leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Médiation entre Paris et Kigali : Macky rapproche Macron et Kagamé

Dakar a réussi à faire renouer le fil du dialogue entre Kigali et Paris. La rencontre d’hier à New York entre les Présidents français, Emmanuel Macron et Paul Kagamé, a été le fruit des efforts de médiation du dirigeant sénégalais, Macky Sall. Qui ne s’est pas lassé d’œuvrer à des retrouvailles entre deux pays en froid à cause du rôle supposé de la France dans le Génocide rwandais, aux yeux des autorités rwandaises.


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Septembre 2017 à 10:13 | | 0 commentaire(s)|

Le Président Macky Sall ne s’est pas lassé pour des retrouvailles entre les plus hautes autorités françaises et rwandaises. Et pour ce faire, le dirigeant sénégalais a fait montre de ses talents de médiateur pour rapprocher les deux Présidents, Emmanuel Macron de la France et Paul Kagamé du Rwanda.

C’est dans ce sens qu’il faut situer la rencontre des deux chefs d’Etat hier en marge de l’Assemblée générale de l’Onu à New York, qui vient couronner les efforts de médiatisation menés dans une totale discrétion par le Président Sénégalais. Le Quotidien a, en effet, appris de bonne source que le chef de l’Etat sénégalais, au cours d’une de ses visites en France n’a pas manqué d’évoquer la nécessité de retrouvailles entre Paris et Kigali, le rôle supposé de la France dans le génocide rwandais continuant d’être à la base du différend entre les deux pays.

Macky Sall obtiendra le feu vert de son interlocuteur français pour entamer des démarches auprès de son homologue Paul Kagamé, en vue d’un Dialogue entre la France et le Rwanda au plus haut sommet des deux Etats.

Assistant à la cérémonie de prestation de serment du Président rwandais au mois d’aout dernier à la suite de la énième réélection de ce dernier, Macky Sall n’a pas boudé l’honneur qui lui avait été fait d’échanger avec Kagamé sur la positive réaction de Macron à son offre de médiation. « Paul Kagamé a estimé qu’il n’y voyait aucun inconvénient. Il a laissé au Président Macky Sall l’initiative d’œuvrer à la tenue d’une rencontre entre lui et son homologue français », soufflent nos sources.

Par la suite, indique-t-on, « les deux parties ont convenu de se rencontrer lors du prochain Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique », qui se tiendra à Dakar les 13 et 14 novembre prochain. Mais les deux pays n’auront pas à attendre d’arriver dans la capitale sénégalaise pour se parler. Cela s’est finalement produit hier, grâce à l’entregent et à la perspicacité du dirigeant sénégalais, Macky Sall.


Entre Kigali et Paris, il a toujours régné, depuis l’arrivée de Paul Kagamé à la tête du Rwanda en 1994, un climat de tension né du rôle supposé de la France dans le génocide rwandais avec quelques 800 000 hommes, femmes et enfants, principalement Tutsis, massacrés dans leur pays.

Le Quotidien

 










Hebergeur d'image