leral.net | S'informer en temps réel

Médina Baye : le Coran récité 1.550 fois pour la paix au Nigeria

Les disciples de Cheikh Ibrahima Niasse dit Baye Niasse (1900-1975) ont récité vendredi le Coran 1.550 fois, à Médina Baye (commune de Kaolack), afin que le Nigeria retrouve la stabilité, a constaté l’APS.


Rédigé par leral.net le Samedi 3 Janvier 2015 à 15:54 | | 0 commentaire(s)|

Médina Baye : le Coran récité 1.550 fois pour la paix au Nigeria
Vendredi, les responsables de cette cité musulmane ont dédié une "journée spéciale de prières" au Nigeria, un pays secoué depuis cinq ans par les attaques meurtrières de Boko Haram, une secte se réclamant de l’islam.

"Depuis plusieurs jours, nous avons entamé des séances de lecture du Coran, dont la clôture a eu lieu durant cette journée spéciale de prières et de solidarité avec le peuple frère du Nigeria. Le saint Coran a été lu 1.550 fois, pour que la paix s’installe dans ce pays", a expliqué Amadou Samb, le secrétaire particulier du khalife général de Médina Baye.

Des émissaires du président nigérian Goodluck Jonathan ont participé à la cérémonie de prières, qui s’est tenue dans la principale mosquée de ce quartier de la commune de Kaolack, en présence du khalife général Cheikh Ahmad Tidiane Ibrahima Niasse, de ses frères et d’autres notables.

"Le Nigeria est un pays frère, qui connait des difficultés sur le plan sécuritaire. C’est pourquoi le khalife a estimé que nous avions le devoir de formuler des prières pour le retour de la paix dans ce pays d’Afrique de l’Ouest", a dit M. Samb, également directeur de cabinet du président de la Jamhiyatou Ansarud-Din, une association internationale de disciples de Baye Niasse.

Le khalife général de Médina Baye considère ce pays comme sa "seconde patrie" après le Sénégal, car il a de nombreux disciples au Nigeria, selon Amadou Samb.

Cheikh Ahmad Tidiane Ibrahima Niasse se rend souvent au Nigeria, où réside une bonne partie de sa famille.

Les autorités nigérianes sollicitent ses prières, pour le retour de la paix au Nigeria, où Boko Haram a fait des milliers de morts, de 2009 à nos jours.

APS






Hebergeur d'image