leral.net | S'informer en temps réel

Mimi Touré échappe à l'humiliation

La ministre de la Justice, Aminata Mimi Touré a-t-elle été informée de ce qui se tramait contre sa personne? Elle aurait sans doute eu la plus mauvaise surprise de sa vie, si elle s’était rendue hier, au Palais de justice de Dakar, pour les journées portes ouverte de la Justice de Dakar,


Rédigé par leral.net le Jeudi 4 Juillet 2013 à 11:46 | | 21 commentaire(s)|

Mimi Touré échappe à l'humiliation
En effet, les travailleurs de la justice qui lui en veulent beaucoup d'avoir "supprimé leurs acquis" ont voulu saisir l'occasion pour lui faire subir une humiliation. Des hués et un concert de klaxons, c'étaitt le plan ourdi contre la dame de fer. "Nous attendons de pied ferme Mimi Touré, mais il parait qu’elle ne viendra pas. Dafa saxxi (elle a fui) ", ont dit les contestataires, brassards rouges au front, au poignet, à l’avant-bras ou transformée en cravate ou nœud d’après EnQuête. Faute d’avoir vu la tête de la ministre de la Justice, greffiers, interprètes, secrétaires et autres employés du corps de la justice ont déversé leur colère devant le président de la Cour d’appel de Dakar, le juge Kandji. "Fatigué, fatigué", scandent-t-ils lorsque ce dernier a terminé son discours.



1.Posté par la casamance le 04/07/2013 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dieu va l'aider dans sa politique car c'est une bonne femme qui se respecte

2.Posté par Thémis le 04/07/2013 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne peux croire à une telle sauvagerie dans la Justice.

3.Posté par FAYESALL le 04/07/2013 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut trouver un mal à cette femelle, elle en a grandement besoin

4.Posté par Raymond le 04/07/2013 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis d'accoord avec toi Faycal

5.Posté par Mamadou le 04/07/2013 12:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut respecter les institutions.mimi est une brave femme qui merite du respect.

6.Posté par Raymond le 04/07/2013 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mimi n'est rien! elle maitrise meme pas le droit! c'est les journalistes qui l'ont mis au devant de la scène. elle est contesté par ses subordonnés.c'est une dame de bégué

7.Posté par aw le 04/07/2013 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est fini beaucoup de gens gagnaient leur vie de facon maintenanat c est fini les avantages chacun percevra ce qu il a gagné c est fini les strapotins

8.Posté par PDK le 04/07/2013 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mimy est une brave femme . Courageuse , compétente , tout ce que je sais , c'est kel est un bon manager ki a cote du president Macky , tente de relever les Institutions du pays . Donc , soutenons la afin kel puisse réussir , car sa réussite bénéficierait tout le monde . Privilégiez le dialogue interne afin d'instaurer un bon climat social . On dit k '' LE LINGE SALE SE LAVE EN FAMILLE ''

9.Posté par bra le 04/07/2013 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo ,i,i nous sommes silencieusement derrière toi

10.Posté par DEUG le 04/07/2013 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les chiens aboient, la caravane passe

11.Posté par milick le 04/07/2013 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne peut rien faire tant qu’on n’impose pas aux mentalités des schémas de rigueur". "Il nous faut travailler à décoloniser les mentalités, et réaliser le bonheur à la limite des sacrifices auxquels nous devons consentir"."Je souhaite que la conviction gagne tous les autres pour que ce qui semble être aujourd’hui des sacrifices devienne pour eux des actes normaux."
courage madame nous prions pour ta réussite c pour l'interet des sénégalais honetes

12.Posté par milick le 04/07/2013 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’émancipation de la femme passe par son instruction et l’obtention d’un pouvoir économique. Le travail au même titre que l’homme, les mêmes droits et devoirs sont des armes contre l’excision et la polygamie, armes que la femme n’hésitera pas à utiliser pour se libérer elle-même et non par quelqu’un d’autre."

13.Posté par milick le 04/07/2013 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’émancipation de la femme passe par son instruction et l’obtention d’un pouvoir économique. Le travail au même titre que l’homme, les mêmes droits et devoirs sont des armes contre l’excision et la polygamie, armes que la femme n’hésitera pas à utiliser pour se libérer elle-même et non par quelqu’un d’autre."

14.Posté par milick le 04/07/2013 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous encourageons l’aide qui nous aide à nous passer de l’aide. Mais en général la politique d’assistance et d’aide n’aboutit qu’à nous désorganiser, à nous asservir et à nous déresponsabiliser." " La dette est une reconquête savamment organisée de l’Afrique, (…) pour que chacun de nous devienne l’esclave financier.""C’est tout un système qui sait exactement ce qu’il faut vous proposer. (…) Ce sont des placements heureux pour les investisseurs." ths

15.Posté par milick le 04/07/2013 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne parle pas seulement au nom de mon Burkina tant aimé mais également au nom de tous ceux qui ont mal quelque part (…) Mon pays est un concentré de tous les malheurs des peuples". Thomas parle comme Lumumba, Cabral, Nkrumah, d’indépendance, de liberté des peuples, de solidarité, d’unité de l’Afrique, d’intégrité : "Le bonheur, le développement se mesurent ailleurs sous forme de ratios, de quintaux d’acier par habitant, (…) nous, nous avons d’autres valeurs. THOMAS SANKARA

16.Posté par milick le 04/07/2013 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous ne pouvons pas rembourser la dette parce que nous n’avons pas de quoi payer, (…) parce que nous ne sommes pas responsables de la dette.(…) que notre conférence [le dise] clairement. Ceci pour éviter que nous allions individuellement nous faire assassiner (…). Si le Burkina Faso, tout seul, refuse de payer la dette, je ne serai pas là à la prochaine conférence. " THOAMS SANKARA

17.Posté par milick le 04/07/2013 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous ne pouvons pas rembourser la dette parce que nous n’avons pas de quoi payer, (…) parce que nous ne sommes pas responsables de la dette.(…) que notre conférence [le dise] clairement. Ceci pour éviter que nous allions individuellement nous faire assassiner (…). Si le Burkina Faso, tout seul, refuse de payer la dette, je ne serai pas là à la prochaine conférence. " THOAMS SANKARA

18.Posté par milick le 04/07/2013 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous tentons de réduire au maximum la différence entre la ville et la campagne en développant en campagne toutes les infrastructures pour rendre agréable la vie en campagne et freiner (…) l’exode rural.". Les habitations spontanées, c’est-à-dire sans adduction d’eau ni électricité ni évacuation des eaux sales et autres ordures ménagères qui abritaient 60% des habitants couvraient 65% du territoire de la ville. Nul autre gouvernement n’aurait pu se permettre ce qu’a fait celui de Sankara. Au début de la révolution, mobilisée, la population d’un quartier se retrouvait soit pour ramasser les ordures, creuser ou réfectionner les caniveaux, boucher les trous des routes. Puis, ce fut la destruction des quartiers insalubres. 62.000 parcelles ont été distribuées entre 83 et 87, plus qu’entre 60 et 83. Il fallait plus d’un million pour obtenir une parcelle ; depuis la révolution, l’Etat n’exige qu’un dépôt de 25.000cfa pour un coût total de 90.000cfa. Le loyer d’une villa était passé de 40.000 à 160.000cfa entre 72 et 80 : l’Etat impose, dès 84, 60.000 maximum. Un studio est à 7000cfa s’il est muni de l’eau et du courant, 3000 sinon. Dans les nouvelles cités construites parfois loin du centre, la location-vente d’un 3 pièces ne devrait pas dépasser 10.000cfa par mois et tous les logements ont eau potable, téléphone, électricité, évacuation des ordures et des sanitaires. En 87, comparé à Bamako, le progrès accompli à Ouaga était flagrant. THS

19.Posté par Patriote le 04/07/2013 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ooh pauvre Sunugal avec une justice est dirigée par une "buveuse de bissap"invétérée, rat de boite et de plus qui a un faible pour les jeunes. Celui qui me croit pas n'a quà faire un tour dans les boites de nuit du Point E

20.Posté par milick le 04/07/2013 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le plus important, je crois, c’est d’avoir amené le peuple à avoir confiance en lui-même, à comprendre que, finalement, il peut s’asseoir et écrire son développement ; il peut s’asseoir et écrire son bonheur ; il peut dire ce qu’il désire. Et en même temps, sentir quel est le prix à payer pour ce bonheur.” “Fratricide au Burkina,

21.Posté par NIOUSSAL le 04/07/2013 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MIMI TOURE,tu es la fierté de beaucoup de citoyens épris de justice et de liberté.
TU ES NOTRE MIMI NATIONALE!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image