leral.net | S'informer en temps réel

Me Sidiki Kaba : « L’Onu n’est pas un tribunal, elle ne juge pas »

Le rapport d’un Groupe de travail de l’Organisation des Nations-Unies, jugeant la détention de Karim Wade "arbitraire" et demandant sa libération immédiate, semble ne pas ébranler le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba. En conférence de presse, hier, le Garde des Sceaux a tenu à dire que « l’Onu n’est pas un tribunal, ce sont les institutions judiciaires du Sénégal qui prennent les décisions ».


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Juin 2015 à 09:24 | | 18 commentaire(s)|

Me Sidiki Kaba : « L’Onu n’est pas un tribunal, elle ne juge pas »
« L’Onu n’est pas un tribunal. L’Onu ne juge pas. Le Sénégal est un Etat souverain. Ce sont les institutions judiciaires du Sénégal qui prennent les décisions : les travaux, le Conseil constitutionnel », a dit le ministre de la Justice qui répondait aux interpellations des journalistes sur le verdict du Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies. Estimant que l’Organisation internationale n’a donné que son avis, le Garde des Sceaux ajoute : « Une décision a été prise par la Crei, le 23 mars. Cette décision a fait l’objet d’un pourvoi en cassation. C’est la décision qui sera prise par le juge de Cassation qui sera définitive. Et c’est celle qui va s’imposer au Sénégal parce que la justice est rendue au nom du peuple sénégalais ».

Selon Me Sidiki Kaba, le Sénégal a la souveraineté judiciaire, un principe régalien qui appartient à tous les Etats. « Tous ceux qui sont en attente de jugement ont la présomption d’innocence mais, dès l’instant que les juridictions sénégalaises prennent une décision, elles sont définitives et nul ne peut les remettre en question », a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre de la Justice a salué la séparation des pouvoirs au Sénégal qui est, selon lui, un équilibre dans toute démocratie moderne. « Les juges ne sont pas élus au Sénégal, ils sont nommés. Dans une grande démocratie comme les Etats-Unis, les juges sont nommés par Obama. Il y a des juges élu dans certains Etats. Selon lui, au Sénégal, les juges jugent librement sans contrainte ». Mieux, déclare-t-il : « Si tel n’était pas le cas, on a peur de dire qu’on va prendre une décision qui va à l’encontre de ce que veut le président de la République et on s’assoie sur le droit ».

Toujours dans son discours, Me Kaba a laissé entendre que « la loi doit être la boussole du juge et au niveau du ministère de la Justice, on fait en sorte, en toute impartialité, que tous les Sénégalais puissent avoir une justice égale pour tous. Les juges jugent et font preuve d’indépendance ».






Hebergeur d'image