leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Me Sarr explique pourquoi la décision de l'Etat sur l’affaire Yavuz Selim est "une tentative" de manipulation

L’Etat du Sénégal a utilisé la force publique pour bloquer les cours au niveau du groupe Yavuz Selim. Pour autant, du côté des parents des élèves, on continue de penser que c’est une tentative de manipulation parce qu’il n'y a rien à reprocher à cette institution scolaire. C'est du moins ce qu'a dit l'avocat du groupe, Me Sarr.


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Octobre 2017 à 08:50 | | 0 commentaire(s)|

« Le communiqué de presse du ministre de l’Intérieur, non daté, et publié par la RTS et paru dans certains sites d’informations, appelle de notre part les précisions ci-après :
1 – les établissements du groupe Yavuz Selim ont été cédés par l’association internationale Baskent Egitim à la société Yavuz Selim S.A par acte notarié du 08 novembre 2016 bien avant l’arrêté n°18353 du 7 décembre 2016 portant abrogation de l’association Baskent Egitim et notifié le 06 février 2017 ;
2 – la société Yavuz Selim S.A est propriétaire exclusive desdits établissements avec un capital détenu majoritairement par une société de droit français dénommée Horizon éducation ;
3 – en vertu de cette cession faite par acte authentique, la sauvegarde des intérêts des élèves et des parents, ainsi que la continuité du fonctionnement des établissements Yavuz Selim sont assurées par la société Yavuz Selim S.A, unique propriétaire ;
4 – l’association Baskent Egitim n’est plus propriétaire d’aucun établissement scolaire au Sénégal et n’a, donc, rien à voir avec la société Yavuz Selim S.A créée depuis le 26 mai 2015 par acte notarié.
Par conséquent, le communiqué de presse du ministère de l’Intérieur est manifestement sans objet et n’est qu’une tentative de plus pour essayer de manipuler l’opinion publique sénégalaise et saper le moral des parents d’élèves ».
La rédaction de leral.net