leral.net | S'informer en temps réel

Ministère des Affaires étrangères : Des outils de transparence et d'efficacité au service de la diplomatie sénégalaise

Le Comité du ministère des Affaires étrangères chargé du Conseil de sécurité est un organe préside par le ministre des Affaires étrangères et coordonné par son directeur de cabinet. Il comprend le secrétaire général adjoint, les directeurs des directions du ministère, trois anciens ambassadeurs cooptés qui ont travaillé à la mission du Sénégal auprès de l'ONU, et un chancelier. Ce comité travaille en étroite collaboration avec la mission permanente de New York et se réunit deux fois par semaine.


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Novembre 2016 à 23:42 | | 3 commentaire(s)|

Ministère des Affaires étrangères :  Des outils de transparence et d'efficacité au service de la diplomatie sénégalaise
L'amicale des anciens ambassadeurs de la carrière diplomatique à être créée il y a six ans et cinq mois. Elle est une association légalement reconnue. Selon L'ancien ministre et ambassadeur Seydina Oumar Sy, leur ambition est "delo njukal", c'est-à-dire "ce que le Sénégal nous a donné, nous voulons le rendre au Sénégal".

L'amicale a signé un protocole de partenariat d'une durée de deux ans avec le ministère des Affaires étrangères. Massamba Sarr en est le President, Keba Birane Cisse le vice-président, Seydou Nourou Ba le secrétaire général, Saliou Cisse le secrétaire général adjoint, Silcarneyni Gueye le trésorier général, et le comité des sages est dirigé par Seydina Oumar Sy.

Par ailleurs et pour la première fois, le ministère des Affaires étrangères a organisé un voyage d'immersion au Conseil de sécurité de l'ONU et invité la presse sénégalaise, médias privés comme médias étatiques, presse écrite, audiovisuelle et online à couvrir, à ses frais, la présidence sénégalaise du Conseil de sécurité. Habituellement, ce sont les chancelleries étrangères qui invitent les journalistes sénégalais à des voyages de découverte et d'études de leur pays tout frais payés. Ils les font voyager à travers toute leur contrée et leur font découvrir leurs institutions, leurs populations et leurs paysages.

Sans ces invitations, il serait difficile pour un journaliste d'obtenir un visa et de vivre pendant un mois au Japon ou d'effectuer un stage au Département d'Etat américain, en crapahutant d'est en ouest et du nord au sud des USA. C'est une nouveauté en ce qui concerne le Sénégal et le ministère des Affaires étrangères et c'est une fierté légitime pour un journaliste sénégalais. Nous avons été libres de nos mouvements, pas de guide sur chacun de nos pas, et une collaboration étroite de chaque employé de la Mission diplomatique, particulièrement celle de l'ambassadeur Fode Seck et du journaliste Dame Babou.

DMF, envoyée spéciale à New York
 






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image