leral.net | S'informer en temps réel

Mercato : un jet privé personnel, un salaire de 40 millions par an, une chaîne d’hôtels à son nom… les folles promesses du PSG à Neymar

L'agent de Neymar Wagner Ribeiro a détaillé aujourd’hui les contours de l'offre du Paris SG pour son poulain cet été. Et certains détails suscitent beaucoup d’intérêts.


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Septembre 2016 à 19:34 | | 0 commentaire(s)|

L’agent de Neymar, avait affirmé sur ESPN Brésil que le club parisien avait proposé à la star un invraisemblable salaire annuel de 40 millions d’euros par an, soit 26 238 280 000 fcfa. Une réplique cinglante qui n’a pas empêché Wagner Ribeiro, ledit conseiller de l’attaquant brésilien, de remettre le couvert dans la nuit de mardi à ce mercredi, sur la même chaîne. En apportant plus de précisions. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que si l’agent dit vrai, Paris a alors vraiment tout tenter pour attirer le joueur du Barça cet été.

Nasser Al-Khelaïfi à Neymar : « En France, tu n’auras pas de problème avec les tribunaux, on paiera tes impôts. »

En plus de régler la clause libératoire de Neymar (qui s’élève quand même à 190 millions d’euros), et de lui proposer un salaire annuel net de 40 millions d’euros (à titre de comparaison, Cristiano Ronaldo touche 17 millions par an Real Madrid), le président Nasser Al-Khelaïfi aurait ainsi promis à Neymar un jet privé à son entière disposition, pour ses aller-retour au Brésil, mais aussi de créer à son nom une chaîne d’hôtels, dont il aurait touché les bénéfices. Ce n’est pas tout : le dirigeant qatari aurait aussi assuré au joueur, condamné en mars dernier à 45 millions d’euros d’amende par un tribunal brésilien pour évasion fiscale : « En France, tu n’auras pas de problème avec les tribunaux, on paiera tes impôts. »

"Neymar était très proche de signer au PSG cet été", révèle son agent

L’agent ajoute qu’une première entrevue a eu lieu à Ibiza avec Olivier Létang, le directeur sportif adjoint (qui a proposé de vive voix l'idée des hôtels), avant que le président du PSG lui-même ne se déplace à Sao Paulo pour mener les négociations et tenter de convaincre l'attaquant. Autant d’affirmations à prendre avec des pincettes (les agents utilisent généralement les médias pour bluffer). Mais qui, même exagérées, disent une forme de désespoir de la direction parisienne, qui venait d’essuyer le refus de Cristiano Ronaldo, et n’a pas eu d’autre idée, ensuite, pour remplacer sa tête de gondole, Zlatan Ibrahimovic, partie cet été à la fin de son contrat. Tandis que Neymar, lui, prolongeait le sien avec Barcelone jusqu’en 2021, pour « seulement » 25 millions par an. Car dit-il, il n’y a pas que l’argent dans la vie. Il y a le sport aussi.

Landing DIEDHIOU, Leral.net







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image