leral.net | S'informer en temps réel

Me Wade révèle son âge : "Je n'ai pas 90 ans, mais 88 ans"

L’ancien Président Abdoulaye Wade n’est pas près de quitter la scène politique. Malgré son âge avancé, le leader historique du Parti démocratique sénégalais (Pds) a décliné, hier, son dernier challenge : faire revenir sa formation au pouvoir.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Février 2015 à 15:14 | | 19 commentaire(s)|

Me Wade révèle son âge : "Je n'ai pas 90 ans, mais 88 ans"
Ceux qui pensent que le «pape du Sopi» va, bientôt, prendre sa retraite politique, pour aller se reposer, n’ont qu’à déchanter. Cette idée n’effleure même pas l’esprit de l’ancien président de la République.
Venu présenter, hier, ses condoléances à Babacar Gaye, porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), qui a perdu son grand-frère, El Hadji Babacar Gaye, Me Abdoulaye Wade a expliqué le sens de son engagement politique, nonobstant le poids des ans.

«Je ne suis pas un retraité, mais un semi-retraité. Je ne pense pas à la retraite. Tant que Dieu me donnera la force, je serai toujours là pour conseiller et accompagner les responsables et militants de mon parti. Il faut que les gens cessent de dire que je suis vieux. Je suis mieux placé que quiconque pour le savoir», a confié le Secrétaire général du Pds qui était accompagné à la maison mortuaire, à Mermoz Pyrotechnique, par une forte délégation, dont son épouse, Viviane Wade, Oumar Sarr, Samuel Sarr, Mayoro Faye et Bassirou Kébé.

«Je n’ai pas 90 ans, mais 88 ans»

D’ailleurs, l’ancien président de la République a tenu à faire une précision de taille par rapport à son âge : «Je n’ai pas 90 ans, mais 88 ans».

Sur sa lancée, Me Abdoulaye Wade de révéler : «J’avais décidé de quitter la tête du parti, mais on m’a convaincu de rester pour éviter l’implosion du parti. Dans tous les pays africains, quand le Président part, son parti implose. Je ne cherche plus des postes. Mais, je vais m’investir pour que le Pds revienne rapidement au pouvoir. La reconquête du pouvoir est très importante pour moi. Je vais vous aider à reconquérir le pouvoir.»

Auparavant, le Secrétaire général du Pds a tressé des lauriers à l’ancien président du défunt Conseil régional de Kaffrine. «Babacar Gaye est un grand responsable. Sa combativité et son engagement au service du Pds ne sont plus à démontrer. Il ne milite pas dans le parti pour ses intérêts. Quand nous étions au pouvoir, il n’a pas eu ce qu’il méritait. Il n’est jamais venu me voir pour me demander de faire de lui un ministre».

Départ de Macky de la Primature : les révélations de Babacar Gaye

Me Abdoulaye Wade de poursuivre : «Quand il disait que mon fils doit être le candidat du Pds à la prochaine élection présidentielle, il ne m’avait pas demandé mon avis. Cela prouve qu’il aime mon fils. Certains avaient approuvé son idée, d’autres l’avaient rejeté. Mais, c’est ça la démocratie».

A la suite de l’ancien chef de l’Etat, Babacar Gaye a, à son tour, tenu des propos aimables à l’endroit de celui qu’il considère comme «un père». Avant de percer le mystère du départ de Macky Sall de la Primature.

S’adressant à Me Wade, le porte-parole du Pds dira clairement : «Le 18 juin 2007 (ndlr : veille du remaniement ministériel qui allait consacrer le départ de l’actuel chef de l’Etat de la Primature au profit de Cheikh Hadjibou Saoumaré), vous m’avez fait appeler dans vos appartements privés pour me dire : ‘Il faut que Macky quitte la Primature pour aller à l’Assemblée nationale. Sinon, les gens vont lui tomber dessus’. Quand j’écrirai mes mémoires, je dirai ce que tu as fait pour Macky Sall et le destin que tu avais pour lui».

Le Populaire






Hebergeur d'image