leral.net | S'informer en temps réel

Même pas un petit pagne de dignité ! (Par Abdou Aziz Gaye)

Abdoulaye Wade se montre très sensible au sort de Cheikh Bethio Thioune au point de lui apporter un soutien plus que moral. La presse a indiqué que l’ancien chef de l’Etat voudrait voler au secours du guide des thiantacounes, incarcéré suite à la mort violente de deux de ses disciples. Me Wade songerait à se réinscrire au barreau de Dakar et revêtir sa robe d’avocat. L’idée peut paraître généreuse, noble même car Abdoulaye Wade n’abandonnerait pas son souteneur le plus affirmé lors de la dernière Election présidentielle. Toutefois, on ne manque pas encore de s’étrangler avec cette nouvelle idée de Abdoulaye Wade.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Avril 2012 à 17:24 | | 16 commentaire(s)|

Même pas un petit pagne de dignité ! (Par Abdou Aziz Gaye)
Il y a véritablement à désespérer de la capacité de l’homme à prendre de la hauteur et de ne pas toujours verser dans des attitudes de défiance ou de provocation à l’endroit du régime de Macky Sall. Seulement dans cette logique absurde, Abdoulaye Wade continue d’écorner son image. Qui lui fera comprendre qu’un ancien président de la République, même soucieux encore de séduire, en perspective des élections législatives, un électorat constitué de disciples qui prennent leur guide pour Dieu, n’est pas n’importe quel citoyen ? Abdoulaye Wade a décidé d’envoyer des émissaires à Cheikh Bethio Thioune qui était en garde-à-vue. Le brillant avocat est-t-il toujours resté «vieux juriste» comme le lui avait fait remarquer le journaliste Claude Sérillon sur le plateau de Tv5 ? Autrement, il aurait compris que la loi pénale ne permet pas une telle visite. Que dire des personnalités politiques dépêchées à cet effet ? Comment un Elhadji Amadou Sall, avocat de son état et ancien ministre d’Etat, ministre de la Justice -circonstance bien aggravante- a-t-il pu se prêter à une telle mission ? Et Me Sall, empêché par les gendarmes de violer la loi, s’essaie à jouer à la langue pendue en s’indignant de l’attitude des enquêteurs et mettant en garde contre une politisation de cette affaire judiciaire. Il faut vraiment être «gonflé», pour reprendre l’expression de notre confrère L’Enquête, pour avoir le toupet de parler ainsi.

C’est encore une preuve que sous un règne de Abdoulaye Wade, jamais les auteurs de la tuerie des deux disciples de Cheikh Bethio Thioune n’auraient été inquiétés. Comme ne l’a jamais été du reste le commanditaire du saccage des journaux L’AS et 24 Heures ; comme ne l’avaient été les disciples de Serigne Modou Kara qui avaient attaqué les locaux du groupe de presse Wal Fadjri ; comme ne l’avaient été les agresseurs de Talla Sylla ; comme ne l’avaient été les pilleurs des caisses de l’Etat. Abdoulaye Wade aurait encore couvert ce crime ignoble de son voile d’impunité. Qui peut le plus peut le moins non ? N’est-ce pas lui qui avait gracié les meurtriers d’un juge constitutionnel ? Qui avait fait voter une loi d’amnistie pour enterrer l’affaire Me Babacar Sèye ? Qui avait demandé aux autorités de la Cour d’appel de Dakar la communication du dossier judiciaire de l’affaire Me Babacar Sèye sans plus jamais le retourner aux archives de cette juridiction ?

Avec l’arrestation de Cheikh Bethio Thioune, les autorités judiciaires et l’Etat en général ont fait montre d’une fermeté et d’une célérité rassurantes pour le citoyen. Ce coup d’éclat semble sonner le glas de l’impunité. Un haut dignitaire du régime du président Wade s’en étonnait encore, reconnaissant que si désormais des personnalités de la trempe de Cheikh Bethio Thioune peuvent être jetées en prison, c’est qu’en vérité beaucoup de choses ont changé dans ce pays. Me Ousmane Ngom, dernier ministre de l’Intérieur sous Abdoulaye Wade pourrait dire, cette fois en regardant les Sénégalais dans le blanc des yeux, que force est restée à la loi. C’est dire que l’affaire Bethio Thioune est un test majeur pour le Président Macky Sall. Nombreux sont les citoyens qui voudraient comme Saint Thomas le voir pour le croire, c’est-à-dire qui doutent encore que les autorités de l’Etat resteront inflexibles. Dame justice a trouvé une occasion en or pour redorer son blason terni par de longues années d’absence de rigueur de la loi.

Il ne devrait pas en être autrement car choqué, on l’aura été par la manière dont Bara Sow et Ababacar Diagne ont fini leurs jours. Mais on est encore plus indigné quand on découvre qu’ils ont été jetés dans une fosse commune avec leurs habits et leurs chaussures. Leurs bourreaux ne leur ont même pas reconnu la simple dignité d’un enterrement décent. Les faits accablent Cheikh Bethio Thioune qui, même en laissant faire, n’a pas eu un comportement de tolérance, d’amour du prochain et d’amour de l’humain. Comment peut-on se référer à Serigne Saliou Mbacké et laisser faire cette ignominie ou chercher à soustraire ses auteurs de la punition ? Comment un guide religieux peut-il manquer d’autant de respect pour le corps de son fidèle mort ? Le cruel Créon, face à la dépouille de son ennemie jurée Antigone, avait eu un mot d’humanité ordonnant à ses soldats de l’enterrer, de lui donner une sépulture décente, «de lui donner la dignité d’un corps humain». Quel crime mériterait que son auteur soit traité comme l’ont été les dépouilles de Bara Sow et Ababacar Diagne ? Leur Cheikh ne leur a même pas reconnu le droit d’avoir une prière mortuaire selon le rite islamique et être enterré comme le prescrit leur religion. Dire que l’un d’eux criait son allégeance à Cheiklh Béthio jusqu’à rendre l’âme. Non, même pas un linceul ! Même pas un petit pagne de dignité pour ces morts ! Le vénéré Serigne Saliou Mbacké reconnaîtra les siens.

Abdoul Aziz Gaye



1.Posté par Sow le 30/04/2012 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bien dit. j'espère que l'arrestation de bethio et son incarcération servira de lecon à tous ses talibé; et lui du fond de sa cellule il fera son autocritique et il saura que seul le pouvoir de Dieu est eternel.

2.Posté par Liberez Bethio le 30/04/2012 18:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Laissez faire???
Monsieur vius etes un menteur c'est sure. Avez vojs vu la video su crime pour dire que Bethio les a acquiesce?
Pourriture de journaliste. La vraie justice, de rupture comme vous aimez l'appeler est celle qui fait une bonne enquete.

3.Posté par Liberez Bethio le 30/04/2012 18:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madiambal le vilain!!
Un vrai homme ne doit pas etre aussi laid.

4.Posté par Liberez Bethio le 30/04/2012 18:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les marabouts sont de simple citoyens des khalif aux petits fils.
Si c'est cela que vous glorifier, vos reperes se sont dissipes.
La sagesse nous demanderez d'aller doucement non pas par peur mais pour preserver. Tu es immature pour comprendre.

5.Posté par Liberez Bethio le 30/04/2012 18:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madiamb daye. Tais toi!!

6.Posté par Président Ablaye Wade le 30/04/2012 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NOUS TOUS; NOUS SOMMES DES TEMOINS, NOUS AVONS TOUS VUS :

PENSEZ AUX MORTS ( COUR D'ASSISSES POUR CET ASSASSIN QUI A 7 FEMMES A BAISER )
PENSEZ AUX MORTS ( COUR D'ASSISSES POUR CET ASSASSIN QUI A 7 FEMMES A BAISER )
PENSEZ AUX MORTS ( COUR D'ASSISSES POUR CET ASSASSIN QUI A 7 FEMMES A BAISER )
PENSEZ AUX MORTS ( COUR D'ASSISSES POUR CET ASSASSIN QUI A 7 FEMMES A BAISER )

7.Posté par Mass le 30/04/2012 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

procureur NDOYE je prie tous les jours afin Dieu (l'unique, le tout puissant, le complet, celui qui fait et qui défait) vous aide, vous assiste, veille sur vous, vous donne tous les jours des forces physiques, mentales, une santé de fer pour que vous puissiez faire votre travail et avoir des promotions inattendues.
Vous êtes un exemple pour toutes personnes épris de justice, paix, développement, rigueur, ténacité, courage.
Dieu vous a mis en avant au moment opportun. Car on était dans les ténèbres avant ... Yallah dou dioum...
Nafekh yeupp font tomber leur masques yallah wéer naléén.. Inchalaah procureur NDOYE vous aurez que la paix et le bonheur..Faites votre travail et n'écoutez pas ceux qui sont dans les médias à vouloir être l'avocat du diable. Les sénégalais les vrais je veux dire qui aiment leur pays sont derrière vous et prient pour vous…que le bon Dieu fasse que vous soyez un jour président du Sénégal….

8.Posté par leboudoyelou le 30/04/2012 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d accord avec vous sauf quand vous dites que le moins beau que vous est un guide religieux non et non C est un chef de gang ou un gourou et vous l avez demontre dans votre texte a savoir que ses inconditionnels n ont pas agi en musulmans en enterrant purement et simplement des morts supposes etre des musulmans sans linceul sans bain et sans priere mortuaire Dieu seul sait et IL rebdra justice incha Allah

9.Posté par Pekesse le 30/04/2012 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madiambal yaw liniou kham si yaw bounou ko wakhone deuk bi tasse. Le Mouridisme te dérange wanté démal bakham foye moudioy

10.Posté par Laylow le 30/04/2012 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le titre de l'article est indigne d'un journaliste qui se respecte, dd surcroit d'un directeur de goupe de presse...un peu de respect pr les lecteurs...

11.Posté par Sory Diallo le 30/04/2012 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Madiambal ,vous venez de dire de fort belle maniere le sentiment de degout que j`ai ressenti pour cette affaire et pour son commanditaitre Bethio Thioune qui ne merite pas,alors pas du tout alors de prononcer le nom de Cheikh Saliou Mbacke qu`il a abuse toute sa vie durant.
Si en son temps le Prophete a ete abuse par des hypocrites, donc personne n`est suffisamment fort pour leur echapper.

12.Posté par ndongo daara le 30/04/2012 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SERIGNE SALIOU avait une fois envoyé cheikh bethio baptisé le fils de madiambal diagne k il a appelé sgn saliou....c est un nafekh,moi,je suis ndongo dara,féké na fou ko SGN SALIOU di dak ndakh boolé si wone cheikh bi.bilehi welehi telehi

13.Posté par diolofman le 01/05/2012 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le statut du Marabout et le rôle du Marabout dans la société sénégalaise.
À l’origine le marabout ( Sergine) est celui qui avait un Dahra et enseigner le coran et la charia (la loi islamique) l’unicité du Dieu, et faire connaitre au musulmans qui est le prophète Mouhamed swlm, et l’importance de sa mission sur toute l’humanité, un éducateur sur le droit chemin, qui avait contact directe avec ses disciples nuit et jour, d’où il n’y avait pas besoin d’aucune audience pour accéder à eux à n’importe quel moment, et pour n’importe quel besoin . Mais maintenant au moment où nous sommes, le marabout dans le vrai sens du mot est dénaturé. C’est devenu comme une sorte de royaume, on devient marabout à la naissance, donc c’est transmit de père au fils automatiquement. Comment un nouveau né peut devenir un chef religieux ? Par ce que son grand père ou son arrière grand père avait fondé un Dahara ou Tarikha, donc il est Marabout, ou chef religieux comme vous voulez tout entier, à peine né ?!
Réfléchissons un peu ! On ne devient pas un saint par le seul prénom, c’est une insulte en vers les vrais saints hommes qui ont travaillé durement pour avoir ce titre de reconnaissance de leurs seigneurs Le Bon Dieu.

14.Posté par THIANTA FOR EVER le 01/05/2012 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madiambal vous avez été un auxilliaire de justice, greffier a la gomme et vous savez bien ce qui se passe au temple de thémis , alors vous oser dire que la justice senegalaise n'a jamais dit le droit dans des affaires similaires, n'est ce pas les memes magistrats avec les memes responsabilités, alors le blason de la justice était terni par ces memes magistrats pendant tout ce temps, alors il faut aujourd'hui, un homme d'une notoriete comme celui du Cheikh, dont des disciples ont commis l'irreparable, pour comme tu dis permettre a "Dame justice a trouvé une occasion en or pour redorer son blason terni par de longues années d’absence de rigueur de la loi." Nous thiantacones,nous ne disons pas non a la justice , mais la justice est -elle aussi mal en point, au point de vouloir redoser son blason sur le dos d'un homme qui n'a rien a voir a les faits et lui faire porter 5 chefs d'accusations. DIEU est le seul juge. Madiambal, je comprend que tu puisse en vouloir a Cheikh Bethio, mais toi et tes confreres de la presse vous n'avez fait que de le charger , aprés la sortie malencontreuse du procureur. N'empeche il reste l'homme que beaucoup de senegalais et beaucoup de mouride ont reconnu l'amour et les multiples realisations dont il est l'auteur dans la voie mouride et ceci sous la banniere des actions de grace a Serigne Saliou. Ce Talibé qui en matiere de réalisations n'a pas d'égal dans la voie mouride d'aucun l'envie , d'autre le jalouse , mais beaucoup d'autres l'aiment parce qu'il dit Tout Haut ce que beaucoup de mourides pensent Tout Bas. Que cette justice qui veut se tailler a l'occasion un blason doré , le fasse en toute justice car liberé le Cheikh qui n'est pas concerné directement par les faits aussi va dans le sens de dire le droit, de faire justice a la justice et cela participe aussi a redorer son blason, cependant en ne disant pas le droit en ne jugeant pas sur les faits et de condamner leur auteurs notre justice va continuer a ternir son blason, aujourd'hui il ne faut pas concevoir que faire justice c'est condmner tout bonnement le Cheikh. C'est en agissant de la sorte que la justice va ternir d'avantage sa robe. Votre position on la respecte en tant que senegalais, mais c'est comme si la justice n'a jamais fait preuve de fermeté auparavan tMr Diagne"Avec l’arrestation de Cheikh Bethio Thioune, les autorités judiciaires et l’Etat en général ont fait montre d’une fermeté et d’une célérité rassurantes pour le citoyen." c'est vraiment dommage de voir ainsi le monde que tu as servi en tant qu'auxiliare de justice, tu me fais pitié. Tu as déja jugé et condamné le Cheikh a travers tes propos,"Les faits accablent Cheikh Bethio Thioune qui, même en laissant faire, n’a pas eu un comportement de tolérance, d’amour du prochain et d’amour de l’humain" Dans ta conscience tu sais que tu n'es animé que de la volonté d'envoyé le cheikh a l'échafaud et nous ne sommes pas dupe. Tu es vraiment injuste envers ton prochain et tu sais pertinément que tu mens , tu ne dis pas la vérité. Et la question que tu te poses illustre combien l'hypocrisie et la jalousie ronge ton coeur"Comment peut-on se référer à Serigne Saliou Mbacké et laisser faire cette ignominie ou chercher à soustraire ses auteurs de la punition ? . Pour quelqu'un qui dit avoir foi en serigne saliou comme toi, tu pense que ce saint homme peut s'accompagner pendant 65 ans d'une personne capable comme tu le dis d'une pareille ignominie comme tu le dis. Le Cheikh n'a pas été au courant de cette histoire , lui qui a assurer a ses talibés gite et couvert entre autre pendant des années, A quel fin aurait-il besoin de les éliminés , tache d'y répondre idiot. Le Cheikh n'a jamais chercher a soustraire a la justice qui que se soit espece de menteur dévergondé, tu dois avoir honte de dire ces contrevérités a l'endroit d'un disciple de Serigne Saliou qui ne serait ce qu'une fois t'a rendu service sous le ndigel de Serigne Saliou.
Que cherches tu en écrivant ces lignes, une notoriété dans la voie, tu ne peux pas l'avoir car tu contribue plus a discréditer Touba qu'a affirmer ton appartenance au mouridisme. Du temps de Serigne Bara Mbacké tu avais injurier toute la communauté en mettant a la une de ton magazine une femme du Khalife avec le minaret symbole de Touba en plus d'un titre blasphematoire.
Madiambal je te rapelle que les archives de ta mouridité son la , les archives de ton passage dans la justice et nous ne sommes pas amnésiques. ALors ferme la si tu ne peux apporter un témoignage favorable au Cheikh . Si c'est comme cela que tu remercie serigne saliou de t'avoir mis en rapport avec son cheikh., tu es ingrat et injuste et tu répondras demain de tes actes N'oublie surtout pas que demain dans l'au dela, on se retrouvera et j'espere bien que devant lui alors j'espere que tu prendra ton courage a deux mains pour t'assumer. MEME PAS UNE ONCE DE RECONNAISSANCE OU DE DIGNITE.

15.Posté par NKD le 01/05/2012 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il est avéré que B n'est pas fautif de ces meurtres, il est à constater que c'est pas un bon guide religieux : depuis qu'il est guide ,il ne leur a jamais inculqué le respect de la personne humaine encore plus d'un défunt avec qui on a partagé tant de choses sur terre.
Sesdiciples ont de quoi à méditer.

16.Posté par Norbert le 01/05/2012 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gestion nébuleuse du groupe Sopi media: Me Ousmane Ngom, Mouhamadou Moustapha Dieng et Salam Diop dans le collimateur des travailleurs

Rien ne va plus à la radio  Sopi fm et à Sopi hebdo, les deux entités du groupe Sopi media qui avait été inauguré en grande pompe il y a de cela plus d'une année, par l'ancien President de la république, Me Abdoulaye Wade.  Depuis deux mois le personnel n'est plus payé.  Le superviseur général du groupe Me Ousmane Ngom est inscrit depuis la chute du régime libéral aux abonnés absents. La cinquantaine d'employé de ce groupe est livrée à elle même. Comme un malheur n'arrive jamais seul, un climat de suspicion pèse lourdement sur le gestionnaire de ce groupe en l'occurrence l'ancien ministre de l'intérieur Ousmane  Ngom. Les agents de ce groupe de presse qui tirent désormais le diable par la queue et qui sont au bout de leur patience, le soupçonne d'avoir fait main basse sur une partie du budget du groupe qui se chiffrait à plus de trois cents millions de FCfCA. 

À deux reprises, les travailleurs du groupe sopi  media ont tenté d'assiéger le domicile de Me Ousmane Ngom afin d'entrer dans leur fonds. N'eut été les conseils d'un haut dignitaire du PDS mis au parfum au dernier moment, ces agents dépités,  étaient prêts à lancer l'assaut final sur la villa de Me Ousmane Ngom pour se faire entendre. Malgré les conciliabules par personnes interposées, Ousmane Ngom qui se montre de plus en plus arrogant, refuse de rencontrer tout le personnel du groupe pour expliquer les causes de ces retards de salaires. 

Un groupe de radicaux qui commence en avoir marre des dilatoires du dernier ministre de l'intérieur de Me Abdoulaye Wade, qui semble se jouer d'eux, a lancé le week-end dernier un ultimatum au superviseur général du groupe, le sommant ainsi, de payer au plus tard le 5 mai 2012 les deux mois d'arriérés de salaires qu'il doit au personnel. Si Ousmane Ngom refuse de s'exécuter, le personnel du groupe de presse qui comprend une radio et un hebdomadaire menace de durcir le ton en usant de tous les moyens à leur disposition pour se faire payer. 

Le sieur Salam Diop, le rédacteur en chef du journal Sopi qui avait fait main basse sur les fonds de campagne pour le second tour de la présidentielle destinés aux journalistes de Sopi hebdo et qui étaient  estimés à 1,5 million de FCFA, en sait quelque chose. Ses propres journalistes qui n'avaient plus vu la couleur de l'argent depuis 60 jours, l'on séquestré, l'obligeant ainsi à restituer nuitamment et .... dans la rue, l'argent qu'il avait volé.   

Me Ousmane Ngom qui semble être son complice dans certains micmacs est averti. Désormais rien ne sera plus comme avant. Même Mouhamadou Moustapha Dieng, le coordonnateur général du groupe n'est pas lui aussi épargné des  foudres des agents du groupe Sopi média qui sont déterminés à lutter pour non seulement se faire payer leurs deux mois d'arriérés de salaires, mais aussi pour  l'assainissement de la gestion de ce groupe de presse gangrené aujourd'hui par le trio : Ousmane Ngom, Mouhamadou Moustapha Dieng et Abdou Salam Diop. 

Ces trois individus qui doivent avoir le courage de démissionner sont également  pointés du doigt par le personnel comme étant les principaux responsables de leur malheur. C'est la raison pour laquelle les travailleurs du groupe sopi media exigent leur départ et demandent dans la foulée au Comité d'orientation du groupe composé entre autres du Professeur Iba Der Thiam, Modou Diagne Fada et Abdoulaye Faye  d'éloigner dare dare ce trio  de la gestion du groupe. Car, à les en croire, ils se sont assez sucrés sur le dos des pauvres agents qui sont aujourd'hui, pour la plupart en instance d'être expulsé de leur domicile pour défaut de payement de loyer. 

Pour le petite histoire, la Senelec avait même coupé pendant 24 heures  l'électricité du groupe de presse. Ousmane Ngom avisé, s'est empressé de payer la facture et le bon de coupure sur fonds propre, avant que Me Abdoulaye Wade, le secrétaire général du PDS et non moins Président fondateur du groupe ne soit au courant de cette forfaiture.  Mais c'était peine perdu l'entourage de Wade en l'occurrence Samuel Sarr et Abdoulaye Faye avait été informé.  De quoi à peur Ousmane Ngom? Mystère et boule de gomme! 

En tout cas, le personnel à qui le le superviseur du groupe demande encore de patienter, par l'intermédiaire d'un de ses chambellans, malgré la gravité de la situation, n'en peut plus et menace de passer à la vitesse supérieure dans les prochaines heures pour se faire payer leur deux mois d'arriérés de salaires, jusqu'au dernier centime. 

Face au manque de considération à leur égard par le sieur Me Ousmane Ngom, l'ensemble du personnel du groupe Sopi média a décidé d'aller s'en remettre ce mercredi 2 mai à 11 heures, au  Président Wade, le President Fondateur de ce groupe de presse. 

Norbert Zongo 

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image