leral.net | S'informer en temps réel

Ministère de la Santé : Le billetteur central arrêté pour détournement de 27 millions de FCfa

Le ministère de la Santé est secoué par une sombre affaire de détournement de deniers publics portant sur plus de 27 millions de francs Cfa. Le mis en cause n'est personne d'autre que Samou Fall, billetteur central du dudit ministère.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Octobre 2014 à 08:30 | | 5 commentaire(s)|

Ministère de la Santé : Le billetteur central arrêté pour détournement de 27 millions de FCfa
Le pot aux roses a été découvert au cours d'un audit interne mené par l'Inspection des affaires administrative et financière du ministère de la Santé. Avant même la fin de cet audit, les inspecteurs ont décelé des manquements financiers graves. Invités à s'expliquer sur ces manquements notés sur sa gestion, Samou Fall présente un bilan laissant apparaître un déficit financier de près de 25 millions, détaillé de la manière suivante : plus de 7 millions de francs Cfa pour les stages et bourses, plus de 18 millions de FCfa pour les salaires des mois d'avril et mai 2014 et 1,84 million de FCfa pour les ordres de missions. Une situation qui a obligé l'agence judiciaire de l'Etat à saisir le procureur de la République d'une plainte pour détournement de deniers publics pour le compte de l'Etat du Sénégal. Par un soit transmis à la brigade des affaires générales de la Division des investigations criminelles, Samou Fall a été cuisiné. Au cours de son audition, il reconnait les faits et liste les biens acquis avec cette somme : un minibus à 3,5 millions, deux taxis à 2,5 millions et 2,2 millions, un véhicule particulier à 1,5 million FCfa, une camionnette à 1,5 million FCfa. Samou Fall a aussi soutenu avoir utilisé une partie de l'argent pour l'acquisition d'un terrain à Darou Mousty à 1,5 million, trois autres parcelles dont une à Khar Yalla (Saint-Louis) et deux à Ngallel, toujours à Saint-Louis, pour 4,5 millions FCfa. Samou s'est également payé des appareils électroménagers d'une valeur totale de 3 millions de FCfa. Aujourd'hui, les preuves rassemblées à son encontre et ses aveux circonstanciés laissent penser qu'il ne pourra pas échapper à un mandat de dépôt, malgré son engagement sur l'honneur de rembourser la totalité de l'argent détourné dans les plus brefs délais. Il bénéficie d'un retour de parquet. Le retard connu dans le traitement de son dossier se justifie par le fait, selon les sources de L'Observateur, qu'il fera l'objet d'une ouverture d'une information judiciaire.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image