leral.net | S'informer en temps réel

Me Ousmane Ngom : un traitre repenti en service commandé

Selon Mody Niang

Son réveil fut particulièrement brutal à l’aube du lundi 20 mars 2000, quand il s’est rendu compte que la défaite de son candidat ne faisait plus l’objet d’aucun doute. Le 1er avril 2000, Me Ngom – c’est bien de lui qu’il s’agit –, a observé de loin, et sûrement avec beaucoup de regret, l’installation officielle du vainqueur. Pendant les quatre longues années qui ont suivi, il a broyé du noir, rasé les murs et tiré désespérément le diable par la queue. Les gens qui le connaissaient de près disaient de lui qu’il ne tenait plus le coup et perdait manifestement de sa superbe. Les plus méchants avançaient même qu’il maigrissait terriblement. N’en pouvant plus, il a commencé à manœuvrer et à grenouiller pour se faire pardonner et retrouver la place qu’il n’aurait jamais dû quitter. A force d’acrobaties, il y réussit et regagna « la maison du père », au moment où son pire frère ennemi (Idrissa Seck) la quittait. On connaît la suite : bien incrusté dans le système libéral et ayant désormais son passé lourd et compromettant derrière lui, il devient particulièrement arrogant et injurieux vis-à-vis de l’opposition pour laquelle il n’a plus aucun respect. A l’image de son maître, il nous tient dans le mépris le plus total.


Rédigé par leral.net le Lundi 26 Avril 2010 à 01:15 | | 29 commentaire(s)|

Me Ousmane Ngom : un traitre repenti en service commandé
Ainsi, on l’entend, à l’occasion de nombreuses sorties, notamment au cours du débat organisé par la télévision « nationale » le 31 décembre 2009, après le message à la Nation du président de la République, avancer des contrevérités et charger sans ménagement les Socialistes. Il se comportera de la même manière au cours d’un autre débat sur le bilan des dix ans de l’alternance. « Avec les Socialistes, c’était l’immobilisme. Quand nous sommes arrivés au pouvoir, nous avons trouvé des terres en friche », lançait-il, condescendant. Le pouvoir et ses délices corrompent et rendent vraiment fou ! Notre homme a déjà oublié que, le 19 mars 2000, il a voté pour le candidat Diouf qui incarnait « l’immobilisme » et les « terres en friche », le candidat Diouf dont il était l’un des porte-parole lors de la campagne électorale ! « Nous avons trouvé des terres en friche » ! Mais, il n’était pas de la partie ! L’a-t-il déjà oublié ? Apparemment, il oublie tout ou pense, comme son maître, que nous sommes amnésiques. Administrons-lui quand même la preuve qu’il n’en est rien, et rappelons-lui son passé peu valorisant qui va du 18 juin 1998 au 19 mars 2000 !

Nous nous souvenons qu’après les élections législatives du 24 mai 1998, Me Ousmane Ngom, qui dirigeait la liste départementale (Pds) de Saint-Louis, a été battu à plate couture. Ayant mal supporté sa défaite et reprochant vivement à Me Wade « sa gestion antidémocratique du Pds et la manière dont les investitures avaient été menées »[2], il rompit les amarres avec ce parti et son chef, après un compagnonnage de plus de 20 ans. Il péta d’ailleurs carrément les plombs et adressa à Me Wade un véritable brûlot qui, semble-t-il, l’avait beaucoup affecté. Dans cette lettre incendiaire, Me Ngom écrivait notamment : « Vous pensez pouvoir toujours, par la ruse, dérouter et déstabiliser vos interlocuteurs (…). Mais cette fois-ci, la ficelle est trop grosse et la manœuvre ne passera pas. » Au fur et à mesure, le ton monte et devient plus fielleux. « Vous parlez comme un démocrate et vous agissez comme monarque », lui assène Me Ngom qui poursuit, avec cette terrible confession qui suscite encore bien des questions :
« Avec vous, après vingt quatre ans sous votre ombre, j’aurais appris beaucoup de choses qu’un homme doit faire ; mais aussi trop de choses qu’un homme ne doit pas faire. C’est pourquoi je reprends ma liberté et je demande pardon à Dieu. »
En conclusion de sa lettre, Me Ngom évoque la succession au sein du Pds sous la forme d’une invite à méditer l’anecdote relative à Nietzche qui, « au soir de sa vie, (réunit) ses disciples pour leur demander de brûler tous ses livres. » Le philosophe allemand expliquait ainsi sa demande : « Mon vœu le plus ardent est que mes disciples me dépassent plutôt que de replonger en permanence dans mon œuvre. » Il continuera de plus belle ses sarcasmes contre son ancien mentor et créera son parti, le Parti libéral sénégalais (le PLS), le 18 juin 1998. Il ne ménagera plus aucun effort et s’investira à fond dans les différentes entreprises menées pour empêcher Me Wade d’accéder à la magistrature suprême.
Dans sa croisade féroce contre celui qui est devenu désormais l’ennemi à abattre, il se retrouve avec deux anciennes connaissances, Jean Paul Dias et le Pr Serigne Diop, qui avaient eux aussi quitté « la maison du père » et créé leurs propres partis, respectivement le Bloc des Centristes Gaïndé et le Pds-Rénovation. Pour une raison ou pour une autre, tous les trois en voulaient particulièrement à leur ancien mentor. A quelques encablures de la déterminante élection présidentielle du 27 février 2000, ils portèrent sur les fonts baptismaux la fameuse « Convergence patriotique », et rivalisèrent d’ardeur à critiquer régulièrement et sévèrement Me Wade, confortant ainsi notablement les Socialistes, dans leur volonté alors farouche de diaboliser celui qui était considéré comme leur principal adversaire. Ils franchirent finalement le Rubicon et apportèrent publiquement, à un peu moins de trois mois de l’important scrutin présidentiel de l’an 2000, leur soutien au candidat sortant Abdou Diouf. Le samedi 18 décembre 1999, ils réunirent ce qu’ils appelaient alors la convention nationale d’investiture de la «Convergence patriotique». Dans la déclaration-résolution qui sanctionnait les travaux de ladite convention, les trois compères déclaraient sans état d’âme :
« Vu la menace que représente l’ascension au pouvoir d’hommes caractérisés par une ambition personnelle manifeste de gouverner, le peuple sénégalais doit refuser les promesses irréalisables et démagogiques de ces marchands d’illusion ». La même résolution poursuivait son sévère réquisitoire contre Me Wade en ces termes :


« Convaincus de la menace que représenterait pour notre patrie l’ascension au pouvoir d’hommes caractérisés par une ambition personnelle qui a fini de les aveugler, une incapacité et une inconséquence avérées dans le comportement, les militants et les militantes du PDS-R, du BCG et du PLS ont décidé d’investir le candidat Abdou Diouf»[3]. La résolution se fit plus explicite et plus dévastatrice encore. Elle martèle :

« Après avoir reconnu avoir combattu ouvertement Diouf et à visage découvert, nous nous sommes rendu compte que ceux en faveur de qui nous nous mobilisions ne le méritaient pas. Alors, nous avons marché sur notre orgueil pour converger vers la patrie. » Ils exprimèrent ensuite leur refus catégorique de continuer de cheminer avec cet homme (Me Wade) caractérisé « par une ambition personnelle qui a fini de l’aveugler, une incapacité et une inconséquence avérées dans le comportement ».

Ces amis que j’appelais alors les trois « mousquetaires » de la « Convergence patriotique », investirent donc le candidat Abdou Diouf et se lancèrent avec lui dans la conquête du Palais de l’avenue Léopold-Sédar-Senghor. Me Ousmane Ngom en particulier, se distinguait dans ses attaques en règle contre le candidat de la Coalition Alternance 2000 (Ca 2000). Nous nous souvenons encore comme si c’était hier, de cette fameuse jonction, qui a eu lieu devant la Rts, entre le cortège du candidat Diouf et celui de la « Convergence patriotique », chacun en provenance de l’endroit où il avait terminé d’organiser son meeting. On était alors en pleine campagne pour l’élection présidentielle cruciale de l’an 2000. Nos mémoires sont encore fraîches de ce spectacle émouvant d’un Me Ousmane Ngom se jetant en pleurs comme un enfant dans les grands bras de son « candidat de l’avenir au soir de sa carrière »[4]. Reprenant ses esprits après quelques tapotements de son candidat lui-même au bord des larmes, Me Ngom s’exclama, joignant le geste à la parole : « Abdu ca kanam !» Ce qui signifie : « En avant Abdou pour la victoire ! »

Rappelons que Me Ngom avait jeté le discrédit et dirigé sur Me Wade tous les soupçons, en confessant que ce dernier lui avait appris tout ce qu’un homme devait savoir, mais également ce qu’il ne devait jamais faire, apportant ainsi délibérément et abondamment d’eau dans le moulin des adversaires les plus irréductibles de Me Wade, qui l’accusaient alors de tous les pêchés d’Israël, y compris d’être partie prenante dans l’ignoble assassinat du juge Babacar Sèye.

Me Ngom n’avait pas manqué non plus de tirer à feux particulièrement nourris sur Me Wade, suite à ses fameuses déclarations de Paris considérées, à l’époque, comme un appel à l’armée (cf chapitre III de mon livre « Me Wade et l’Alternance : le rêve brisé du Sopi »). Me Ngom était alors en tournée politique dans la Région de Ziguinchor. Il qualifia sans ambages et sans précaution l’appel de Me Wade de subversif. « Ce qui, précisa-t-il, au regard de la constitution, de nos lois, est un délit grave ». Et il enfoncera le clou en ajoutant ceci : « Ce qui est sûr, c’est qu’il ne restera pas impuni ».
Me Ngom ne ménageait donc pas le moins du monde le principal adversaire du candidat Diouf. Toutes les occasions étaient bonnes pour tirer à bout portant sur lui et s’incruster ainsi dans les bonnes grâces de son « candidat de l’avenir au soir de sa carrière ». Il poussera le bouchon jusqu’à cette terrible affirmation : « Il est préférable de confier les destinées du pays à un mouton plutôt qu’à Me Wade. » Dans quelle galère s’est-il donc engouffré aujourd’hui, en étant ministre d’Etat dans le gouvernement de celui qui vaut moins qu’un mouton et qui « parle en démocrate et agit en monarque » ? Celui qui lui a appris « trop de choses qu’un homme ne doit pas faire » ?
Voilà le vrai Me Ousmane Ngom, qui fait feu de tout bois aujourd’hui sur les plateaux de télévision, pour faire oublier son passé et rester dans les bonnes grâces de l’homme qui ne serait jamais devenu président de la République, si ses vœux avaient été exaucés. Cet homme qui valait moins qu’un mouton avant le 19 mars 2000, est devenu presque un Dieu aujourd’hui, qui réussit tout ce qu’il entreprend. Voici comment Me Ngom peint aujourd’hui, celui qui parlait en démocrate et agissait en monarque, le « marchand d’illusion » d’hier, qui « (pensait) pouvoir toujours, par la ruse, dérouter et déstabiliser (ses) interlocuteurs », et enseignait « trop de choses qu’un homme ne doit pas faire » :
« Lorsque j’ai vu le majestueux bateau Aline Sitoé Jaata, je pensais que le père Noël était arrivé beaucoup trop tôt. Et que je vois le maire de Dakar et le secrétaire exécutif de l’Anoci Abdoulaye Baldé, traverser le tunnel de Soumbédioune, je me suis dit que le père Noël était apparu au grand jour. Mais quand j’ai vu arriver les nouveaux passeports à puces numérisées, j’ai eu la certitude que le père Noël était réel, qu’il était en chair et en os et a pris les traits et le visage d’un homme. Et c’est Me Abdoulaye Wade. »[5]
Propos dignes du courtisan, du traitre repenti qu’il est. Propos indignes d’un ministre de la République, et qu’on n’entend jamais dans la bouche d’un ministre américain, canadien, français, allemand ou anglais. Propos qui nous en apprennent un peu plus sur l’homme qui nous gouverne : c’est un père Noël, un nom qui lui colle parfaitement.
Enfin, je suis sûr que s’il devait répéter aujourd’hui ces propos, Me Ngom se garderait bien de faire état de ces fameux « nouveaux passeports à puces numérisées ». Trop de mystères entourent ces passeports, ainsi que les cartes d’électeurs et d’identité numérisés. Des dizaines et des dizaines de milliards ont été engloutis sans contrôle dans leur confection. Pourquoi, tout d’un coup, aucun Sénégalais ne peut-il se faire délivrer un passeport ou une carte d’identité ? Demain, quand la gestion libérale, et principalement celle des passeports, des cartes d’électeurs et d’identité numérisés auront livré tous leurs secrets, de nombreux compatriotes rendront sûrement compte de leurs graves forfaits. Me Ousmane Ngom, le président de la République et son conseiller chargé Tic le savent parfaitement. Le Sénégal est un petit pays où tout ou presque se sait. C’est pourquoi Me Ousmane Ngom gagnerait à être moins arrogant et moins injurieux vis-à-vis de certains de ses compatriotes dont le seul tort est de ne pas être d’accord avec l’immonde gouvernance libérale. Tout au plus, peut-il continuer à loisir, à déverser des tombereaux de louages sur l’homme qui peut à tout moment ressusciter un certain passé, dont il ne veut plus entendre parler !


Mody Niang, e-mail : modyniang@arc.sn xalima blog



1.Posté par melo le 26/04/2010 01:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Scandaleux : Drame à Canal Info Alors que l'épouse de Babacar FALL employé à Canal Info se dirige à l'hopital FANN avec son bébé mourant, elle appelle son mari pour l'en informer. Babacar qui n'a pas de couverture médicale est resté 3 mois sans voir la couleur de son argent (9 mois d'arrièrés de salaire), fait alors appel à son patron Vieux AIDARA pour l'informer de la situation. Celui-ci l'envoi promener comme un mal propre "je ne peux rien faire pour vous, car vous vous battez contre moi". Babacar sachant que son fils est entre la vie la mort éclate en sanglot dans l'entreprise. Il fallait voir le spectacle, les journalistes n'arrivent plus à se retenir ; chacun s'écrasant en larme dans un coin. Rapidement les employés se ressaisissent et se cotisent entre eux pour permettre à Babacar de ne pas arriver à l'hopital les mains vides. Trois heures de temps après, la triste nouvelle est arrivée : Notre bébé d'un an venait de décéder faute de soin. Je ne vous décrit pas le spectacle à Canal Info quand la nouvelle est tombée. Le plus époustoufflant, c'est que Vieux AIDARA semblait narguer tout le monde même devant la mort.
Karim Wade doit prendre ses responsabilités et résoudre définitivement le conflit qui n'a que trop duré a Canal Info. Vieux Aidara derriere lequel il se cache est imcompetant. Il faut l'arreter avant que l'irréparable ne se produiduise, il est encore temps. La Rédaction de Canal Info News Liens Vidéos : la preuve par l'image que Vieux AIDARA doit 9 mois de salaires à ses employés.
http://www.youtube.com/watch?v=r3dmXIXzOAw&feature=related

2.Posté par could mo le 26/04/2010 04:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ousmane ngom doit etre emprisonné ce fils de pute cest tout ce qu'il mérite

3.Posté par matar le 26/04/2010 04:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce vieux mody a raté sa vocation.Il aurait pu être archiviste avec toutes ces références à des articles datant de plus de 10 ans que l'on retrouve dans ses pets de lapin.
Une agrégation de citations et d'idées extraites de leurs contextes pour les plaquer dans un texte ne font pas forcément la pertinence d'un article.En quoi cet article sur Ousmane ngom peut-il nous avancer? Quel est le but rechercher en publiant un tel papier toilette?
Mody sy , malgré son age ne grandira finalement jamais.Sa haine le rongera encore et encore et encore jusqu'à la mort car wade passera en 2012 et ousmane Ngom, (le héros qui a doté le fouta de sa première usine depuis les indépendance)sera encore parmi nous pour achever l'oeuvre grandiose de celui qui fait la fierté de tout le sénégal et de l'Afrique :Abdoulaye wade.

4.Posté par ibn le 26/04/2010 04:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous n etes rien d autres que des mechants menteurs qui perdent leur temps votre probleme c est que vous n avez pas d arguments valables,rien d autre a dire de lui parceque c est un bosseur qui reussit tous les projrts du president Wade dont vous souhaitez une echec ds toutes ces entreprisesraison pourlaquelle vous etes jaloux de MeOusmane N GOM QUI VS EMPECHENT DE DORMIR.ON S EN FOUT DE 2000 C EST 2012 QUI NS INTERESSES.NGUA BEUGUE BOUR BOUR BEUGUE LA MOKA GUEN LUI CEST LE CHOUCHOU DE wade et de sa famille ce qui vs empechesde dormir pauvre diables.

5.Posté par Diop Abdou le 26/04/2010 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vivement Mr Mody Niang pour ce rappel, plus qu'un traitre Ousmane Ngom est un opportuniste et un bandit .

6.Posté par omzo le 26/04/2010 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est simplement indigne

7.Posté par aldk le 26/04/2010 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voila un journaliste tres nul ki na rien d auter a ecrire que d archiver....... Laisser MR NGOM tranquile c un gran grosseur qui fait des resultants dans les ministeres ou il a dirige..........donc ne nous amerder pas faites comme lui..bosser c mieu k de gueuler a tou momen

8.Posté par DEUG REK le 26/04/2010 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'EST BIEN DE RAPPELLER AU TRAITRES CE QU'IL SONT.

9.Posté par Awo Bourou Keureum le 26/04/2010 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Matar (post 3) Si cet article est un papier toilette c'est pour te nettoyer ton cul puant.
Ousmane NGOM est un traitre, un bandit il ne changera jamais. Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais je suis sûre que lui ne se gênerait pas de retourner une ènième fois sa veste rien que pour de l'argent. C'est triste mas c'est la vérité. Je ne connais pas Mody NIANG mais je trouve que c'est bon de nous rappeler le passé de ces opportunistes et prostitués politiques qui gravient autour de Ablaye WADE.

10.Posté par dioufy le 26/04/2010 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Incontestablement Mr Niang a réussi a peindre les vrais traits de Maître Ngom et il a réussi à résumer l'homme sous une vocable : UN TRAITRE. Un traître à Me Wade, l'homme qu'il a élevé comme son fils et à qui il a adressé les injures les plus indignes dans ce pays parce que Wade a commis le pêché de quitter le gouvernement socialo où Ngom était ministre et se délectait des plaisirs et des honneurs. Il est même aller jusqu'à lui dire "NA NIOU WATT", il a même émis des assertions malveillantes sur la naissance de Wade. TRAITRE au peuple sénégalais à la veille de 2000 ou tout le peuple voulait un changement, il trouve le moyen de ramer à contre-courant. TRAITRE de nouveau au socialistes qu'il n'a pas suivi dans leur défaite pour retourner chez wade redevenu à ses yeux un saint. A coup sur il ne ratera pas l'occasion de le retrahir dès qu'il sentira le vent tourner du navire libéral. Quand on nait TRAITRE, on meurt en TRAITRE

11.Posté par rimka le 26/04/2010 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ousmane Ngom est un traitre et léche cul vous ne nous apprenez rien.
Mais celui qui avez traité Wade d'ancien spermatézoide et futur cadavre et qui aujourd'hui fais tout pour revenir toute honte bue. LE VOLEUR DE THIES IDY SATHE
Qui n'est pas traitre au PDS? personne. C'est un GIE composé de charognards avec en tête l'homme le plus faux du monde Abdoulaye Wade.
Ils acceptent tous d'être des marionnettes au service de la famille Wade. Pendant Wade fait tout pour placer son pédé de fils avec tous les pouvoirs.
Quand Karim prendra le pouvoir par force vous allez tous chiez du sang bande de cons.
Un etat c'est une continuité et vous ne perdez rien pour attendre.
Wade et sa famille + les militants du PDS séne tounou ndaye tous

12.Posté par Gros Ngom le 26/04/2010 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a un peu le nez de la ndiongoma de base. Si on lui met un foulard trop serré sur la tête, un sothiou dans la bouche, on l'imagine aisément occuper deux places et demi à l'arrière d'un 7 places.

13.Posté par verite le 26/04/2010 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

heureusement que abdoulaya wade sait que MR NGOM est un travailleur raison pour la quelle il a amene encore a ses cotes et il le prouve a chak instant donc mody si tu n as pas d article pour les lecteurs ferme ta gueule espece de journaliste alimentaire que tu es........

14.Posté par matar khaly le 26/04/2010 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il resemble a un doog il es un petit type qui ne croit a rien n'est ce pas que c'été lui qui avait dit a abdoulaye de venir a la moqué de mermoz pour que ensemble ilsvont jurer sur le saint coran d'un diferent qui lai opposer entre eux et aujordhui il es a son cotes dara laniou geumoul cé des petits types.

15.Posté par luk le 26/04/2010 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est tellement vilain que quand il sourit il ressemble à un singe, quand à la technique du leche-cul, c'est wade qui le lui a appris pour sûr, l'homme qui apprend ce qu'il ne faut pas faire

16.Posté par weuz le 26/04/2010 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous savez il y a des gens qui se contenterons toujours des seconds rôles et qui savent qu'ils n'obtiendront jamais le rôle principal c'est a dire diriger un pays c'est le cas de ce mec par respect si vous avez un minimum de décence arrêter de vous foutre de nous vous ne serez rien d'autre que des enfoirés d'opportunistes

17.Posté par solitaire le 26/04/2010 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut être inculte pour critiquer sans preuve, Mody Niang. cert homme est exceptionnel. A lui seul, c'est un monument qui entrera sûrement dans l'histoire du sénégal. que DIEU lui donne longue vie et le protège, lui et sa famille. que DIEU lui serve de bouclier et retourne contre ses ennemis, toutes leur méchanceté et leurs mauvaises pensées.

18.Posté par Ben le 26/04/2010 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne comprends pas l'attitude de certains Sénégalais face à l'évidence, à la vérité. ce Monsieur (Mody Niang) a seulement relaté des faits, la pure vérité. C'est ce qui s'est passé, nous avons tous en mémoire ces événements, ces paroles. Alors pourquoi vouloir nier la vérité? Il faut être réaliste et sportif. Ce n'est pas parce que certaines personnes ont leurs dépenses quotidiennes chez Ousmane Ngom qu'elles doivent aveuglément le soutenir. Ce n'est pas juste. Ousmane Ngom n'a jamais voulu qu'il y ait l'alternance politique au Sénégal. Pendant qu'on s'inscrivait sur le slistes électorales et qu'on faisait des sensibilisations en faveur du changement, lui était avec les Socialistes. Il avait tourné le dos au Peuple Sénégalais (en majorité). Alors svp, arrêtez de nous bassiner avec Ousmane Ngom, il ne mérite pas notre considération.

19.Posté par paul le 26/04/2010 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d'accord avec vous le 18 , les larmes de oussou bébé tout le monde au sénégal s'en souvient , de toutes les manières c'est pas grave, les politiciens, se comprennent entre eux il faut voir le cas de mbay jacques diop, un pure produit ps et qui retourne son blason et tant d'autres

20.Posté par gare le 26/04/2010 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo mody niang pour ce rappel . ça permet de connaitre ceux qui prétendent nous diriger. "menteurs, transhumants, traitres,.... Diam, esclaves!!!!!!

21.Posté par nastou le 26/04/2010 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en tout cas , merci mr niang....une veritable bibliothèque qui n'a fait que relater ce que les senegalais ont vite oubliè........vraiment les dignes intellectuels senegalais devraient s'unir pour sauver les senegalais de ces politichiens.
vive un senegal digne et prospère

22.Posté par Doudou Ba le 26/04/2010 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'ALLAH te protege Mody !!!!
Continue ton combat liberateur.

23.Posté par ousmane le 26/04/2010 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cheres senegalaises et senegalais faites circuler cette information,idrissa seck vient d etre nomme president directeur general de la radio futur media...Le siege de cette radion est transfere au Mali pour plus de lisibilite....Celui qui n a pas hesite un ainstant a escroquer un aveulge ne reculera devant rien,demandez au chanteu Ablaye mbaye son duo avec youssou ndour le plus malhonne des senegalais....Noulier surtout pas de demander a chieckh lo,omar pene...Depuis 1988 a nous jours ou etait youssou ndour le plus grand souteneur du regime socialiste....Mais que voules vous les imbeciles ne changeront jamais....

24.Posté par moussa le 27/04/2010 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

plus traite que ousmane........................n est pas................c est lui qui esta l origine de la debacle electorale de 2007..............comment il a fait pour truquer les resultats du cote de ce voyou de wade..........

25.Posté par grand Diop le 27/04/2010 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Mody de nous rappeler de temps en temps ces vérites qu'on aurait d'ailleurs jamais du oublier ,que Dieu te garde encore longtemps

26.Posté par gare le 27/04/2010 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour cooroborer les propos de Mody niang. à saint louis la mère de Ousmane ngom donnait de l'argent aux jeunes pour qu'ils appellent à la radio pendant les émissions "wakh sa khalatt" en disant que "nous militant du Pls, voulons rejoindre le pds".
demandez aux jeunes de son quartier, ils ne démentiront pas cette affirmation!

27.Posté par RANE le 27/04/2010 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BIEN DIT MODY NIANG .
VOUS AVEZ OUBLIE BEAUCOUP DE CHOSES SUR CET HOMME.
OUSMANE NGOM EST CE RESPONSABLE DU PLS QUI TENAIT SON MEETING A KAHONE AVEC UNE SONORISATION DE HAUT PARLEURS BRAQUES SUR UNE MAISON QUI PLEURAIT LE DECES D'UN DE SES FILS QUI VENAIT DE RENDRE L' AME ET QUI N' A PAS RESPECTE LA MEMOIR DE CELUI-CI AU MOMENT OU LE CORTEGE FUNEBRE PASSAIT DEVANT SON MEETING POUR LE CONDUIRE VERS SA DERNIERE DEMEURE.VOILA UN HOMME MECHANT QUE LA FAMILLE D. NE PARDONNERA JAMAIS CE COMPRTEMENT .POURTANT LA PERSONNE QUI LUI SERVAIT DE REPRESENTANT DE FEU SON PARTI LIBERAL DANS CETTE LOCALITE EST AUJOURD'HUI DCD (QUE DIEU L'ACCUEILLE DANS SON PARADIS) MAIS OUSMANE NGOM QUI N'EST PAS RECONNAISSANT DE CET HOMME DONT L'UN DE SES ENFANTS PORTE LE NOM DE CE MEME OUSMANE NGOM A ROYALEMENT OUBLIE CETTE FAMILLE QUI A BEAUCOUP FAIT POUR LUI PENDANT LES VACHES MAIGRES.( offre de mil, patte d'arachide etc)

28.Posté par buzz le 28/04/2010 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.youtube.com/watch?v=CZqnYW5OoTs
l'adresse du lien de la marche de Benno Siggil Senegal à Linguere contre le Ministre Habib Sy maire de la ville.

29.Posté par fama le 03/05/2010 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EN TOUT CAS C EST OUSMANE NGOM QUI AVAIT GAGNE LE PARI DE TOUTES LES DIFFICULTES DES SENEGALAIS DE L ETRANGER C EST A DIRE L INSTALLATION DES CENTRES DE PRODUCTION DES PASSEPORTS EN ITALIE ,FRANCE,ESPAGNE ET NEW YORK AU MOMENT OU LE PROJET PRENAIT SON CHEMIN IL A ETE RELEVE DU MINISTERE DE L INTERIEUR D OU MAINTENANT LES PROJETS QUI RESTAIENT A ETRE FINALISER JUSQU A PRESENT SONT RESTES DANS LE SOMBRE TEL QUE L INSTALLATION DES CENTRES DE COTE DIVOIRE ,DU GABON ,DU MALI ,ET DJEDDAH ,EN TOUT CAS LES IMMIGRES L ONT BEAUCOUP EN COEUR ET AIMERIEZ QU IL CONTINUE CES PROJETS QUI RESTENT DANS LE NOIR DEPUIS SON DEPART C EST UN VIEUX JOBEUR ,WALAY QUE LE BON DIEU LE PROTEGE DANS TOUS CES OEUVRES .....MERCI.......

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image