leral.net | S'informer en temps réel

Mimi Touré poursuivie pour faux par Hissein Habré – Ses avocats réagissent


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Avril 2016 à 12:00 | | 6 commentaire(s)|

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, les avocats de madame Aminata Touré, ancien ministre de la Justice ont réagi sur ce qu’ils appellent la «plainte fantaisiste» des avocats de l’ancin président tchadien, Hissein Habré en s’étonnant qu’ils aient encore du temps à perdre.
«Bizarrement, les avocats de Hissein Habré qui ont boycotté son procès trouvent du temps pour poursuivre leur plainte fantaisiste contre Aminata Touré, ancien Ministre de la Justice» lit-on dans le communiqué qui poursuit : «En 2014, les avocats de Hissein Habré ont accusé de manière tout à fait fantaisiste Dr. Aminata Touré d’avoir permis durant l'exercice de ses fonctions de ministre de la Justice la création des Chambres Africaines Extraordinaires par la fabrication et l’usage d’un faux document. Document qui aurait surpris et la volonté du Gouvernement du Sénégal et celle de l’Union Africaine qui ont pourtant conjointement décidé d'organiser le procès de Hissein Habré. Rien que ça! Cette invention fut annoncée comme l’arme fatale pour invalider la légalité des Chambres Africaines Extraordinaires et empêcher le déroulement de sa mission. Aujourd’hui, le procès organisé par les Chambres Africaines Extraordinaires pour juger des crimes de Hissein Habré s’est bel et bien tenu. Le procès est achevé et son délibéré est attendu depuis le 11 février 2016 ».
Selon les avocats de Mimi Touré, le pool d’avocats constitué pour défendre Habré est devenu désormais «une cellule de communication dont les objectifs restent obscures.». Selon eux, ces avocats «qui ont boycotté la salle d’audience des Chambres Africaines Extraordinaires ont tout de même soutenu leur plainte contre l'ancienne Garde des Sceaux. Ils sont donc plus préoccupés à poursuivre Dr. Aminata Touré qui exerçait sa mission de ministre de la justice que de défendre leur client Hissein Habré accusé du massacre de dizaines milliers de Tchadiens».










Hebergeur d'image



Hebergeur d'image