Leral.net | S'informer en temps réel

Migrants : Encore 400 morts aux portes de l’Europe

Rédigé par ( La rédaction ) le 15 Avril 2015 à 17:10 | Lu 781 fois

Au moins 400 personnes sont portées disparues dans le naufrage d’une embarcation de fortune dimanche en Méditerranée, selon les témoignages de survivants débarqués mardi matin en Italie. Cela porte à plus de 900 le nombre de personnes tuées en Méditerranée en tentant la traversée vers l’Europe depuis le début de cette année.


Migrants : Encore 400 morts aux portes de l’Europe
Les garde-côtes italiens, qui ont porté secours à 42 bateaux chargés au total de plus de 6.500 migrants dimanche et lundi, avaient annoncé lundi avoir sauvé 144 personnes et récupéré neuf corps après le naufrage de l’une de ces embarcations.

Interrogés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’ONG Save the children, les survivants parmi lesquels de nombreux jeunes garçons, probablement mineurs, rapportent qu’il y aurait environ 400 victimes dans ce naufrage intervenu 24 heures après le départ de leur embarcation depuis les côtes libyennes.

Selon les premiers témoignages, il y avait entre 500 et 550 personnes à bord du bateau qui s’est retourné.

Nous sommes encore en train d’enquêter pour comprendre la dynamique du naufrage, a expliqué un responsable selon lequel les premiers éléments laissent penser que le bateau a chaviré sous l’effet du mouvement des passagers lorsqu’ils ont aperçu les secours.

8.000 migrants en Méditerranée depuis vendredi

Alors qu’un temps calme et printanier s’est installé sur la zone depuis quelques jours, les garde-côtes italiens ont annoncé mardi avoir secouru près de 8.000 migrants en Méditerranée depuis vendredi.

L’Italie du Sud se trouve en effet confrontée depuis plusieurs semaines à une nouvelle hausse des arrivées de candidats à l’émigration en Europe. Depuis début avril, ce sont 10.500 nouveaux arrivants qui ont été enregistrés en Italie, poussant Angelino Alfano, ministre de l’Intérieur, à lancer un appel aux structures d’accueil de demandeurs d’asile et réfugiés de tout le pays en vue de trouver 6.500 places supplémentaires en urgence.

«La saison 2015 du trafic de migrants a repris dans toute son ampleur», résume, lapidaire, l’OIM.

Parmi les plus de 5.000 débarqués entre samedi et lundi, Save the children a recensé environ 450 mineurs, dont 317 non accompagnés.

L’organisation rapporte aussi le récit de plusieurs migrants racontant être restés séquestrés et battus pendant quatre mois dans des conditions épouvantables à Tripoli, le temps que les passeurs soutirent autant d’argent que possible à leurs proches.

Le naufrage de dimanche porte à plus de 900 le nombre de morts enregistrés par l’OIM en Méditerranée depuis le début de l’année, contre 47 pendant la même période en 2014.

Originaires essentiellement d’Afrique subsaharienne (Erythrée, Mali…) et du Moyen-Orient, en particulier de Syrie et d’Irak, ces migrants s’efforcent de gagner l’Europe à la faveur du chaos régnant en Libye.

Entre-temps, la vaste opération italienne de secours Mare Nostrum a cédé la place à Triton, un programme européen de contrôle des frontières nettement moins ambitieux. Or selon les estimations de l’agence Frontex, gendarme frontalier de l’Europe notamment chargé du contrôle des flux migratoires en Méditerranée, l’afflux de migrants en provenance des côtes d’Afrique du Nord pourrait atteindre de 500.000 à 1 million en 2015.



aufait avec AFP


Plus de Télé
< >