leral.net | S'informer en temps réel

Micro-analyse du PSE - Par Amar Fall


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Décembre 2014 à 22:35 | | 1 commentaire(s)|

Micro-analyse du PSE - Par Amar Fall
Je félicite le Président Macky Sall pour sa volonté et sa décision de mettre le pays sur le chemin du décollage social et économique.

Comme tout bon Sénégalais, j’essaie d’apporter une petite réflexion sur le document car étant conscient de l’importance. Après avoir parcouru le document de 103 pages, j’ai été surpris par le fait que les rédacteurs n’aient pris en considération phares pour l’émergence d’un pays. Par exemple la dimension éthique et le plan de communication ont été négligés. Il en est de même pour ce qui est de l’élaboration des indicateurs de performances et du système d’évaluation, du Comité d’Orientation Stratégique présidé par le Chef de l’État. Innovation ou pas mais pour avoir travaillé pour plusieurs gouvernements je n’ai pas connaissance d’un comité présidé par le chef de l’État. Pour le cas du Sénégal nous pouvons le mettre dans la stratégie d’innovation et de créativité du Président.

Je m’attendais à ce que le PSE soit vu sous l’angle d’un hyper projet national avec tous les éléments composant les grandes phases (pré-conception, conception, planification, exécution, évaluation). Et c’est dans cette perspective que le PSE pourrait être perçu sous l’angle de la continuité.

Le pouvoir actuel réalisera par exemple le dixième ou les 3 dixièmes du projet. Le prochain régime prendra la suite et jouera sa partition et ainsi de suite. Nul président ne peut faire émerger le pays. L’émergence est un processus où toutes les composantes doivent travailler en harmonie. Toutefois, cette action pourrait être faite si et seulement toutes les parties prenantes du pays (partis politiques, universitaires, secteur privé, diaspora, société civile) avaient pris part durant la phase de pré-conception pour une adhésion populaire.

Un tel hyper projet devrait être conçu par des nationaux et pour les sénégalais. Et une fois réalisé une stratégie sera déployée pour le porter à la connaissance des partenaires ou secteurs privés régional, continental, américain, européen, indien, chinois, australien…Cette décortication des privés est importante car elle permet de diversifier le partenariat et multiplie en même temps l’atteinte des cibles de résultats mais le Sénégal doit couvrir la plus grande partie du financement car la confiance du privé hors nation dépend du degré de confiance que les nationaux ont de leur propre environnement. Des mesures hors recettes fiscales seront prises pour réduire le train de vie de l’État (réduction des fonds politiques, processus de vente des logements de fonction, plafonnement des salaires des ministres et autres gestionnaires publics, limiter à 2 voyages par an aux ministres…)

Cette démarche et cette méthodologie sont déterminantes surtout au niveau de la phase de planification. La mobilisation populaire est essentielle pour la réussite de tout projet. Dans cette optique le document final sera érigé en loi car ayant obtenu le consensus national comme c’est le cas dans plusieurs pays. Avec une bonne compagne de communication (malheureusement le PSE ne l’a pas envisagé) le projet aura toute les chances d’atteindre les cibles de résultats.

Au regard de cette mini analyse préliminaire je mets un bémol sur l’atteinte des cibles de résultats à moins de rectifier le tir avant qu’il ne soit trop tard. Mais avec la clairvoyance et la lucidité et l’ouverture que le pays reconnaît en notre président, je ne désespère pas qu’il change de cap ou qu’il rectifie le coup.

Amar Fall






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image