leral.net | S'informer en temps réel

Meutre du jeune Ousseynou Seck, l’Etat livre les trois policiers à la justice

L’Etat sénégalais se désolidarise des trois policiers Bâ Abdoul Niang, Ibrahima Diouf et El Hadji Bopp, accusés d’avoir torturé à mort l’étudiant Ousseynou Seck lors des émeutes de Grand Yoff durant la période pré-électorale.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Mai 2013 à 11:09 | | 1 commentaire(s)|

Meutre du jeune Ousseynou Seck, l’Etat livre les trois policiers à la justice
Dans sa plaidoirie, l’agent judiciaire de l’Etat Ababacar Bâ a indiqué qu’« ils ont agi pour leur propre compte et doivent assumer la conséquence de leurs actes. Si les trois policiers avaient commis cette faute dans l’exercice de leur fonction, c’est le Tribunal militaire qui serait compétent pour les juger ». Une opération qui s’est faite sans que le commissaire de police ni le commandant ne soit au courant.

A la barre, L’Observateur informe qu’ils ont tous les trois ont nié les faits et apporté leur version. L’avocat de la société a requis une peine de 5 ans de prison ferme pour les prévenus. Me Assane Dioma Ndiaye, avocat de la partie civile, a réclamé 50 millions FCfa et demandé au juge de déclarer l’Etat civilement responsable. Ils seront édifiés sur leur sort le 25 juin prochain.



1.Posté par MOOOOOO le 15/05/2013 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop de fautes et d'incorrections!!!!!!!!!! Indigne d'un journaliste!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image