leral.net | S'informer en temps réel

Mimi Touré à l'amphi de rentrée de l'Ensup Dakar : "Il est illusoire de penser que tous les jeunes peuvent être des fonctionnaires"

L’Ecole de formation Supérieure Ensup Afrique a tenu, ce lundi, au Cices, son amphi de rentrée pour l’année universitaire 2015-2016 sur le thème "Jeunesse et Émergence". Un parterre de personnalités du monde économique mais aussi politique était présent à cette cérémonie. Parmi elles, l’ancien Premier ministre, Aminata Touré, et le ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Janvier 2016 à 09:23 | | 6 commentaire(s)|

"C’est une occasion de regrouper tous les étudiants pour le démarrage de l’année et un peu les sensibiliser par rapport à certaines valeurs d’excellence, de discipline parce que, sans ces valeurs, on ne peut pas avoir de place dans ce monde qui est de plus en plus concurrentiel et compétitif », a dit Ibrahima Mbengue, Directeur de l’Ensup, lors de cette cérémonie d’ouverture. Co-animateur du panel, Aminata Touré a disserté sur l’importance de l’implication des jeunes dans l’émergence du pays. « Les jeunes vont avoir besoin de jouer un rôle très important pour la réalisation du Plan Sénégal émergeant dont l’horizon est pour 2035. Donc, le troisième pilier du Pse, qui concerne la qualité de ressources humaines, interpelle directement des écoles professionnelles comme l’Ensup, mais l’enseignement supérieur d’une manière générale », lance l’envoyée spéciale du Président Macky Sall qui prône une formation du secteur privé qui soit de plus en plus en adéquation avec les besoins du marché que sont la technicité, l’expertise.

Parlant de l’emploi des jeunes, elle a indiqué qu’un Etat « n’a pas vocation à régler tous les problèmes d’emploi, la fonction publique ne peut pas recruter des sommes importantes de jeunes, c’est à l’économie, aux entreprises de recruter, mais également, aux jeunes de créer leurs propres emplois. Donc, il est illusoire de penser que tous les jeunes peuvent être des fonctionnaires, ce n’est pas possible » et la stratégie de l’Etat, selon elle, se résume à donner de la formation, de favoriser des curriculums qui permettent aux jeunes d’être employables.

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image