leral.net | S'informer en temps réel

Me Ousmane Sèye, Me Mbaye Jacques Diop, Mame Mactar Guèye… Cette «Emergence» des anciens inconditionnels de Wade !

Après la Cap 21 qui s’était illustrée dans la capture des financements sous Wade, un autre mouvement dénommé Coalition pour l’Emergence et composée de 40 partis dont la plupart étaient des thuriféraires du régime de Wade, a changé de veste et de discours, pour aller à la soupe. Avec un art consommé de la flagornerie, cette coalition soutient qu’elle ambitionne de soutenir le Plan Sénégal Émergent (Pse), si cher aux autorités actuelles.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Mars 2014 à 14:12 | | 3 commentaire(s)|

Me Ousmane Sèye, Me Mbaye Jacques Diop, Mame Mactar Guèye… Cette «Emergence» des anciens inconditionnels de Wade !
« Les politiciens, il y en a, pour briller en société, ils mangeraient du cirage ». Ces propos de l’humoriste français Coluche collent parfaitement à nos politiciens situationnistes comme pas possible. Pour eux, «il n’y a pas de vertu, il n’y a que des circonstances». Actuellement, il est question de «Sénégal émergent». Partout on ne parle que de cela, avec les milliards tant attendus qui permettront au Sénégal d’être un eldorado. Seulement l’espoir risque d’être déçu, et le Pse (Plan Sénégal Emergent) risque de se transformer en plan pour Politiciens Seuls Emergents. Des politiciens grappille-milliards qui n’ont comme vision que les privilèges et les prébendes, ont mis sur pied la Coalition pour l’Emergence.

La pluie de milliards attendus du Pse fait tellement saliver que ces As de la contorsion qui ont presque mangé à toutes les tables présidentielles, se sont encore regroupés en coalition, pour disent-ils, «élargir les bases de la mouvance présidentielle, en conformité avec la volonté de Macky Sall.» Ajoutant au passage qu’«elle ambitionne aussi de soutenir le Plan Sénégal Émergent (Pse), si cher aux autorités actuelles». «La lutte pour la progression de la démocratie sénégalaise et le triomphe pour les échéances électorales à venir, sont, entre autres, les objectifs de cette nouvelle coalition pour l’Emergence» ont-ils fait savoir.

Les têtes pensantes de ce mouvement, Ousmane Sèye, Mbaye Jacques Diop, Mame Matar Guèye, Marième Wane Ly, pour ne citer que ceux là, ont bénéficié de privilèges sous Wade, de sorte qu’ils ne cessaient de lui enduire de la pommade et de lui passer la brosse à reluire. Du fait des largesses que Wade accordait à la Cap 21, il avait fini par en faire sa caisse de résonnance. Ses dérives et errements étaient cautionnés, légitimés par cette coalition composée d’experts en louanges et flagorneries. Avec la fameuse tontine qu’il leur allouait, il les manipulait à sa guise. Malgré les «60 partis» qui composaient cette coalition et les «3 millions de militants» qu’elle prétendait avoir, la Cap 21 n’a pas pu empêcher à Wade de perdre le cap avant de chuter lourdement le 25 mars 2012. Aujourd’hui que Macky Sall tient les cordons de la bourse et les rênes du pouvoir, une nuée de transhumants que l’on pourrait qualifier de criquets pèlerins, est en train de s’abattre sur les prairies chocolat. Même si certains d’entre eux se défendent avec hargne et assurent qu’ils ne sauraient être qualifiés de transhumants.

En tout cas, le Président de la République qui semble faciliter une telle démarche, a promis la rupture. Il gagnerait à tirer les leçons de l’expérience, en méditant sur les erreurs qui ont valu à son maître et prédécesseur, sa chute. Ainsi, devrait-il s’entourer de patriotes compétents, pétris de talents, et capables d’aider le pays à progresser, à sortir notre économie de l’ornière, tout en se départissant des politiciens qui n’ont aucune vision, et pour qui la fin justifie les moyens. De plus, qui ont cette capacité extraordinaire «d’émerger» des bas fonds marins, au gré des régimes en place.

La Tribune






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image