Leral.net | S'informer en temps réel

Menaces terroristes polisario-algériennes contre le Maroc et les autres pays voisins de l’Algérie.

le 9 Septembre 2013 à 10:27 | Lu 5313 fois

Menaces terroristes polisario-algériennes contre le Maroc et les autres pays voisins de l’Algérie.
Alors que l’été prennait fin et que les familles se préparaient à assurer une bonne rentrée scolaire pour leurs enfants, voilà qu’un nouveau groupe terroriste algéro-polisarien menace le Maroc et les autres pays voisins de l’Algérie ainsi que nombre de pays Européens, principalement la France.

Ce nouveau groupe terroriste algérien Al Morabitoune, constitué récemment par le terroriste proche des services algériens Mokhtar Belmokhtar, a ouvertement menacé le Maroc d‘attaques terroristes sur son sol ainsi que la France.

Ce groupe terroriste; né d’une fusion du groupe algérien Katiba al-Mulathimin (le régiment des enturbannés), dirigé par Mokhtar Belmokhtar, un agent algérien, et le MUJAO (Mouvement pour l'Unicité et le Jihad en Afrique de l'Ouest), groupe composé d‘éléments du Polisario et de mercenaires sahéliens, a menacé, dès sa création, d’embraser toute l’Afrique du Nord, du Maroc à l’Egypte, constituant de fait une dangereuse et réelle menace pour la sécurité du Maghreb et du Sahel.

A rappeler que Mokhtar Belmokhtar, trafiquant algérien notoirement connu, a pour sinistre objectif d’imposer une nouvelle génération de terroristes aptes à pérenniser l’instabilité des voisins de l’Algérie, pour les prochaines années à venir et prendre ainsi en otage leurs peuples et leur projets de développement.

C’est pourquoi, tous les groupes terroristes qui pullulent dans la région sahélo-saharienne et en Algérie ont décidé de se renforcer et de se réorganiser afin de mieux servir d’obscurs agendas de destabilisation générale de la région profitables aux donneurs d’ordre, que tout le monde devine, à savoir :

1- maintenir des dictatures militaires encore aux pouvoirs dans certains pays du Maghreb.

2- Stopper toute évolution socio-économique et démocratique au Maroc.

3- Stopper toutes transformation démocratique dans les pays du printemps arabe, en Tunisie, en Libye et en Egypte et qui risquent de servir de modèles gênant pour les dictatures encore en place.
Ces groupes terroristes ont ainsi pu se renforcer et se réorganiser grace à leur mobilité dans des territoires fixes et aux aides reçues par d’obscurs manipulateurs dans la région.

Ils ont pu également, suite à la bienveillance et la protection de leur marraine, survivre aux récentes batailles, menées contre eux par la France, au Nord du Mali et faire fructifier leurs ressources financières, obtenues de l'esclavagisme, du trafic d'africains subsahariens, et des convoyages des drogues dures sud américaines vers l’Europe à travers le Sahel et l’Algérie, ainsi que par les produits financiers issus des rançons.

De plus, ces groupes terroristes ont reçu de leur marraine, qu’il est inutile de nommer mais que les lecteurs reconnaitront facilement, des facilités et des aides logistiques pour s'implanter dans de nouvelles bases dans le désert sahélo-saharien, en vue de lancer de nouvelles attaques contre les voisins de l’Algérie en Afrique du Nord et contre les intérêts français dans la région.

Aussi, face à ces menaces, les Services de Securité du Royaume du Maroc ont décidé de placer les établissements touristiques, les ambassades, les écoles étrangères, les églises, les synagogues, les temples et les centres culturels étrangers, sous hautes surveillances sécuritaires.

Une mesure sécuritaire motivée par des informations faisant état d’incitations, faites par des donneurs d’ordre algériens et adressées aux jihadistes endoctrinés au Maroc, à perpétrer des attaques contre des représentations étrangères au Royaume du Maroc ainsi que contre ses établissements touristiques.

C’est ainsi que dans le cadre de cette vigilance sécuritaire, les Services marocains ont démantelé récemment une cellule jihadiste connectée au terrorisme algérien, implantée dans nombreuses villes du Maroc.

Par ailleurs, il y a lieu de signaler que le Ministère britannique des Affaires Etrangères vient d’inviter les entreprises anglaises s’activant sur les places économiques à risque sécuritaire grave, comme l’Algérie, à suivre des stages et formations en mesures et pratiques de prévention anti-terroristes.

Une invite qui confirme que le gouvernement anglais n’a plus confiance en des pays comme l’Algérie, quant à leur gestion du risque terroriste.
Une invite qui constitue aussi un message fort en direction de la communauté internationale au sujet de la position intransigeante du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme et de son efficacité dans ce domaine.

N’est-il pas vrai que le Royaume du Maroc a mis en place un dispositif sécuritaire efficient pour déjouer toute tentative d’attentat sur son territoire ? Le nombre de cellules démantelées par les Services marocains de Sécurité en est la meilleure réponse.

D’ailleurs, et il faut le souligner, les marocains exècrent ces appels à la violence et à la haine raciale ou religieuse et sont hostiles à ces terroristes qui ne sont que des déviants de l’Islam tel qu’il est enseigné et pratiqué au Royaume du Maroc depuis des siécles, à savoir un Islam Sunnite de rite Malikite, tolérant et banissant toute forme de violence.

Enfin, il est, aujourd’hui, plus qu’urgent que la communauté internationale se mobilise pour mettre le polisario sur la liste des groupes terroristes et rappeler à l’Algérie ses devoirs internationaux pour qu’elle mette un terme à son soutien financier, diplomatique et logistique à une organisation qui sème la mort et le chaos dans la région et au-delà ainsi que la désolation dans les camps de la honte de Tindouf où sont séquestrés dans des conditions inhumaines des milliers de sahraouis qui ne demandent qu’à retourner dans leur pays, le Royaume du Maroc.

Faudra t-il attendre un attentat de grande ampleur pour qu’enfin réagisse la communauté internationale contre le polisario et ses soutiens, principalement l’Algérie, l’Afrique du Sud et la Syrie ?


Farid Mnebhi.


1.Posté par Serfes le 09/09/2013 22:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mes dite moi a par vous qui va croire a ce torchon de mensonge et dite moi quel et le pays dans la région qui a le plus souffert du terrorisme et qu''il la combattu avec tout sont courage que le l''on lui connai dite moi hein!.

2.Posté par Farid le 10/09/2013 06:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais ce pseudo journaliste il faut qu'on le mette a l'asil !!!!
Sans com

3.Posté par Bebel le 10/09/2013 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Analyse totalement juste, il décrit bien les enjeux ! Bravo !

4.Posté par hassan le 10/09/2013 11:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je dis aussi sois le maroc de tanja a lagwira sois chahada le sahara été marocaine et il le restera incha alah

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site