leral.net | S'informer en temps réel

Mercato L1 : l’équipe type des joueurs sans contrat

Le mercato estival va refermer ses portes dans une dizaine de jours et de nombreux joueurs sont restés sur le carreau, libres de tout contrat. Parmi eux, de prestigieux joueurs estampillés L1 qui ont tous un sérieux vécu en France ou en Europe. Foot Mercato a dressé pour vous l’équipe type des joueurs sans contrat.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Août 2012 à 12:10 | | 0 commentaire(s)|

Mercato L1 : l’équipe type des joueurs sans contrat

L'équipe-type des anciens de L1 sans contrat ! par evidenceprod
Après une première version début juillet, nous vous proposons de faire le point sur l’équipe type des joueurs sans contrat estampillés L1 qui sont toujours sur le marché. La faute à un marché des transferts chaotique et à une crise financière qui font hésiter les écuries à investir sur des joueurs sans club. Pourtant, ces derniers n’ont plus vraiment le choix et sont prêts à faire d’immenses sacrifices.

Andrade (gardien de but, 33 ans, ex-OM) : après trois ans passés à l’OM, le gardien brésilien Andrade a vu s’achever brutalement son aventure avec le club phocéen. Il faut dire que sa seule apparition avec Marseille la saison passée en ¼ de finale de la Ligue des Champions n’était pas restée dans les annales. Toujours sans club, l’ancien portier du Rapid Bucarest n’a pas tiré un trait sur l’OM. Il ne cesse de clamer dans les médias son souhait de poursuivre l’aventure sur la Canebière. Un appel qui n’a pas ému tant que ça un José Anigo qui a bien d’autres priorités.

Fabien Laurenti (latéral droit, 29 ans, ex-Arles-Avignon) : sans doute le plus méconnu de cette équipe. S’il a souvent évolué en Ligue 2 ces dernières saisons, l’ancien Marseillais a joué plusieurs années en L1 que ce soit à l’OM, à Lens ou à Ajaccio. Laissé libre par Arles-Avignon, ce joueur pourrait bien rendre quelques services aux clubs de bas de tableau de L1. À suivre.

Lucien Aubey (défenseur central, 28 ans, ex-Reims) : ancien grand espoir du TFC, le défenseur congolais s’est un peu perdu en route, la faute à des choix de clubs pas toujours judicieux. Après une expérience turque il y a deux saisons, il avait rejoint Reims. Malheureusement pour lui, Aubey a connu une saison blanche et n’a pas participé à la remontée de son club parmi l’élite. Aux dernières nouvelles, il était sur le point de s’engager avec l’Olympiakos Nicosie, club de première division chypriote.

Djimi Traoré (défenseur central, 32 ans, ex-OM) : ancien vainqueur de la Ligue des Champions avec Liverpool, le solide défenseur malien attendait beaucoup de son expérience à l’OM. Mais entre prestations décevantes et blessures, l’expérience de Traoré sur la Canebière va se transformer en un véritable cauchemar, une saison qui n’est pas sans rappeler son échec à l’AS Monaco. À 32 ans, il va une nouvelle fois tenter de se relancer. Faute de contact d’envergure, il serait sur le point d’accepter la proposition du club grec de Platanias, promu en première division grecque cette saison.

Jérémy Berthod (latéral gauche, 28 ans, ex-Auxerre) : considéré comme un grand espoir à son poste à ses débuts à l’OL, Jérémy Berthod n’a jamais confirmé ses bonnes dispositions. Après une saison calamiteuse avec l’AJA et une relégation en L2, la réputation de l’ancien Lyonnais a été sacrément égratignée, si bien qu’aucune offre ne lui a encore été formulée.

Julien Sablé (milieu défensif, 31 ans, ex-Nice) : « La conjoncture est très difficile, il faut être honnête : les clubs doivent vendre avant d’acheter, c’est un marché qui prendra plus de temps pour moi. » Voilà ce que déclarait l’ancien milieu de terrain de l’OGC Nice il y a quelques jours. Libéré du club azuréen, l’ancien chouchou de l’ASSE se retrouve pour la première en difficulté et sans club. À la peine depuis plusieurs saisons, Sablé espère qu’il parviendra à retrouver une place de choix dans un club de L1.

Edouard Cissé (milieu défensif, 34 ans, ex-AJ Auxerre) : laissé libre par l’AJ Auxerre après la relégation du club Icaunais en Ligue 2, l’expérimenté milieu de terrain passé notamment par le PSG, Monaco et l’OM peine à rebondir. Il fait pourtant office de bonne affaire et pourrait rendre bien des services en Ligue 1.

Loris Arnaud (milieu droit, 25 ans, ex-PSG) : ancien grand espoir du PSG, Loris Arnaud n’a jamais réussi à confirmer ses bonnes dispositions. Prêté successivement à Clermont, puis à Angers, le milieu offensif parisien a dû le plus souvent se contenter de l’équipe réserve de la capitale. À 25 ans, Arnaud souhaite enfin lancer sa carrière comme il nous l’avait confié il y a quelques jours. « J’aimerais bien rester en France, que ce soit en Ligue 2 ou en Ligue 1. J’ai aussi des contacts à l’étranger, mais ce sont des championnats exotiques, donc ce n’est pas ma priorité. J’aimerais dans un premier temps me relancer en France et, si ça ne bouge pas, il faudra bien prendre une décision. Je n’ai pas beaucoup joué la saison dernière, mais je me suis entraîné avec l’effectif du PSG, avec Ancelotti pendant six mois. J’ai vraiment bossé pour me préparer pour cette nouvelle saison, j’ai envie de me relancer et le club qui me prendra verra mon envie et ma rage de réussir. » Avis aux amateurs.

Jean-Philippe Sabo (milieu gauche, 25 ans, ex-OM) : s’il ne totalise que 4 matches en L1 avec l’OM, Jean-Philippe Sabo a déjà disputé deux saisons pleines en L2 avec Montpellier et Ajaccio. Libéré de son contrat avec le club phocéen, Sabo va pouvoir enfin choisir un club qui lui offrira plus de temps de jeu. Plus occupé par son mariage avec l’ancienne compagne de Bolo Zenden, Sabo va désormais pouvoir se concentrer sur son avenir. Nantes l’a récemment sondé, mais le gaucher marseillais espère malgré tout trouver une formation de L1. Interrogé par La Provence il y a quelques semaines, ce dernier commence à trouver le temps long. « C’est la première fois de ma carrière que je suis sans contrat, que je ne fais pas de reprise avec un club et que je ne pars pas en stage avec mon équipe. Psychologiquement, ce n’est pas facile à vivre. Je n’ai pas envie de tout envoyer en l’air. J’aime mon métier, le foot aussi. J’attends que quelqu’un me fasse confiance. Il y a pire que moi, je pense notamment aux gens malades. J’en ai juste marre d’attendre. Je ne pensais que cette période allait être aussi longue. Les clubs français attendent de vendre avant d’enrôler de nouveaux joueurs. »

Ireneusz Jelen (attaquant, 31 ans, ex-LOSC) : arrivé au LOSC avec le fol espoir de rebondir après une dernière année difficile à l’AJA, Ireneusz Jelen n’est pas parvenu à ses fins. Trop lent, maladroit devant le but, l’attaquant polonais a traversé cette saison comme une âme en peine en étant même relégué en quatrième position sur la hiérarchie des attaquants derrière Roux, De Melo et Bruno. Non conservé par le club nordiste, Jelen cherche à rebondir et veut rester en France. « Je ne vais pas cacher que je souhaiterais rester en France. J’ai vécu dans ce pays pendant six ans et je connais très bien la France. Je me suis très bien adapté ici. » Nantes serait intéressé, de même que des clubs chypriotes, américains, russes et ukrainiens. Selon la presse polonaise, Jelen devrait annoncer dans les prochains jours sa future destination.

Mamadou Bagayoko (attaquant, 33 ans, ex-Doncaster) : l’attaquant malien est une valeur sûre de Ligue 1. Avec 33 buts inscrits parmi l’élite, il figure parmi les canonniers les plus efficaces encore en activité. Malheureusement pour lui, Bagayoko est en nette perte de vitesse ces derniers mois, que ce soit à Nice, ou bien à Doncaster où il a passé quelques mois la saison passée. De quoi faire hésiter les clubs intéressés par ses services.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image