leral.net | S'informer en temps réel

Me Wade : l’homme qui peut renaître seul


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Juin 2015 à 15:56 | | 8 commentaire(s)|

Me Wade : l’homme qui peut renaître seul
Avec WADE seul, le PDS peut renaître.

Dire que le PDS est en crise profonde et qu’il est sur la voie du déclin, c’est mal connaître Me WADE. (Ou la volonté d’abandon du masque de la gratitude et de la reconnaissance, un comportement perfide).

S’opposer pendant 26 ans, faire un bilan apprécié en 12 ans et redevenir l’opposant en chef, prouve bien l’endurance, la constance et la détermination de Me WADE.

Ceux qui étaient avec lui durant les périodes d’abondance et qui aujourd’hui sont dans une autre prairie, peuvent humainement retenir leurs larmes et bloquer leurs sourires en attendant la suite des différents verdicts (résultats des élections de 2017).

Macky SALL est plus sérieux, plus intègre et plus honnête que beaucoup d’autres libéraux (qui souvent veulent crier plus haut que les tonnerres ou être libre pour transhumer).

Une lecture lointaine nous pousse à dire que la loyauté du PR Macky SALL (envers Me WADE) est la raison pour laquelle il est devenu ce qu’il est actuellement, le Président de la République du SENEGAL. Cette valeur cardinale est la force qui lui a propulsé au devant de la scène politique. (Créer, fonder, bâtir un parti et accéder au pouvoir en 3 ans)

Au Sénégal, il n’est en réalité que 5 pôles idéologiques : les libéraux, les hommes de gauche, les républicains, les centristes et les nationalistes. Tous les autres doivent s’aligner pour qu’on puisse constituer ces blocs et rendre d’avantage plus fluide notre démocratie. Cependant, il faudrait au préalable que les contraintes sautes. Ces contraintes sont le plus souvent : l’absence de démocratie dans les partis et leurs manques de structuration.

Les libéraux doivent être avec WADE (qui doit rencontrer et reconnaître le second libéral, Idrissa SECK)

Les hommes de gauche avec Tanor DIENG (qui doit reconnaître les capacités de son second, Khalifa SALL)

Les centristes avec Abdoulaye BALDE (qui risque d’être seul s’il ne rejoint pas le camp libéral)

Les nationalistes avec Serigne Modou KARA (qui doit être plus pédagogue pour faire passer le message mourido-nationaliste)

Les républicains avec le PR Macky SALL (qui peine à mettre en place une famille de républicains convaincus).

Telle est notre lecture et notre projection pour un Sénégal démocratique.

Modou FALL
Degg moo woor











Hebergeur d'image





Hebergeur d'image