leral.net | S'informer en temps réel

Médiocrité du débat à l’Assemblée nationale : Le Mouvement tout va mal traque les politiciens briseurs d’espoir


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Août 2016 à 13:11 | | 0 commentaire(s)|

Le Mouvement tout va mal a lancé, ce weekend, à Rufisque, la campagne « Dieulé fi politicien yi » pour appeler les populations à boycotter lors des prochaines législatives toute liste qui comporterait en son sein le nom de l'un ou de plusieurs de ces politiciens briseurs d'espoir.

« Considérant qu'il ne fait aujourd'hui l'objet d'aucun doute que le peuple sénégalais est tenu en otage par sa classe politique depuis plus d'une demi-siècle. Et qu'il demeure clairement établi que ce rang du 25e pays le plus pauvre au monde est le fruit de leur médiocrité attesté par le caractère puéril du niveau du débat à l'Assemblée nationale, de sa faiblesse et de l'opacité entourant sa gestion au moment où le bas peuple souffre et que tout va mal partout. Nous en convenons qu'il urge aujourd'hui que des mesures draconiennes soient prises à l'encontre de ces véreux et dans l’immédiat. Aujourd'hui nous nous attelons à éradiquer ce mal cancéreux que constituent ces politiciens pour notre pays », lit-on dans une communiqué parvenu à notre rédaction.

Ainsi pour éradiquer « ce mal cancéreux », le Mouvement tout va mal a lancé, à partir de Rufisque, la campagne "Zéro politicien à l'Assemblée nationale" pour appeler « les populations à boycotter lors des prochaines législatives toute liste qui comporterait en son sein le nom de l'un ou de plusieurs de ces politiciens briseurs d'espoir ».

Dans la même lancé, le Mtvm, à travers son programme « Jog dêm Assemblée », lance un appel « aux enseignants, médecins, syndicats, aux étudiants, commerçants, mouvements de jeunes de quartier, etc… à se prémunir d'avance pour aller à ces futures joutes électorales mieux vaut que d'être là à râler chaque année dans le vide et pour surtout permettre ainsi aux citoyens de pouvoir réaliser un vote utile et au Sénégal de pouvoir disposer enfin d'une vraie assemblée de rupture et dont les membres composant seront constitués par les vrais acteurs de développement dans notre pays ».






Hebergeur d'image