à la Place de l'Obélisque, ciblez-moi dans cette masse de manifestants un nommé Mamadou Diop qu'il ne connaissait ni d'Adam ni d’Ève ? Ça n'a pas de sens !".

"Même la dernière sortie avant-hier de Mama Diop sur Rfm ne l'a pas fait bouger. Il s'est contenté de dire : "C'est triste qu'on en arrive là pour de l'argent. Je plains cet homme". Il ajoutera tout simplement : "Il n'a pas la foi et la dignité d'un Pape Abdoulaye Seck qui, après avoir perdu son père, a aussi perdu son fils dans la même semaine, par accident et a pardonné au conducteur sans même le rencontrer. Il n'a pas la dignité du père de Fodé Ndiaye, lâchement assassiné par des manifestants, qui s'en est remis à Dieu sans qu'on ne l'entende jamais gémir"", informe toujours la cellule de Com de l'ancien ministre de l'Intérieur.

Visiblement irrités par les virulentes sorties du père du défunt étudiant, les responsables de la cellule de Com continuent le déballage dans le journal : "Ce que le ministre d'Etat Ousmane Ngom ne sait pas ou plutôt ne dira pas, puisqu'il le sait certainement, c'est que Mama Diop a ce comportement indigne parce qu'il était, bien avant la mort de Mamadou Diop, un père indigne qui avait abandonné sa famille pendant des années, qui a fait la prison pour escroquerie au visa qui, en tant qu'ancien gendarme, a un très mauvais dossier, ce qui lui avait valu son relèvement manu militari de la brigade de gendarmerie de Kaffrine et, n'eussent été des interventions, il aurait été radié par le Général Waly Faye".






Hebergeur d'image