leral.net | S'informer en temps réel

Missions d’audit de l’Ige dans certaines mairies : Les concernés ne parlent pas le même langage

L’Etat du Sénégal a prévu d’envoyer des missions d’audit dans certaines mairies pour contrôler leurs gestions sur la période allant de 2009 à 2014. La mesure est appréciée diversement : si les partisans de Cheikh Bamba Dièye y voient des soubassements politiques, ceux d’Idrissa Séck trouvent normal ces exercices.


Rédigé par leral.net le Vendredi 14 Août 2015 à 10:59 | | 3 commentaire(s)|

Missions d’audit de l’Ige dans certaines mairies : Les concernés ne parlent pas le même langage
La décision de l’inspection générale d’Etat (Ige) de fouiller dans la gestion de certaines mairies sur la période de 2009 à 2014 a suscité des commentaires, si on en croit le journal Enquête.
Chez les partisans de Cheikh Bamba Dièye qui dirigeait à l’époque, la mairie de Saint Louis, on assimile cet exercice de contrôle à « une tentative d’intimidation ou d’anéantissement d’éventuels adversaires politiques ». Selon Ndongo Diaw, secrétaire national chargé des affaires économiques et de la communication du Fsd/Bj, l’Ige est loin d’être intéressée par les mairies mais plutôt par les hommes politiques : « Ils traquent Idrissa Seck, Khalifa Sall et Cheikh Bamba Dièye qui sont des adversaires politiques sérieux et qui peuvent, chacun, en ce qui le concerne, constituer une alternative dans les prochaines élections ». M. Diaw de souligner qu’un corps de contrôle qui dépend de la présidence de la République et qui reçoit directement des ordres du chef de l’Etat ne saurait être indépendant. Il révèle, toutefois, que l’ancienne municipalité de Cheikh Bamba Dièye est d’accord sur le principe de contrôle mais récuse « l’instrumentalisation politicienne des corps d’audit par l’Etat ».
De son côté, Yankhoba Diattara, bras droit de l’ancien maire de Thiès, Idrissa Séck, dit ne pas croire à un soubassement politique dans la mission de contrôle de l’inspection générale d’Etat : « Je préfère ne pas évoquer de soubassements politiques dans cette affaire. Mais, si l’on cible quelques communes gérées par de potentiels adversaires, cela peut prêter à des confusions ou des interprétations », fait- il savoir. Il se dit confiant dans la gestion de sa municipalité ; mieux, il invite l’Etat à renforcer les organes de contrôle. « Nous sommes pour le principe de la réédition des comptes. Une commission de vérification est toujours souhaitable dans une gestion pour voir les imperfections et ce qu’il faut réellement améliorer. Pour moi, cette inspection ne doit pas faire polémique, car, c’est une mission normale et régulière ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image