leral.net | S'informer en temps réel

Mode Fashion week de Dakar : L’élégance, une façon d’être… soie Le bouquet final de la septième édition de la Fashion week a magnifié la soie. C’était samedi au musée de l’Ifan.

La soie est très prisée en ces temps qui courent. Ce n’est pas les créateurs qui ont pris part au défilé final de la septième édition de la Fashion week (tenue du 13 au 18 juillet) qui diront le contraire. Samedi, au musée de l’Ifan, presque tous les stylistes ont montré les différents atouts de cette matière textile. La raison principale de ce choix, d’après la Sénégalaise Adama Paris et l’Ivoiro-libanais Hamet Hyjazi, est la facilité de travail qu’elle offre. Du coup, la soie a été déclinée sous toutes les coutures. La styliste Adama Paris, initiatrice de ce Fashion week à Dakar, y a taillé ses modèles de robes de soirée. Des prêts-à-porter aux motifs en fleurs ou en couleur unique (rose, rouge, mauve), striés avec des tonalités vives. Hamet Hyjazi, sous sa griffe Enzo, a présenté, en hommage au chanteur américain récemment décédé, Michael Jackson, des modèles sur mesure avec de la soie noire, mélangée parfois au voile, à l’organza ou à la mousseline. Ce couturier, installé à Dakar depuis quatre ans, s’est largement inspiré des broderies africaines dans ses créations.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Juillet 2009 à 16:04 | | 2 commentaire(s)|

Mode Fashion week de Dakar :  L’élégance, une façon d’être… soie  Le bouquet final de la septième édition de la Fashion week a magnifié la soie. C’était samedi au musée de l’Ifan.

Samedi, la styliste argentine, Dévora a été la première, à montrer au public du musée de l’Ifan toute la splendeur de la soie. Ses bustiers et jupes longues, tirés de la collection Argentine, doivent leur charme à ce textile fin.

Le Guinéen Ibrahima Doucouré dit ‘Bébé noir’, s’est, quant à lui, orienté vers les chemisiers et les robes courtes, tout en travaillant le même matériau soyeux.

Pourtant la soie n’a pas été le seul tissu utilisé par les créateurs invités à cette septième édition de la Fashion week. L’Ivoirienne Nicole Amien s’est illustrée avec ses tailles-basses et jupes couplés au pagne africain, à la mousseline et à l’organza. Pour les hommes, elle a présenté des chemises en coton mixant deux couleurs et intégrant le pagne tissé sur les côtés. Il a également dévoilé des boubous traditionnels alliés aux modèles contemporains mis en valeur par les mannequins Marième Sidibé et Adjia Diallo.

La styliste qui a su mettre en évidence les accessoires avec ses colliers faits de plumes de pintade ou d’épines de porc-épic, est la Congolaise Simone. Elle a sorti des robes de mariées. Utilisant les couleurs beige et blanche, la créatrice a fait place, dans ses œuvres, à dentelles pour donner plus de splendeur à ses vêtements.

Sénégalais vivant à Los Angeles Cheikh Ndiaye n’est pas passé inaperçu. Sa marque Aduman a présenté une collection 100 % coton. Ces pantalons en jean blanc, pour homme et femme, sont assortis de hauts en coton de même couleur… Le dernier podium de la Fashion week a ainsi été relevé par des hautes coutures des stylistes africains. Malgré la forte chaleur qui a prévalu durant toute la soirée, les spectateurs sont sortis réjouis. Car, en plus des modèles, les chanteurs Idrissa Diop et Paulette, entre autres, ont égayé la soirée.

Fatou K. SENE



1.Posté par aby le 20/07/2009 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne comprend pas pourquoi les les journalistes écrivent très mal le français; il ya trop de fautes: on n'écrit pas : ce n'est pas les créateurs on écrit ce ne sont pas les créateurs. Désolée

2.Posté par dara le 20/07/2009 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

parcequ'ils ne vivent pas la langue ils l'utilisent seulement pur travailler....c est garve....si on ne parle pas la langue ,si on n aime pas la langue on ne peut pas l'ecrire...c est impossible...j'entend souvent certains tarès disent que le francais c est comme une ilère on s'en sert après on la met de cotè ,c est faux...

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image