leral.net | S'informer en temps réel

Me Wade victime de ses armes fétiches préférées que sont : l’argent et la transhumance.

« L’argent est le baromètre des vertus d’une société » Ayn Rand


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Mars 2012 à 17:37 | | 5 commentaire(s)|

Me Wade victime de ses armes fétiches préférées que sont : l’argent et la transhumance.
La plus grave faute politique que Me Wade ait commise est d’avoir ignoré et voire méprisé le peuple sénégalais dans sa globalité, en considérant qu’avec l’argent, il pourra se payer toutes les consciences des Sénégalais et s’imposer à son peuple, même contre sa volonté. Une telle faute, est une atteinte grave à l’honneur et à la dignité de tous les Sénégalais fiers de l’être, hormis naturellement, ces transhumants pour qui, la place est bien au foirail, comme les bêtes, leurs semblables.
L’arrogance et la fanfaronnerie que Me Wade affiche, la surestimation de son égo et de sa famille par rapport au reste des autres Sénégalais et le surdimensionnement du maigre résultat des travaux pour lesquels il a été élu, montrent qu’il se considère supérieur à tout le peuple sénégalais réuni. En fait, c’est ce que lui fait croire naïvement, ses affidés et flagorneurs comme Iba Der Thiam, Farba Senghor, et autres. Une telle suffisance qui flatte à l’extrême son égo face à nous tous, est intolérable et inadmissible pour chaque Sénégalais digne de l’être. C’est certes vrai, qu’il est connu à travers le monde, pour ses extravagances, mais tout de même, il y a une limite à ne pas franchir en tout surtout envers son peuple. Il est reconnu également par nous tous, que Me Wade manque totalement de respect à l’endroit de ses propres collaborateurs comme des autres citoyens sénégalais, surtout quand momentanément, il n’a plus besoin d’eux. Il incarne dans les faits, un réel défaut de manque de reconnaissance.
Il est frappant et effarant de voir comment Me Wade a transformé aujourd’hui la présidence de la République, en une place boursière ou un centre distributeur automatique de billets de banque pour les transhumants, les souteneurs et autres militants de son parti, rien que pour être réélu le 25 mars 2012. Cet abus de confiance, d’autorité et de pouvoir du président de la République, dans l’utilisation des deniers de l’Etat, qui ne lui sont que confiés, dépasse les limites du tolérable, et immanquablement, il devra en répondre demain devant la justice populaire. A cet effet, il ne perd rien à attendre.
Pour ceux qui doutaient encore tant soit peu de la véritable personnalité de Me Wade, de sa capacité de nuisance, de l’usage de la violence et de la violation des lois contre ses adversaires, ils ont été bien servis au cours des derniers instants qui lui restent au pouvoir et particulièrement, pendant la campagne du 2e tour de la présidentielle. Il tente le diable et tout ce qui lui passe dans la tête, notamment tout ce qu’il croit pouvoir le sauver d’une défaite humiliante, même si c’est irrationnel ou superstitieux. L’essentiel pour lui à l’heure actuelle, c’est de pouvoir remporter cette élection déjà perdue depuis longtemps, à tout prix. Ce qui démontre qu’il n’a pas su lire ou décoder le message que les Sénégalais qui vivent du fruit de leur labeur, lui ont envoyé. Mais hélas ! Son ambition démesurée et sa boulimie du pouvoir, l’ont tellement aveuglées aujourd’hui, qu’il ne voit plus loin que son nez.
En effet, au lieu de se considérer comme un humble serviteur du peuple sénégalais, non, il nous prend plutôt pour ses simples sujets. En plus, son mépris envers le peuple sénégalais est manifeste et largement justifié par le contenu et les propos de ses thèmes de campagne dans le 2e tour de l’élection présidentielle. Au lieu de parler avec les électeurs détenteurs de la souveraineté du peuple et seuls arbitres, il court avec des mallettes remplies d’argent du contribuable, de marabout à marabout, pour décrocher un ndigël sauveur en sa faveur, afin d’être élu contre le gré des citoyens, c’est peine perdue d’avance. Ces chefs religieux, soi-disant porteurs de voix, des citoyens comme tout autre, ne détiennent pas la souveraineté du peuple. Par conséquent, déverser chez tout l’argent du contribuable sénégalais, ne le sauvera pas d’une défaite cuisante et humiliante, car l’histoire en a décidé et voulu ainsi et lui, il l’aura aussi cherché.
Abdoulaye Wade en déclarant publiquement devant le peuple sénégalais et à la face du monde que personne ne pouvait le remplacer parmi les 14 millions que nous sommes, Nous a profondément offensés. Il en est aussi de même que pour ces marabouts auprès de qui, il s’agenouille pour quémander le ndigël, afin qu’ils orientent le vote de leurs talibés en sa faveur. Mais Me Wade se prend pour qui ? Et croit-il tous les Sénégalais comme des objets inanimés à la merci des marabouts, qui nous livreraient poings et pieds liés à lui ? Qu’il se détrompe, le Sénégal et les citoyens sénégalais ont beaucoup changé et ont évolué vers une citoyenneté pleine et entière. Par conséquent, rien ne sera plus comme avant et les citoyens que nous sommes, exigerons dorénavant le respect et la considération de notre statut de citoyen, à tous ceux qui veulent nous diriger. C’est pour dire, que le pouvoir est bien entre nos mains et nous le confierons à qui nous avons réellement confiance, pour un temps bien déterminé et renouvelable régulièrement.
Quand il dit, en face de Sénégalais libres, que son fils est le plus intelligent de nous tous, voilà pourquoi, il lui confie à lui tout seul, 5 départements ministériels à la fois, n’est-ce pas une insulte ? Je pense que cela aurait mérité une réplique automatique pour relever cette grossière assertion totalement fausse, de la part de ses interlocuteurs en face de lui. Sinon, il peut naturellement, nous considérer à tort alors, comme des moins que rien.
Quand il prétend encore que personne en dehors de lui, n’est capable de terminer « ses chantiers en cours », lesquels ne sont ni cités, ni identifiables et moins encore localisés géographiquement, il ne fait là que se vanter, comme on dit du « foural ». Alors, que veut dire par-là Me Wade ? Et s’il mourrait subitement aujourd’hui, chose possible parce qu’il est tout de même mortel, que deviendraient alors le Sénégal et sa population ? Sans doute et peut-être nous disparaitrons avec lui dans l’au-delà ? Eh bien non justement Me Wade ! Le Sénégal a bien vécu avant vous, il vit aujourd’hui avec vous et survivra après vous, car il est éternel lui, et ne vous en déplaise ! Toutes ces interrogations à la suite de Me Wade, montrent à suffisance, que nous n’avons pas un chef d’Etat à la hauteur de cette haute fonction de président de la République, qui exige beaucoup de qualités humaines telles que : de l’humilité et de la modestie, mais également beaucoup d’égards envers le peuple qui vous a placé à sa tête, en ce haut lieu de la présidence de la République, pour le servir et non se servir.
Tout cela démontre parfaitement que réélire encore après tout cela, un tel homme, serait le conforter dans ses illusions et rêves fous ou/et le confirmer dans ses convictions absurdes selon lesquelles, que les Sénégalais sont effectivement sa propriété. Et qu’il pourrait faire d’eux ce que bon lui semblerait. C’est pourquoi, le 25 mars 2012 est une date historique et une belle occasion offerte aux patriotes sénégalais, épris de paix et de justice sociale qu’ils doivent saisir opportunément pour régler notre compte avec Me Wade, qui nous a fait trop de mal sans en avoir aucun regret, au contraire, il s’en vante.
N’est-ce pas lui qui nous dit clairement que : « ses promesses n’engagent que ceux qui y croient ». N’est pas lui qui nous dit qu’il peut se dédire autant qu’il voudra, dans sa très triste déclaration disant : « Maa waxoon waxeet ». N’est-ce pas lui encore qui vient de nous avouer que c’est lui qui nourrit et entretient les rebelles depuis longtemps ? Mais, il devrait aussi pour être complet et honnête avec nous, nous dire que c’est lui qui envoie nos jeunes soldats, nouvelles recrues dans ce bourbier pour les faire tuer lâchement? C’est vraiment un acte irresponsable, voire de trahison et d’une cruauté extrême de la part du chef de l’Etat, chef suprême des armées, qui doit dans les règles, assistance et protection à tous les citoyens, où qu’ils puissent se trouver sur l’étendue du territoire national. Mais hélas, là, c’est tragiquement tout le contraire !
Après avoir modifié de façon arbitraire par sa majorité mécanique à l’Assemblée nationale le mandat présidentiel, en le portant de 5 (cinq) à 7 (sept) ans, Me Wade quémande maintenant auprès de nous, 3 ans seulement pour soi-disant terminer ses chantiers. Mais que fait-il alors du reste du mandat et qui doit poursuivre les 4 autres années restant ? Dans quel cadre institutionnel légal s’inscrit son idée saugrenue et sans fondement ?
Et je passe, sur tant d’autres choses qui frisent encore l’indécence et le manque de suite dans les idées qu’on pourrait citer à longueur de journées, toutes, rien que des bourdes de Me Wade, les unes plus dramatiques que les autres. En vérité, cet homme Abdoulaye Wade qui est arrivé au pouvoir par un accident historique, s’est révélé à nous après par la suite, qu’il renfermait de graves défauts, incompatibles à la fonction d’un chef tout court à plus forte raison celui d’un Etat. Il est caractérisé par une absence quasi-totale d’humilité sans nulle autre pareille, un dictateur de fait sous les habits d’un démocrate et un piètre gestionnaire des deniers de l’Etat. Compte tenu de tout cela, il devrait être absolument exclu pour les Sénégalais de confier encore à cet homme, une responsabilité quelconque, au regard de tous ses tares cités plus haut. En plus de son incompétence avérée dans presque tous les domaines, qu’il masque par une fourberie peu dissimulable. A moins que les Sénégalais veuillent tout simplement se suicider alors collectivement. « Te xaaru dagaanul ci julit ». Dans l’état actuel de notre pays, et à l’instant où nous sommes sur le point de nous choisir un autre dirigeant, il ne devrait même pas être envisageable pour aucun citoyen patriote, ayant enduré les 12 années de calvaire du régime de Me Wade, de penser à voter pour lui, le 25 mars 2012.
La cause doit être vraiment entendue le 25 mars prochain. Nous devons absolument dégager Me Wade avec ses marabouts souteneurs bien intéressés, ses transhumants, antivaleurs migrateurs toujours vers le pouvoir et aussi malgré, tout l’argent qui a été déversé dans beaucoup de foyers religieux et autres, pour l’achat de consciences. Pour ce faire, nous devons bien prendre conscience de la pratique nauséabonde de Me Wade, en votant tous massivement, pour Macky2012, de la coalition Benno Bokk Yaakaar. En le faisant, nous aurons sauvé notre pays d’un recul démocratique sans précédent, d’une catastrophe de dévolution dynastique archaïque du pouvoir, mais aussi, d’une prise d’otage de notre pays par des sectes et leurs gourous réfractaires au caractère républicain et laïc de notre pays, qui n’ont ni foi ni loi et constituent un danger certain pour la cohésion nationale. Ceci, est un devoir citoyen qui incombe à tous les patriotes sénégalais qui voudraient sauver leur pays de certaines dérives, graves de conséquences, qui sont liées effectivement au maintien de Me Wade au pouvoir, pour enfin refonder la République et ses Institutions, sur des bases nettes et claires, conformément aux conclusions des Assises nationales.
En avant tous pour faire échec au pouvoir de l’argent et à ses effets nocifs et corrupteurs qui souillent les valeurs fondatrices de notre société. Nous considérons tous ceux soutiennent Me Wade, comme les acteurs qui participent effectivement à la destruction de notre pays et notamment à son unité et sa cohésion nationale.
Bravo au M23, grâce à qui, les meilleures conditions d’un large rassemblement des forces vives de notre pays ont pu se réaliser, pour hâter le départ de Me Wade.



Gaye Mandiaye
Gaye_mandiaye@hotmail.com




1.Posté par nasmou le 21/03/2012 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci monsieur Gaye. ceci montre qu'il ya au moins des sénégalais qui réfléchissent.

MERCI ENCORE

2.Posté par Mangus le 21/03/2012 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

formidable le patriote

3.Posté par dousk le 21/03/2012 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chapeau mon grand! Vous êtes un grand Monsieur: wade a franchi le rubicon

4.Posté par FATIMA le 22/03/2012 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ALHAMDOULILAHI, yala na gnou ALLAH soutoural, vraiment abdoulaye wade et sa clique gno tass yakaar, et puis si vous remarquez bien ils sont entrain non seulement de corrompre les gens mais en plus ils sèment la zizanie dans les camps et les familles, les sénégalais n'ont plus de valeurs et il le sait et joue sur cette corde pour mieux les appater, moi je n'écoute personne je veux le changement comme on l'avait fait nous les jeunes en 2000, qu'importe, si macky ne travaille pas on le fait dégager mais pour le moment que wade et sa clique parte d'abord, et puis ils se permettent di soosal nit, et de menacer les gens dans les régions et quartiers périphériques en leur disant que s'il ne vote pas pour lui et bien ils verront car il ne fera plus rien pour eux, c de la démagogie comme si il est le seul qui puisse diriger le pays, alors que l'état est une continuité puis l'argent du contribuable est pour tous les sénégalais mais pas pour le pouvoir libéral, il a le devoir de gérer toutes les régions. Comme il menace c simple il faut avoir le courage de voter contre pour lui montrer qu'en ce moment il a le pouvoir qu'il peut perdre mais la population a sa carte.

5.Posté par khalasse le 22/03/2012 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE WADISME? C'EST L'ART DE FAIRE PASSER LES INTÉRÊTS PARTICULIERS POUR L’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image