leral.net | S'informer en temps réel

Même mariée, elle entrainait au lit de jeunes garçons de... 15 ans, moyennant 700 francs Cfa

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné S. D. à une peine de 3 mois de prison ferme pour incitation à la débauche et prostitution. Cette dame mariée et mère de deux enfants, entretenait des relations sexuelles avec des garçons mineurs moyennant 700 ou 1000 francs Cfa.


Rédigé par leral.net le Vendredi 4 Septembre 2009 à 06:08 | | 3 commentaire(s)|

Même mariée, elle entrainait au lit de jeunes garçons de... 15 ans, moyennant 700 francs Cfa
Alors que son mari était souvent absent de la maison à cause de son travail de gardien, la dame S. D., âgée de 35 ans, profitait de son absence pour entraîner de jeunes garçons dans son lit. Elle leur offrait des parties de plaisir moyennant 700 ou 1000 francs Cfa.

Ne pouvant plus supporter les agissements de sa voisine, un des habitants du quartier s’est résolu à appeler la police pour la dénoncer.

Au cours de leur descente au domicile de la dame sis à Thiaroye, les policiers ont trouvé qu’elle avait fermé la porte de sa chambre à double tour. Face à l’insistance des limiers, S. D. s’est enfin résolue à ouvrir la porte. À l’intérieur, elle était "en compagnie" de deux garçons âgés respectivement de 15 et 21 ans.

Si l’un était déjà passé à l’acte, l’autre a été interrompu dans ses œuvres par l’arrivée inopinée des policiers qui ont mis fin à la partie de plaisir en embarquant S. D. et ses deux jeunes "hôtes".

Traduite à la barre du tribunal pour les délits d’incitation à la débauche et de prostitution, la dame a catégoriquement nié les faits tout en soutenant qu’elle venait de rencontrer les deux garçons pour la première fois.

’’Que faisiez-vous alors avec eux, enfermés dans votre chambre ?", lui demande-t-on. Et la prévenue de rétorquer qu’elle "discutait tout simplement".

L’explication n’a pas convaincu le procureur qui a demandé l’application de la loi.

Quant à Me Théophile Kayossi, avocat de la dame, il a sollicité l’application bienveillante de la loi non sans attirer l’attention du tribunal sur les problèmes psychiatriques dont sa cliente souffre depuis son second accouchement.

Après délibéré, le tribunal a déclaré S. D. coupable et l’a condamnée à une peine de trois mois de prison ferme.

- Par ZAHRA -
NETTALI.NET-



1.Posté par sam le 04/09/2009 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et comme ça 3 mois, et pourquoi pas 10ans comme si c'été un homme, ou est l'égalité homme femme?

2.Posté par Opticom Consulting le 04/09/2009 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Visitez http://www.opticomsn.com

3.Posté par Fall le 04/09/2009 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien vu opticom!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image