leral.net | S'informer en temps réel

Message à la Nation du chef de l’État : L’audace et la générosité au cœur des politiques publiques

Par coutume, l’année nouvelle est un moment privilégié pour jeter un regard rétrospectif sur le bilan de l’année écoulée et envisager des perspectives pour l’année qui commence.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Janvier 2016 à 15:55 | | 11 commentaire(s)|

Saisissant ce moment solennel, le Président de la République s’est exprimé avec hauteur et détermination. Pas de formules à l’emporte-pièce, mais une grande fermeté et une grande dignité dans le propos.

Sur le fond, Le Président de la République Monsieur Macky SALL a exprimé avec clarté et justesse les mesures déjà appliquées et celles qui sont préconisées dans le cadre des politiques publiques dont la finalité reste le développement inclusif au profit des Sénégalais.

A la faveur de son adresse à la Nation, le Président de la République a dressé le bilan des principales actions menées par son gouvernement durant l’année 2015 et les grands défis qu’il doit relever en 2016 pour créer les conditions favorables à l’émergence de notre économie qui passe par l’atteinte d’une croissance inclusive de 7% en vue d’une prospérité partagée.

Ainsi, si aucun domaine de notre vie nationale n’a été négligé dans les actions menées par le gouvernement, l’année 2015 aura surtout été marquée par la détermination du Président de la République Macky SALL à mieux stabiliser les fondamentaux de notre économie et à engager des politiques publiques dans les secteurs vitaux et porteurs de croissance, entre autres :

- l’agriculture qui a enregistré des productions record et ce au niveau de toutes les spéculations, notamment la filière rizicole, objet de politique publique axée sur l’autosuffisance. A ce niveau, les objectifs ont été largement dépassés avec une production qui passe de 559 000 tonnes en 2014 à 917 000 tonnes en 2015, soit un bond de 64 %;

- le PUDC avec la réalisation en un temps record de forages et des pistes rurales
- les infrastructures routières, énergétiques et scolaires.
- la santé avec la mise en place de 600 mutuelles et la réduction du coût de 270 médicaments

Toutes ces questions ont pu être mises à l’agenda et trouver une solution grâce à l’audace et à la générosité du Président de la République. Ainsi, à la lumière de ces réalisations, les observateurs avertis conviendront avec nous que le Président de la République s’est hissé à la hauteur de l’exigence des Sénégalais qui avaient exprimé, à travers leur vote, leur soif de lutter contre la précarité et contre la vie chère, de réduire les inégalités sociales et le chômage entre autres.

De plus, la dynamique de croissance du PIB dans laquelle le Sénégal s’est inscrit depuis 2012, passant de 2 % en 2011 pour culminer à 6,5 % en 2015 devra permettre la transformation de la qualité de vie des populations et réduire d’avantage le chômage. Le décollage vers l’émergence sera ainsi amorcé au bénéfice de tous les Sénégalais.

Nous devons donc redoubler d’efforts pour parvenir au taux de croissance ambitieux et volontariste de 7 % en 2016, en vue de rester en phase avec le Plan Sénégal Émergent. A cette fin, le regain d’activités économiques enregistré et résultant de l’assainissement de l’environnement économique constitue un important catalyseur pour l’atteinte de l’objectif.

En dépit des critiques de notre opposition, les Sénégalais reconnaissent le mérite du Président Macky Sall d’avoir redressé, en trois ans, une économie en totale déconfiture qu’il a héritée de son prédécesseur. Il fallait rebâtir cette économie, créer une politique économique crédible, redonner confiance aux Sénégalais et aux investisseurs. Si nous analysons les projections budgétaires de 3000 milliards, l’investissement représente le tiers, signe de l’ambition qu’a le Président de la République pour l’implantation d’un développement durable.

Non seulement le Président de la République a amélioré la situation, mais il veut aller encore plus vite pour faire en sorte que la confiance soit maintenue, que les investissements extérieurs continuent, que le modèle démocratique du Sénégal puissent continuer à être cité en exemple. C’est dans cette perspective que, l’année 2016, au travers ce discours, se dessine sur fond de détermination :

- Détermination à proposer des réformes constitutionnelles;
- Détermination à renforcer les mesures sociales de réduction des inégalités;
- Détermination à concrétiser d’autres investissements dans les infrastructures de transport, de pêche, dans l’éducation…

Finalement, nous aurons noté un discours de mobilisation autour de l’accélération de la croissance, un discours de pertinence des choix politique et économique qui ont permis d’atteindre les résultats satisfaisants en 2015.

Aussi, nous jugeons ce discours à l’aune de l’histoire des faits politiques qui veut que chaque époque ait ses leaders, ses pionniers et ses visionnaires. Pour le Sénégal, le Président Macky Sall fait partie de cette classe de visionnaires qui rassurent pour paraphraser le Président Abdou Diouf.

Hady TRAORÉ
Évaluateur de Programmes Publics
Coordonnateur de la DSE APR du Canada






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image