leral.net | S'informer en temps réel

Me Wade, une « générosité débordante » portée toujours vers l’extérieur.

« Le mensonge fleurit, mais ne donne jamais de fruit »

Me Wade : « Offrir les terres de l’Afrique –comme si elles lui appartenaient- et une région entière et fertile du Sénégal, aux Haïtiens»


Rédigé par leral.net le Samedi 23 Janvier 2010 à 04:01 | | 3 commentaire(s)|

Me Wade, une « générosité débordante » portée toujours vers l’extérieur.
Encore une idée farfelue de Me Wade, dénuée totalement de bon sens. En réalité, elle est émise pour impressionner son monde et émouvoir ses inconditionnels et sans doute, certaines âmes sensibles d’Haïtiens, qui se trouvent présentement dans le malheur et qui sont préoccupés par leur devenir. En apprenant ces propos démesurés, j’ai été encore envahi par la honte, en tant que Sénégalais.

C’est franchement indécent de prendre prétexte du désarroi d’un peuple pour tenter de redorer son blason qui est déjà assez terni sur le plan international. Fort heureusement, je pense que, peu de gens seront si naïfs pour tomber encore sur ce traquenard de Me Wade, car l’homme est un habitué des faits, à telle enseigne que, ses élucubrations et autres annonces qui sortent de l’ordinaire, ne devraient plus tromper personne dans le monde entier.

Aujourd’hui, notre Président est réputé être le plus prompt sur notre planète, à sauter sur n’importe quelle occasion même malheureuse, pour émettre des idées souvent saugrenues, afin d’attirer les média sur lui et pour se faire distinguer. Mais malheureusement pour lui, il passe toujours à côté de la plaque et rate la plupart du temps, le but qu’il vise. Et si nous faisions le décompte de toutes ses initiatives du genre, on s’apercevrait clairement, qu’elles ont toutes échouées, comme une montagne qui accouche d’une souris. Mais malgré tout, il n’en tire jamais, la leçon qui s’impose, car dès le lendemain il recommencera.

Ne dit-on pas chez nous que : Charité bien ordonnée commence par soi-même ? Ceci, notre Président l’ignore royalement ou le foule totalement aux pieds.

Le peuple sénégalais, en apprenant de tels propos de la part de leur président devrait se sentir profondément mal à l’aise et même couvert de honte par celui qu’il a choisi pour présider à sa destinée un temps donné. Quand on sait le nombre important de catastrophes et de malheurs qui se sont produits sous son magistère, sans qu’il n’ait eu à faire le moindre geste pour soulager les victimes qui en sont issues, on est totalement sidéré. Et je prendrai deux seulement à titre d’illustration: Le naufrage du Bateau le Djola avec ses 2000 victimes et les inondations récurrentes dans l’ensemble du pays.

Face à ces deux drames seulement, qui ont frappé durement notre peuple, le président de la République n’a exécuté effectivement, aucune de ses promesses qu’il avait pourtant faites aux victimes des deux. Au contraire, ces deux drames ont fait l’objet de prétexte, pour annuler les élections législatives d’une part et d’autre part, solliciter de l’aide et de la solidarité en faveur des victimes et des sinistrés. En fin de compte, le budget prévu à cet effet, a emprunté comme d’habitude, les labyrinthes des voies sinueuses de l’alternoce, quant aux victimes du Djola, il a entrepris comme à son habitude, de diviser les familles pour anéantir leur force. D’ailleurs, que sont devenus leurs enfants? N’est-ce pas lui, qui les avait déclarés tous pupilles de la nation, et qu’ils seraient tous pris en charge par l’Etat jusqu’à l’âge de la majorité? Jusque-là, les victimes et les sinistrés attendent désespérément la mise en oeuvre.

Alors, que le peuple haïtien, victime de cette catastrophe et confronté à un si grand malheur aujourd’hui, ne se fasse pas d’illusions, pour croire un seul instant, à une telle promesse, si surprenante. Sinon, il risque encore de subir un second choc, qui l’assommerait davantage comme un autre séisme. Ce n’est pas de manquer de solidarité au peuple haïtien mais, c’est juste, pour qu’il ne soit pas déçu à nouveau ou victime d’arnaque. Nous voudrions que cela soit clair pour le peuple frère d’Haïti, Me Wade ne peut donner en aucune façon sur le plan légal, une région quelconque du Sénégal à qui que se soit, à plus forte raison encore les terres africaines.

Dans tous les cas, le peuple sénégalais qui connait bien son président et qui le pratique depuis bientôt 10 ans, est habitué à être abreuvé de promesses mirobolantes de tous genres, toujours plein la vue et jamais tenues n’en croit pas un seul mot. Et les sinistrés d’inondations récurrentes, ne me démentirons pas, car au-delà du discours d’autosatisfaction et d’autoglorification du pouvoir, les populations pataugent jusqu’ici dans les eaux nauséabondes des zones marécageuses, avec tous les risques de maladies que cela peut entraîner.

En ne prenant que ces deux exemples concrets, est-il vraiment, pensable et logique, pour tout être saint d’esprit, d’admettre que, celui qui est incapable de régler les préoccupations minimales de son peuple, soit en mesure d’accueillir et de satisfaire les besoins essentiels de toute la nation haïtienne.

Est-il besoin de rappelons pour mémoire ? Oui, nous avons effectivement, tous constaté et pris acte que, toutes les attentes qui étaient fondées sur l’alternance, ont fondu comme beurre au soleil. En effet, quand un chef d’Etat est incapable de satisfaire l’impérieux besoin d’emploi de sa jeunesse -malgré ses promesses démagogiques qu’il leurs avait faites lors de sa campagne électorale en 2000- au point de les voir emprunter le chemin de l’émigration clandestine, avec tous les graves risques que cela implique, pour trouver un mieux être ailleurs, quand le système éducatif du pays qu’il dirige n’est pas en mesure de satisfaire la demande de scolarité des élèves et étudiants à tous les niveaux, quand la couverture sanitaire du pays est au plus bas niveau, que la mal nutrition et la famine gagnent de larges couches populaires dans les villes et les campagnes, quand cet Etat est impuissant devant la progression électronique de la pauvreté qui s’agrandit chaque jour davantage, quand il est dans l’impossibilité de fournir à suffisance –à l’industrie comme aux ménages- de l’énergie qui est à la base de tout développement économique et social en ce XXIe siècle, quand ce même chef d’Etat privilégie les dépenses somptueuses de prestige personnel et celui de sa famille contre celles de développement économique et social en faveur du peuple, etc.., est-ce que raisonnablement, on peut envisager un seul instant d’accorder tant soit peu, de crédit aux déclarations et dires d’un tel chef ? Et surtout quand celles-ci relèvent tout à fait presque du délire. Et si, nous nous mettions à décompter les dénégations et autres annonces pompeuses pour faire effet de manche, nous n’en sortirions pas.

Au-delà de toutes ces considérations, on peut bien affirmer que le Président de la République manque totalement de respect au peuple sénégalais. Sinon, comment comprendre qu’il puisse proposer une partie du territoire –une région entière, de surcroît fertile et située on ne sait où- à des tiers, sans même se référer à l’avis du peuple sénégalais souverain ? Ces propos de Me Wade qui deviennent récurrents, appellent de la part de chacun de nous, citoyen à part entière, un réexamen approfondi de notre attitude face aux dérives aussi récurrentes, pour protéger voire sauver notre pays d’une éventuelle partition. Le peuple sénégalais doit se ressaisir d’urgence avant qu’il ne soit trop tard, pour ramener l’exercice du pouvoir à ses justes proportions et que des limites exactes soient fixées au président de la République, quel qu’il soit. Un pouvoir sans limite ne relève que du bon Dieu, Le Tout Puissant. Je vous recommande de lire une de mes contributions1 intitulée « Me Wade, un étranger parmi nous, qui nous gouverne virtuellement » publiée en 2007.

Attention chers concitoyens ! La méthode Wade est à plusieurs égards d’une ressemblance troublante avec celle de Jean Claude Duvalier. C’est pourquoi, les Sénégalais devraient bien prendre conscience de ce qui se dessine sous leurs yeux et les risques graves que cela peut engendrer demain. Une partie du peuple sénégalais se laisse berner, une autre semble endormie par des propos qui semblent les rassurer mais, qui en réalité, sont tout à fait faux. Pendant ce temps, Wade, sa famille et tous ceux qui le soutiennent par cupidité sont en train de concocter une funeste entreprise pour masquer notre clairvoyance et notre vigilance, entreprise qui nous mettrait devant le fait accompli comme à son habitude. Et toutes les modifications et violations de nos institutions et tout particulièrement de la Constitution, l’impunité des criminels et l’instabilité structurelle du pays par l’absence d’autorité participe à la préparation d’un Etat, dans le chaos. Tous les citoyens patriotes de notre pays doivent se réveiller et demeurer plus vigilants, pour faire face résolument à ce qui se trame à notre insu contre notre peuple. Si nous attendons demain, cela risque d’être trop tard. Et, en sous-estimant ce qui précède, nous facilitons inconsciemment, au pouvoir d’accomplir son forfait.

Si nous nous souvenons bien d’Haïti de J.C. Duvalier, c’est de cette manière qu’il a procédé au début de son règne, et de fil en aiguille, terminé enfin, par la création d’un régime de terreur et de dictature féroce, à la place d’un Etat de droit, en s’appuyant particulièrement sur ses tontons macoutes (calos bleu). En regardant la situation se détériorer chaque jour, par des pertes de liberté et de droit des citoyens, sans aucune réaction de notre part à la dimension de l’agression, nous laissons s’installer inconsciemment les prémices d’un Etat de terreur et de non droit. Est-ce que les patriotes de notre pays ont le droit de courir le risque, de laisser notre pays s’installer dans une situation où le peuple n’aura plus aucun droit, à plus forte raison d’un pouvoir, pour décider de son sort par lui-même, et en toute souveraineté ? Assurément non !

Ainsi, chacun de nous a une part entière de responsabilité de ce qui adviendra demain, si naïvement, nous ne résistons pas et, si nous pensons que Me Wade va conduire notre pays à bon port, à notre satisfaction, sans que nous intervenions fermement pour que la gestion du pays tienne bien compte des intérêts bien compris de notre peuple d’abord. Alors, l’engagement résolu de tout un chacun pour une telle tâche est aujourd’hui, une nécessité absolue et un impérieux devoir citoyen.

Comme l’appétit vient en mangeant et, Me Wade ayant des liens insoupçonnés et occultes avec la terre, n’a dès son arrivée au pouvoir, rien fait d’autre que de s’occuper des terres du Sénégal rien qu’à son profit et ceci, tous les faits l’attestent éloquemment. N’ayant rencontré aucune résistance de taille dans ce domaine, il poursuit son démantèlement de toutes les terres qui ont de la valeur à ses yeux sans état d’âme. Alors, après avoir réussi à brader les terres de l’aéroport de Yoff, il projette maintenant de livrer une partie des terres du pays à des tiers. Me Wade n’est quand même pas sans savoir, que ce pays appartient à tous les Sénégalais et non à lui, Abdoulaye Wade, pour qu’il en dispose comme si c’était son bien personnel. Non, trop c’est trop !

Depuis l’alternance, les bavures et les bévues ne font que s’accumuler de jour en jour sans que nous en prenions garde. C’est pourquoi, toutes affaires cessantes, les citoyens patriotes qui aiment tant leur pays devraient prendre conscience du danger imminent vers lequel Me Wade nous conduit. Ils doivent cesser de se réfugier derrière une soi-disant neutralité ou un apolitisme puéril, qui en réalité est un leurre et un appui évident, des souffrances que le pouvoir fait subir à notre peuple. Alors Me Wade, non content de vouloir diviser notre peuple pour des considérations politiciennes, il tente à présent, de nous déposséder de nos ressources économiques. Au demeurant, tout ce qu’a tramé Me Wade depuis son avènement à la tête du pays, se résume concrètement, à faire reculer notre pays le plus loin possible du progrès économique et social, à disloquer sa cohésion nationale et enfin, à livrer nos terres à l’étranger pour se faire un nom.

Mandiaye Gaye

Gaye_mandiaye@hotmail.com



1.Posté par Dr KUMAX le 23/01/2010 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

POURQUOI NE PAS ENVOYER CE Massaly à HAÏTY CAR il fait honte au PDs . Il ont quand même besoin de chien dépisteur bien dressé là bas.

Massaly nous répète qu'il « travaille pour la dernière érection de son chef ... » pour se faire pardonner tous ses crimes.

Depuis qu’il a échappé aux enquêteurs de la police, Massaly répète cette phrase bêtifiante comme un ventriloque."
Dixit un certain Jules DIOP à juste titre, dans sa chronique du 21/01 .

Mais, je vous rappelle que la dyslexie de Masasly n'est une partie d'un syndrome débilitant plus étendu: une oligophrénie.

Je ne suis pas étonné d'apprendre que Mashaly a vait réussi à inhaler les défécations de sa brave mère, pendant que celle-ci l'accouchait ( le mettait bas.)


Signé le vétérinaire des chiots du PDS




2.Posté par sutura le 23/01/2010 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a au moins mille et une raisons, pour se demander si cet homme est encore "normal", s'il vit sur terre ou alors, s'il n'est pas un OVNI tombé au hasard sur la planète terre. Autrement, peut-on à jamais savoir où il s'en va de toit temps trouver des idées aussi saugrenues qui n'effleurerait même pas l'instinct animal d'un macaque de la forêt équatoriale

3.Posté par sutura le 23/01/2010 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ll y a au moins mille et une raisons, pour se demander si cet homme est encore "normal", s'il vit sur terre ou alors, s'il n'est pas un OVNI tombé au hasard sur la planète terre. Autrement, peut-on à jamais savoir où il s'en va de tout temps trouver des idées aussi saugrenues qui n'effleurerait même pas l'instinct animal d'un macaque de la forêt équatoriale

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image