leral.net | S'informer en temps réel

Meurtre de l'étudiant Bassirou Faye : L’autre élément qui accable Boughaleb


Rédigé par leral.net le Samedi 29 Août 2015 à 11:15 | | 2 commentaire(s)|

Selon Libération, le 14 août 2014, jour des affrontements entre policiers et étudiants à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ( Ucad), Sidy Mohamed Boughaleb disposait de cinq minutions. Or, l’armurier de l’Ecole de police a fourni une information intéressante au Doyen des juges. Entendu comme témoin dans le cadre de l’instruction, il a affirmé n’avoir remis de munition à aucun policier le jour des affrontements ayant conduit la mort de Bassirou Faye. Pourquoi Sidy Boughaleb avait des munitions ? Qui les lui a fournies ? Autant de questions qu’on peut se poser, selon le journal, après cette révélation intrigante.

Pour rappel, Boughaleb a été renvoyé devant la Chambre criminelle pour le meurtre de Bassirou. Ses co-accusés, Tombong Oualy et Ndao ont bénéficié d'un non-lieu. Le parquet a fait appel.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image