leral.net | S'informer en temps réel

Menace d’attentats : Bruxelles en état d’alerte maximale

Le gouvernement belge a décidé de placer la capitale du pays, Bruxelles, en état d’alerte maximale durant tout le week-end en raison d'une menace "sérieuse et imminente liée à des armes et des explosifs". Des mesures, comme la fermeture du métro et l’annulation des manifestations publiques, sont actuellement en cours.


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Novembre 2015 à 11:44 | | 0 commentaire(s)|

La Belgique sous haute tension. Le gouvernement belge a placé, ce samedi, la capitale Bruxelles en état d’alerte maximale. Il a été demandé à la population d’éviter au maximum les lieux trop fréquentés. En cause, une menace "sérieuse et imminente liée à des armes et des explosifs" selon un responsable du gouvernement belge.
Le porte-parole du centre de crise gouvernemental cité par l’AFP déclare : "Le conseil à la population est d'éviter autant que possible les lieux où beaucoup de gens se rassemblent comme les centres commerciaux, les concerts, les évènements ou les stations de transport public".

Niveau 4

Ainsi, la capitale belge se trouve ce samedi en état d’alerte niveau 4, soit le niveau le plus élevé. Une décision prise lors d’une réunion entre ministres et responsables de la police et des services de sécurité. Les enquêteurs soupçonnent notamment Salah Abdeslam, l’un des auteurs des attentats de Paris et Saint-Denis, de se trouver sur le territoire belge.

Métro fermé

Par sécurité, le métro de Bruxelles sera fermé pendant tout le week-end. Les matches de football seront reportés tandis que les manifestations publiques se retrouvent annulées. Les autorités ont mis en place dans le même temps un déploiement de soldats et de policiers supplémentaires.

Une première depuis 2008

C’est la première fois depuis 2008 que Bruxelles se retrouve en état d’alerte maximale. A l’époque, les autorités soupçonnaient la tenue imminente d’une opération à caractère terroriste pour libérer un islamiste tunisien, Nizar Trabelsi, alors condamné pour la planification d’un attentat-suicide qui visait une base aérienne belge où se trouvaient des soldats américains.
Dimanche, le gouvernement belge se réunira pour réévaluer le niveau d’alerte, a affirmé le Premier Ministre Charles Michel. Le chef du gouvernement n’a, pour l’heure, pas donné d’explications claires sur les raisons précises de la mise en place de ces mesures.






Hebergeur d'image